chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Infinity - Hybris

Chronique

Infinity Hybris
Un jeudi matin comme les autres à la Sakrifiss Black Metal Academy.

Sakrifiss : « Bon, Malaifiss, Orifiss, Gaêlmonfiss... tout le monde est présent, on y va. Aujourd’hui dans votre cours d’expression chroniqueuse, vous allez essayer de me parler du nouvel album d’INFINITY, Hybris.

_ Oh non, mais INFINITY tout le monde s’en tape ! Personne connaît !

_ Si tu n’aimes le black metal qu’en surface, que tu te contentes de WATAIN, MGLA, INQUISITION, peut-être. Mais dans ce cas-là, tu t’es trompé d’école. On ne juge pas un groupe en fonction de sa prétendue popularité.

_ Ouais mais bon, ça fait 20 ans que le groupe existe, il en est à son sixième album, et pourtant peu en parlent.

_ Et bien c’est notre travail, c’est notre rôle de contribuer à faire connaître des groupes, qui le méritent ou pas d’ailleurs.

_ Surtout que ces Hollandais ils butent !
_ Ils tuent !
_ C’est de la kalash.

_ On se calme, on se calme. On n’oublie pas deux règles : d’abord adopter un vocabulaire qui correspond à l’ambiance de la musique qu’on chronique. Est-ce que « kalash » est un mot qui correspond à l’univers du groupe ? Non. Ensuite ne jamais lancer des commentaires sans précisions. Oui, le groupe bute, tue, mais comment ?

_ Comment ça comment ?

_ Eh bah, un groupe peut « tuer » de différentes manières. Est-ce qu’il tue par des coups de poignards, par un rasoir dans les veines, par une mitraillette, par noyade ?

_ Il tue peu à peu dans les flammes de l’enfer !
_ Mais c’est complètement con de dire ça pour de la musique !

_ Pas tant que ça ! C’est très parlant pour le lecteur. Tu entends déjà des notes grâce à ce genre d’informations. Tu poses également l’ambiance.

_ Donc il faut dire que Hybris ouvre la porte des Enfers et nous invite à danser avec des démons farceurs ?

_ Si c’est ce que tu ressens à l’écoute de ces pistes, oui ! Mais attention, ne t’en satisfais pas.

_ Comment ça ?

_ Explique tout de même ce qui te fait dire ça.

_ Mon imagination débordante !?

_ Oui... enfin plutôt des éléments qui ont trait à la musique. Le rythme, les instruments, les vocaux... Qu’est-ce qui te fait dire que cet album vient des Ténèbres ?

_ Ah non, moi je suis pas d’accord avec le mot « Ténèbres ». Il donne l’impression qu’on plonge dans l’obscurité, et pourtant Hybris est très coloré, rouge sang, rouge flammes !

_ Continue !

_ Bah ouais, c’est infernal, mais comme il a dit c’est dansant. Enfin, le rythme est soutenu, la tension baisse jamais, on dirait un peu du DARK FUNERAL !
_ Ah ah ah, la comparaison de kéké ! DARK FUFU !
_ Je t’emmerde hein, ça y ressemble quand même hein !

_ C’est vrai que les comparaisons sont toujours dangereuses, et glissantes, aprce qu’elles ne peuvent être faites qu’avec des groupes que vous connaissez bien, et vous aurez toujours un lecteur pour vous dire que « ça ne vaut pas DARK FUNERAL », que « c’est 10 fois mieux que DARK FUNERAL », que « pour comparer avec DARK FUNERAL tu n’as pas dû écouter grand chose jusqu’à maintenant », ou alors que « plus que DARK FUNERAL, cet album est proche de XXXXX ».

_ Mais moi, je trouve que faire des parallèles ça donne déjà une idée de ce qu’on va trouver dans l’album.

_ Alors n’hésite pas. Mais précise quand tu le peux. Tu dirais quoi alors pour différencier DARK FUNERAL et INFINITY ?

_ INFINITY est moins systématique, moins prévisible... On trouve moins le schéma couplet – refrain.
_ Et puis il y a d’autres apports aussi chez ces gugusses.

_ Eh ! On a dit de faire gaffe au vocabulaire ! La musique d’INFINITY te fait penser à des gugusses ?

_ Des gugusses avec des couilles comme des pastèques !
_ Des gugusses avec des barbes de bikers.

_ OK, pour l’info sur les barbes, c’est vrai que ça, ça montre bien les personnages, Des bonnes barbes qui font bien matures. Bikers, c’est un peu limite.


_ Nan, moi je trouve qu’avec le rythme, ils sont comme à moto sur les flammes qui font des vagues. Un truc de ouf.

