chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
18 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dead Witches - Ouija

Chronique

Dead Witches Ouija
Pauvre Mark Greening, usé et abusé par son ancien collègue Jus Oborn pour revenir dans Electric Wizard avant de se faire de nouveau remercier. Pauvre pauvre Mark Greening, dont les frasques n'ont pas plu à Lee Dorian au point de se faire éjecter de With The Dead peu de temps après la parution de son premier album. Et, pauvre pauvre pauvre Mark Greening, qui décide d'envoyer tout ce beau monde se faire voir et monter son propre groupe avec sa copine (Virginia Monti de Psychedelic Witchcraft – toute ressemblance avec un événement ayant signé la fin de la première mouture du sorcier électrique n'est peut-être pas fortuite), pour finalement un résultat qui ressemble à... du sous-sous Electric Wizard récent.

Hé oui ! Le morceau « Mind Funeral » laissé en pâture lors de la fête de Halloween l'année dernière (…) ne mentait malheureusement pas : Dead Witches prend le parti d'offrir, encore, un doom occulte lourd et psychédélique avant tout destiné aux fans d'Electric Wizard. Ce qui, en soi, ne serait pas un problème si derrière cette envie transparaissait une certaine identité. Entre sa voix androgyne qui évoque une version diluée à l'eau de Uncle Acid, ses guitares qui font regarder ses disques de Witchcult Today et Black Masses pour savoir quel morceau l'on est en train d'écouter et ses rappels aux sorcières, vampires, cimetières, succubes, tables d'ésotérisme, décidez-vous car eux ne se décident pas, tout cela sonne trop timide pour ne pas avoir le sentiment « subutex » difficile à éviter dans ce genre ultra-codifié où l'ombre des maîtres est omniprésente.

Impossible donc de voir Ouija autrement qu'un coup d'épée dans l'eau. Si sans la présence de Mark Greening et les effets d'annonce qu'a entraîné la création de Dead Witches, il aurait été de ces albums un peu amateurs que l'on écoute une fois sur Bandcamp avant de passer à autre chose, l'attente était trop forte pour ne pas être extrêmement déçu. Ah, comme je voulais le voir mettre une rouste à tout le monde ! Mais même lui s'avère en dessous de ses habitudes, donnant l'impression de jouer « pour l'hygiène » (un récurage trop mis en avant par le mixage, comme pour cacher la misère de ses acolytes), seules quelques accélérations éveillant l'esprit (la fin de « Drawing Down the Moon », principalement). Une œuvre au mieux en pilotage automatique...

...et au pire, horriblement énervante. Désolé pour Virginia Monti, qui cherche visiblement à faire du mieux qu'elle peut pour donner à ces riffs convenus une atmosphère particulière : son cirque est, à la longue, l'élément qui donne envie de couper ces trente-deux minutes avant leur fin. Bourrée d'effets, sa voix semble forcée, excessive, d'une théâtralité oubliant qu'une bonne pièce se doit d'avoir une bonne histoire et de bons acteurs. Rien de tout cela dans ces lignes plates, on s'ennuie ferme pour la fois de trop car, même avec toute la bienveillance qu'on peut avoir envers eux, difficile de voir en Dead Witches autre chose qu'un projet mort-né, sorte de cadavre personnifiant la déroute dans laquelle son illustre batteur s'est empêtré. Ce que ça fait mal à dire...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Caïn Marchenoir citer
Caïn Marchenoir
22/08/2017 17:16
Il ferait mieux de nous donner un nouveau Ramesses, car, pour le coup, le concert que j'avais vu d'eux l'an dernier, il ne faisait pas semblant, au même titre que ses deux acolytes.
L'album? Écouté une fois, c'était largement suffisant.
gulo gulo citer
gulo gulo
19/08/2017 12:33
note: 2/10
Moi qui croyais que c'était intentionnel ; je suis extrêmement déçu.
AtomicSchnitzel citer
AtomicSchnitzel
19/08/2017 12:27
note: 3/10
Haha ! En effet bien vu.
gulo gulo citer
gulo gulo
17/08/2017 20:19
note: 2/10
Pourtant, regarde, il y a moyen de ne faire que des remarques positives :

AtomicSchnitzel a écrit : La note est parfaitement choisie. Et la chronique est bien.
Kedran citer
Kedran
17/08/2017 19:33
Je n'aime pas particulièrement commenter négativement mais c'est d'un chiant. Qu'as tu fait Mark ?
AtomicSchnitzel citer
AtomicSchnitzel
15/08/2017 20:08
note: 3/10
La note est parfaitement choisie. Et la chronique est bien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dead Witches
Psychedelic Doom Metal
2017 - Heavy Psych Records
notes
Chroniqueur : 3/10
Lecteurs : (3)  2/10
Webzines : (7)  6/10

plus d'infos sur
Dead Witches
Dead Witches
Psychedelic Doom Metal - International
  

vidéos
Mind Funeral
Mind Funeral
Dead Witches

Extrait de "Ouija"
  
Drawing Down the Moon
Drawing Down the Moon
Dead Witches

Extrait de "Ouija"
  

tracklist
01.   Intro
02.   Dead
03.   Drawing Down the Moon
04.   Ouija
05.   Mind Funeral
06.   A World of Darkness

Durée : 32 minutes 5 secondes

line up
parution
10 Février 2017

Essayez plutôt
Ghold
Ghold
PYR

2016 - Ritual Productions
  
Obelyskkh
Obelyskkh
The Providence

2017 - Exil on Mainstream Records
  
Cardinal Wyrm
Cardinal Wyrm
Cast Away Souls

2016 - Svart Records
  
Jex Thoth
Jex Thoth
Jex Thoth

2008 - I Hate Records
  
Occultation
Occultation
Silence in the Ancestral House

2014 - Invictus Productions
  

Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy - Interview
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Cultes Des Ghoules / Sepulc...
Lire la chronique
Opium Warlords
Droner
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Kawir
Exilasmos (Εξιλασμός)
Lire la chronique
Incantation
Profane Nexus
Lire la chronique