chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
38 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Rhapsody - Symphony Of Enchanted Lands

Chronique

Rhapsody Symphony Of Enchanted Lands
Ce second disque de Rhapsody est pour la plupart des fans le point d’orgue de la discographie du groupe (ce n’est pas forcement un compliment quand on sait qu’il y a eu 4 albums de plus depuis).

Il s’agit d’un bon Rhapsody avec ses passages rapides épiques et ses balades médiévales, un chant très agréable, des chœurs bien gérés, et une narration qui commence à faire son apparition (snif)…
L'influence de la musique classique est toujours là comme sur le titre «The Dark Tower Of Abyss»

Quoi qu’il en soit, il n’a pas pour moi la beauté de Dawn Of Victory et je le classe tout de même en dessous de Legendary Tales à cause de la présence de quelques rares passages déplaisants (comme sur «Beyond The Gates Of Infinity»).

En ce qui me concerne et comme pour Legendary Tales, je ne n’arrive pas à distinguer des titres phares que l’on aura envie d’écouter directement sans se soucier du reste de l’album. L’album est globalement bon mais il manque un tout petit peu de quelque chose pour donner à ces compositions une qualité équivalente à celle de «The Village Of Dwarves » ou encore « Rain Of A Thousand Flames ».

Il y a toutefois des passages merveilleux tels que certaines parties de chant sur «Eternal Glory», les mélodies médiévales sur le titre éponyme ou encore les riffs épiques sur «Emerald Sword».

L’album est d’une durée tout à fait correcte bien que selon les écoutes on jugera que «Symphony Of Enchanted Lands» ne mérite pas ses 13 minutes.
Cet album est donc de bonne qualité et les amateurs du style pourront se jeter dessus les yeux fermés. En revanche si vous cherchez à savoir si vous avez envie de changer de look pour passer à la cote de maille et à la cape, essayez plutôt Dawn Of Victory…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

dawatch citer
dawatch
08/01/2005
eh ben franchement, je ne suis pas fan de ce genre de metal, mais, obligé d'y succombé!!! fonce chris!
Chris citer
Chris
07/01/2005
vous donneriez presque envie les gars....mais non je m'abaisserais pas à écouter du rhapsody Moqueur
dawatch citer
dawatch
07/01/2005
je pense que l'on a ici, LE meilleur album : c'est simple dès la 1ere ecoute on retiend deja 3 ou 4 melodies impecables alors que dawn of victory est plus "classique" et moins accrocheur...l'essayer, le chanter a tu-tete sous la douche (demandez a ma copinne si elle est heureuse!), c'est l'adopter! essayez, vous verrez! de la bombe 9/10
Dead citer
Dead
07/01/2005
note: 9/10
Pour moi, c'est le meilleur album de Rhapsody. Avec entre autres, le titre culte "Emerald Sword" qui à lui seul mérite l'achat. 9/10 Sourire

Sinon, sachez que Fabio nous fait une révélation sur le titre "Riding The Winds Of Eternity" puisqu'il dit texto : "Moi, je mange des noix" dès qu'il commence à chanter sur cette chanson (à partir d'une minute environ). Ecoutez et vous verrez Gros sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Rhapsody
Metal Symphonique
1998 - Nothing To Say
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  8.33/10
Webzines : (15)  8.64/10

plus d'infos sur
Rhapsody
Rhapsody
Metal Symphonique - Italie
  

tracklist
01.   Epicus Furor
02.   Emerald Sword
03.   Wisdom Of The Kings
04.   Heroes Of The Lost Valley
05.   Eternal Glory
06.   Beyond The Gates Of Infinity
07.   Wings Of Destiny
08.   The Dark Tower Of Abyss
09.   Riding The Winds Of Eternity
10.   Symphony Of Enchanted Lands

Durée : 56 minutes

line up
voir aussi
Rhapsody
Rhapsody
Legendary Tales

1997 - Nothing To Say
  
Rhapsody
Rhapsody
Symphony Of Enchanted Lands II
(The Dark Secret)

2004 - Steamhammer Records (SPV)
  
Rhapsody
Rhapsody
Dawn Of Victory

2000 - Nothing To Say
  
Rhapsody
Rhapsody
Power Of The Dragonflame

2002 - Nothing To Say
  
Rhapsody
Rhapsody
The Dark Secret (EP)

2004 - Steamhammer Records (SPV)
  

Essayez aussi
Symphony X
Symphony X
Underworld

2015 - Nuclear Blast
  
Epica
Epica
Consign to Oblivion

2005 - Transmission Records
  
Blind Guardian
Blind Guardian
A Night At The Opera

2002 - Virgin Records
  
Nightwish
Nightwish
Angels Fall First

1997 - Spinefarm Records
  
After Forever
After Forever
After Forever

2007 - Nuclear Blast
  

Unearthly Trance
Stalking the Ghost
Lire la chronique
Motörhead
Motörizer
Lire la chronique
Absolvtion
Obscure Catharsis (Démo)
Lire la chronique
Charlotte the Harlot
Agamogir (EP)
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
Blizzard Of Ozz
Lire la chronique
Taphos
Demo MMXVI (Démo)
Lire la chronique
Throane
Derrière-Nous, La Lumière
Lire la chronique
Oathbreaker
Rheia
Lire la chronique
Manetheren
The End
Lire la chronique
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna
Lire la chronique
Lock Up
Demonization
Lire la chronique
Benighted
Lire le live report
Pestifer
Execration Diatribes
Lire la chronique
Black Metal Japonais - L'homme qui en savait trop
Lire le podcast
Diablerie
The Catalyst Vol. 1: Control
Lire la chronique
Sale Freux
Vindilis
Lire la chronique
Atomikylä
Keräily
Lire la chronique
Infamovs
Under The Seals Of Death
Lire la chronique
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")
Lire la chronique
Bear Mace
Butchering The Colossus
Lire la chronique
Impious
Terror Succeeds
Lire la chronique
Malevolent Creation
Retribution
Lire la chronique
Machinae Supremacy
Into the Night World
Lire la chronique
Goûter d'anniv'Asile !
Atavisma + Grusterror
Lire le live report
Mordbrand
Wilt
Lire la chronique
Omnizide
NekroRegime
Lire la chronique
Satan
Un Deuil Indien
Lire la chronique
Cnoc An Tursa
The Forty Five
Lire la chronique
Power Trip
Nightmare Logic
Lire la chronique
Code Orange
Forever
Lire la chronique