_ Mouais. Bon, je te laisse libre de choisir tes mots, mais vraiment, attention ! Mais revenons aux particularités du groupe. Autre chose le sépare de la référence que vous avez faite ?

_ Ouais, ce groupe est heavy.
_ Trop. Ça sonne comme IRON MAIDEN !
_ Des guitares qui font du solo !

_ Oh là, du calme. Vous partez dans le n’importe quoi là. Vous parlez de tout l’album ?

_ Nan, mais par moments.
_ Enfin surtout sur « At the Crossroads ».

_ Et donc vous sautez sur un titre, et encore ! sur le passage seulement d’un titre pour faire croire que tout l’album contient du heavy, et est influencé par MAIDEN. Faites gaffe, c’est comme ça qu’on se retrouve avec des gars persuadé que TAAKE est un groupe qui utilise du banjo continuellement.

_ Bah...

_ Et si ! On a tous vu des chroniques qui disaient que « le banjo dans TAAKE, ça faisait trop bizarre. » Sans préciser que c’était sur une seule piste.

_ Ouais, enfin les gens ils écoutent l’album et ils s’en rendent compte hein.

_ Si tu écris pour des gens qui ont l’album, pourquoi pas, mais ton travail c’est aussi d’être précis. Certains vont avoir envie d’écouter l’album suite à ce que tu racontes !

_ Ça veut dire qu’il faut raconter tout ce qu’il se passe dans l’album ?

_ Si ça te semble important, oui. Si le fait que ce morceau plus heavy te semble meilleur que les autres et que tu aurais aimé que tout ressemble à ça, hésite pas ! Au contraire, si tu trouves que c’est raté et qu’il faut oublier ce titre, hésite pas non plus !

_ Et sinon je peux dire que l’intro est un instrumental qui fait 3 minutes mais qui est en fait comme un titre normal mais sans vocaux.

_ Si tu le dis plus proprement oui, mais tu trouves que c’est important ?

_ Bah ouais, parce que ça veut dire que pour le groupe dès l’introduction, ça bastonne. Pas d’intro au piano, ou toute douce, ou pas de petite mise en bouche gentille. Direct dans la face !

_ Bien, c’est pas mal, ça ! Et sinon, qu’est-ce que vous pourriez rajouter ?

_ La durée ! 52 minutes. Mais ça passe vite.
_ Le line-up ! Deux gugusses barbus qui se partagent tous les instruments !
_ Et on pourrait mettre des blagues vu que c’est pour chroniquer sur Thrashocore.

_ Oui, enfin bon, être optimiste c’est bien, mais méfiez-vous hein, il se peut que vous soyez recrutés plutôt sur Horns Up ou un autre webzine !

_ Moi j’aimerais bien, il y a ZSK !
_ T’es barré toi ! Il paraît qu’il faut passer une nuit avec le gars de 2guys1tv pour être accepté ! Et que quand il te parle de rondelles, c’est pas à des CD qu’il pense !

_ Ça va ? On peut passer à autre chose ?

_ C’est pas fini là ?

_ Maintenant que vous avez compris la matière il va falloir l’écrire votre chronique de Hybris... Alors vous prenez une nouvelle page. C’est bon ? Et vous avez 30 minutes, à compter de ... maintenant !

_______
Fin de la 500ème chronique de Sakrifiss sur Thrashocore.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
26/08/2017 10:59
note: 8/10
NightSoul a écrit : Je prends ! Merci monsieur Sakri-kri d'amour Moqueur
Ce surnom est monstrueusement monstrueux !
Je te somme de tout de suite oublier de m'appeler comme ça !!!
NightSoul citer
NightSoul
17/08/2017 07:26
Je prends ! Merci monsieur Sakri-kri d'amour Moqueur
gulo gulo citer
gulo gulo
16/08/2017 20:27
Clap clap clap !
rivax citer
rivax
16/08/2017 19:14
Sakrifiss a écrit : J'ai pas réussi à faire passer mon message alors avec la référence. Raaaah, je saigne. Le message était : "mettre une référence sans explication, ça n'apporte pas grand chose, on peut comparer tout à tout, mais ça ne veut pas toujours dire grand chose et chacun y trouvera ou non la ressemblance et le pourquoi de la ressemblance.". Et donc de la difficulté pour le chroniqueur d'avoir des références pertinentes ou partagées !

