chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
29 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dead Witches - Ouija

Chronique

Dead Witches Ouija
Pauvre Mark Greening, usé et abusé par son ancien collègue Jus Oborn pour revenir dans Electric Wizard avant de se faire de nouveau remercier. Pauvre pauvre Mark Greening, dont les frasques n'ont pas plu à Lee Dorian au point de se faire éjecter de With The Dead peu de temps après la parution de son premier album. Et, pauvre pauvre pauvre Mark Greening, qui décide d'envoyer tout ce beau monde se faire voir et monter son propre groupe avec sa copine (Virginia Monti de Psychedelic Witchcraft – toute ressemblance avec un événement ayant signé la fin de la première mouture du sorcier électrique n'est peut-être pas fortuite), pour finalement un résultat qui ressemble à... du sous-sous Electric Wizard récent.

Hé oui ! Le morceau « Mind Funeral » laissé en pâture lors de la fête de Halloween l'année dernière (…) ne mentait malheureusement pas : Dead Witches prend le parti d'offrir, encore, un doom occulte lourd et psychédélique avant tout destiné aux fans d'Electric Wizard. Ce qui, en soi, ne serait pas un problème si derrière cette envie transparaissait une certaine identité. Entre sa voix androgyne qui évoque une version diluée à l'eau de Uncle Acid, ses guitares qui font regarder ses disques de Witchcult Today et Black Masses pour savoir quel morceau l'on est en train d'écouter et ses rappels aux sorcières, vampires, cimetières, succubes, tables d'ésotérisme, décidez-vous car eux ne se décident pas, tout cela sonne trop timide pour ne pas avoir le sentiment « subutex » difficile à éviter dans ce genre ultra-codifié où l'ombre des maîtres est omniprésente.

Impossible donc de voir Ouija autrement qu'un coup d'épée dans l'eau. Si sans la présence de Mark Greening et les effets d'annonce qu'a entraîné la création de Dead Witches, il aurait été de ces albums un peu amateurs que l'on écoute une fois sur Bandcamp avant de passer à autre chose, l'attente était trop forte pour ne pas être extrêmement déçu. Ah, comme je voulais le voir mettre une rouste à tout le monde ! Mais même lui s'avère en dessous de ses habitudes, donnant l'impression de jouer « pour l'hygiène » (un récurage trop mis en avant par le mixage, comme pour cacher la misère de ses acolytes), seules quelques accélérations éveillant l'esprit (la fin de « Drawing Down the Moon », principalement). Une œuvre au mieux en pilotage automatique...

...et au pire, horriblement énervante. Désolé pour Virginia Monti, qui cherche visiblement à faire du mieux qu'elle peut pour donner à ces riffs convenus une atmosphère particulière : son cirque est, à la longue, l'élément qui donne envie de couper ces trente-deux minutes avant leur fin. Bourrée d'effets, sa voix semble forcée, excessive, d'une théâtralité oubliant qu'une bonne pièce se doit d'avoir une bonne histoire et de bons acteurs. Rien de tout cela dans ces lignes plates, on s'ennuie ferme pour la fois de trop car, même avec toute la bienveillance qu'on peut avoir envers eux, difficile de voir en Dead Witches autre chose qu'un projet mort-né, sorte de cadavre personnifiant la déroute dans laquelle son illustre batteur s'est empêtré. Ce que ça fait mal à dire...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Caïn Marchenoir citer
Caïn Marchenoir
22/08/2017 17:16
Il ferait mieux de nous donner un nouveau Ramesses, car, pour le coup, le concert que j'avais vu d'eux l'an dernier, il ne faisait pas semblant, au même titre que ses deux acolytes.
L'album? Écouté une fois, c'était largement suffisant.
gulo gulo citer
gulo gulo
19/08/2017 12:33
note: 2/10
Moi qui croyais que c'était intentionnel ; je suis extrêmement déçu.
AtomicSchnitzel citer
AtomicSchnitzel
19/08/2017 12:27
note: 3/10
Haha ! En effet bien vu.
gulo gulo citer
gulo gulo
17/08/2017 20:19
note: 2/10
Pourtant, regarde, il y a moyen de ne faire que des remarques positives :

AtomicSchnitzel a écrit : La note est parfaitement choisie. Et la chronique est bien.
Kedran citer
Kedran
17/08/2017 19:33
Je n'aime pas particulièrement commenter négativement mais c'est d'un chiant. Qu'as tu fait Mark ?
AtomicSchnitzel citer
AtomicSchnitzel
15/08/2017 20:08
note: 3/10
La note est parfaitement choisie. Et la chronique est bien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dead Witches
Psychedelic Doom Metal
2017 - Heavy Psych Records
notes
Chroniqueur : 3/10
Lecteurs : (3)  2/10
Webzines : (7)  6/10

plus d'infos sur
Dead Witches
Dead Witches
Psychedelic Doom Metal - International
  

vidéos
Mind Funeral
Mind Funeral
Dead Witches

Extrait de "Ouija"
  
Drawing Down the Moon
Drawing Down the Moon
Dead Witches

Extrait de "Ouija"
  

tracklist
01.   Intro
02.   Dead
03.   Drawing Down the Moon
04.   Ouija
05.   Mind Funeral
06.   A World of Darkness

Durée : 32 minutes 5 secondes

line up
parution
10 Février 2017

Essayez plutôt
Jex Thoth
Jex Thoth
Blood Moon Rise

2013 - I Hate Records
  
Mindkult
Mindkult
Lucifer's Dream

2017 - Transcending Obscurity / Throne Records / Caligari Records
  
Ghold
Ghold
PYR

2016 - Ritual Productions
  
Jex Thoth
Jex Thoth
Jex Thoth

2008 - I Hate Records
  
Yob
Yob
Clearing the Path to Ascend

2014 - Neurot Recordings
  

Belphegor
Totenritual
Lire la chronique
Act Of Defiance
Old Scars, New Wounds
Lire la chronique
MORTUARY : Metal Extrême Lorrain depuis 1988
Lire l'interview
Woods of Infinity
Hamptjärn
Lire la chronique
Black March - Interview
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
Sacred Son
Sacred Son
Lire la chronique
Pure
J'aurais dû
Lire la chronique
Motörhead
Aftershock
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Mindkult
Lucifer's Dream
Lire la chronique
Prophets of Rage
Prophets of rage
Lire la chronique
Cult of Erinyes
Tiberivs
Lire la chronique
Archspire
Relentless Mutation
Lire la chronique
Ecclesia
Witchfinding Metal of Doom ...
Lire la chronique
Fear Factory
Genexus
Lire la chronique
Assacrentis
Colossal Destruction
Lire la chronique
Unida
Coping With The Urban Coyote
Lire la chronique
Myrkur
Mareridt
Lire la chronique
Wall Of Lies
Fistful Of Lies (EP)
Lire la chronique
All Out War
Give Us Extinction
Lire la chronique
Black Sabbath
Sabotage
Lire la chronique
Time Lurker pour l'album "Time Lurker"
Lire l'interview
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Comeback Kid
Outsider
Lire la chronique
The Great Discord 2017
Lire le dossier
Ommadon / Legion Of Andromeda
Crumbling Existence (Split-CD)
Lire la chronique
Fatherland
Fatherland
Lire la chronique
Botanist
Collective: The Shape of He...
Lire la chronique
Muert
Ye Canariae Abezan
Lire la chronique