C'est quelque chose qui me parle parfaitement. Le name dropping, c'est comme la dégustation de pinard, sans explications, tu laisses pas mal de monde sur le bord du chemin.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
16/08/2017 18:24
note: 8/10
J'ai pas réussi à faire passer mon message alors avec la référence. Raaaah, je saigne. Le message était : "mettre une référence sans explication, ça n'apporte pas grand chose, on peut comparer tout à tout, mais ça ne veut pas toujours dire grand chose et chacun y trouvera ou non la ressemblance et le pourquoi de la ressemblance.". Et donc de la difficulté pour le chroniqueur d'avoir des références pertinentes ou partagées !
J'ai de la peine du coup ! Ouin !
seb niggurath citer
seb niggurath
16/08/2017 18:14
en tout cas c'est très bon, et la comparaison avec Immortal me semble en effet bien plus judicieuse qu' avec Dark Funeral
Jean-Clint citer
Jean-Clint
16/08/2017 17:09
L'extrait en écoute vaut tous les morceaux de DARK FUNERAL réunis (bon c'est pas très dur en même temps !) Gros sourire

Sérieusement groupe très intéressant, j'avais découvert leur son avec le très bon "Non De Hac Terra", il faudra que je me penche sur celui-là !
Sakrifiss citer
Sakrifiss
16/08/2017 15:44
note: 8/10
pripri a écrit : Ça ressemble pas du tout à Dark Funeral.

Merci ! Je sais pas si c'est fait exprès, mais c'est un commentaire qui fait plaisir puisque comme c'est noté dans la chro, les comparaisons sont toujours discutables !
Ca me fait penser que je voulais aussi parler de IMMORTAL, pour faire celui qui pense à IMMORTAL à cause du lien avec le côté Heavy. Ah bah zut, et puis tant pis, grâce à toi j'en parle ici !
pripri citer
pripri
16/08/2017 15:36
Ça ressemble pas du tout à Dark Funeral.
MoM citer
MoM
16/08/2017 14:13
note: 7.5/10
Un album qui se démarque un peu du Black par un feeling particulier. Y a une touche Melodic Death ou Blackened Death qui m'a évoqué God Dethroned.
Un bon disque quoi, qui fait passer un très bon moment !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Infinity
Black Metal
2017 - New Era Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (2)  7.4/10

plus d'infos sur
Infinity
Infinity
Black Metal - 1995 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Arousing the Sleeping Serpent [Intro]
02.   Destroy the Human Within
03.   Wrath of the Djinn
04.   The Fall [Prelude]
05.   Hybris
06.   At the Crossroads
07.   Oracle of the Dead
08.   The Mountain of Oath
09.   Prometheus Unbound
10.   LCF

Durée : 52:09

line up
parution
16 Juin 2017

voir aussi
Infinity
Infinity
Non De Hac Terra

2013 - New Era Productions
  

Essayez aussi
Brume d'Automne
Brume d'Automne
Brume d'Automne

2012 - Sepulchral Productions
  
Cirith Gorgor
Cirith Gorgor
Bi Den Dode Hant (EP)

2017 - Hammerheart Records
  
Ars Macabra
Ars Macabra
III

2013 - Odium records
  
Katechon
Katechon
Coronation

2015 - Nuclear War Now! Productions
  
Au Champ des Morts
Au Champ des Morts
Dans la Joie

2017 - Debemur Morti Productions
  

Woods of Infinity
Hamptjärn
Lire la chronique
Black March - Interview
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
Sacred Son
Sacred Son
Lire la chronique
Pure
J'aurais dû
Lire la chronique
Motörhead
Aftershock
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Mindkult
Lucifer's Dream
Lire la chronique
Prophets of Rage
Prophets of rage
Lire la chronique
Cult of Erinyes
Tiberivs
Lire la chronique
Archspire
Relentless Mutation
Lire la chronique
Ecclesia
Witchfinding Metal of Doom ...
Lire la chronique
Fear Factory
Genexus
Lire la chronique
Assacrentis
Colossal Destruction
Lire la chronique
Unida
Coping With The Urban Coyote
Lire la chronique
Myrkur
Mareridt
Lire la chronique
Wall Of Lies
Fistful Of Lies (EP)
Lire la chronique
All Out War
Give Us Extinction
Lire la chronique
Black Sabbath
Sabotage
Lire la chronique
Time Lurker pour l'album "Time Lurker"
Lire l'interview
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Comeback Kid
Outsider
Lire la chronique
The Great Discord 2017
Lire le dossier
Ommadon / Legion Of Andromeda
Crumbling Existence (Split-CD)
Lire la chronique
Fatherland
Fatherland
Lire la chronique
Botanist
Collective: The Shape of He...
Lire la chronique
Muert
Ye Canariae Abezan
Lire la chronique
Black March
Praeludium Exterminii
Lire la chronique
Arch Enemy
Will To Power
Lire la chronique
Isengard
Vinterskugge
Lire la chronique