chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
43 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Haunted - Strength in Numbers

Chronique

The Haunted Strength in Numbers
J’essaie autant que possible de ne pas faire partie de l’école « c’était mieux avant ». Parce que les groupes ont le droit d’évoluer, de changer, et que tant que « la musique est bonne, bonne, bonne… »…. Et quand tu chroniques en 2017 du The Haunted, un groupe qui a sorti « Unseen » puis « Exit Wounds » à 3 ans d’intervalle, forcément tu as déjà un peu l’habitude du grand écart. J’étais qui plus est rempli d’enthousiasme à l’idée de découvrir ce « Strength in Numbers », emballé par les retours positifs des premières reviews (je n’ai mis la main sur l’album qu’en l’achetant en CD), qui décrivaient un groupe en état de grâce…

Malheureusement, et je sais que vous êtes des petits malins qui avez regardé la note avant de lire le moindre mot, je ne suis très fan de cet opus. Composé en majeure partie par Ola Englund, excellent soliste pour The Haunted mais compositeur un peu moins adéquat, ce 9e album exprime pourtant une réelle envie d’être aligné aux côtés de ses petits frères. Le côté « in your face » met au départ de bonne humeur, avec un « Brute Force » classique mais efficace (je regrette déjà « Cutting Teeth » par contre..) ; on retrouvera un peu plus loin et dans la même lignée « Tighten the Noose », beaucoup plus inspiré (Jensen aux commandes, what else ?). Mais pour le reste des 7 titres (si j’enlève l’insipide « Fill the Darkness with Black », qui n’arrive pas à la hauteur des « 317 », « Dark Intentions » et autres « Privation of Faith Inc. »), je m’ennuie un peu… Englund a tenté de sonner « Björler – like », et les tentatives de mélodies mélancoliques comme celles du duo magique sont parfois réussies (« Spark », « Preachers of Death »), mais la seconde moitié de l’album tombe à plat et je ne retiens rien passé « Tighten the Noose ». Le problème vient à mon sens d’une réduction significative du rythme, la plupart des morceaux étant mid-tempos à l’exception des deux morceaux précités et de quelques rapides fulgurances ; du coup on s’appesantit davantage sur les riffs, qui sont délicats et fins, avec une basse bien située dans le mix et un Marco Aro fait le job, mais la sauce ne prend pas. Le riff d’intro un peu lourdingue de « This is the End » n’a aucune saveur, « Monuments » finit sans mérite l’album, et même les deux titres de l’édition bonus sont fades (un « Illusions » qui mérite sa place de morceau secondaire, et un « Sinister » en quasi spoken words un peu famélique en riffs). Mention bien pour être correct à « Means to an End », que je pourrais sur un malentendu sauver du naufrage grâce à son mix headbang sauvage de couplet / refrain montée en puissance, et tout de même une autre mention « plus que bien », pour les solos d’Englund, qui sont adéquats sans être trop verbeux, il a bien saisi le style épuré qui réussit le mieux aux thrasheurs Scandinaves.

Alors oui, The Haunted c’était mieux…sur l’album d’avant (je réécoute encore régulièrement « Exit Wounds »), mais je n’ai pas vraiment d’inquiétude sur la suite, et je suis certain qu’Englund saura être plus percutant sur une prochaine livraison. Le musicien montre un réel engagement à sonner « comme… », et je mise beaucoup sur une collaboration plus approfondie entre lui, Jonas Björler et Jensen dans le futur, même si Anders va manquer je le sens. Je suis pour finir sur cela encore surpris des commentaires dithyrambiques que je lis ici et là sur cet album et les titres de sa seconde moitié qui semblent convenir à tout un chacun, j’ai peut-être de la merde dans les oreilles mais je m’ennuie gravement de mon côté. « Strength in Numbers » n’est pas une purge, mais juste un album moyen dans une discographie qui a monté beaucoup plus d’éclat par le passé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
20/09/2017 10:28
Pas mieux ! En pilotage automatique depuis trop longtemps... C'est bien plat.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/09/2017 09:05
note: 6.5/10
Du même niveau que les derniers albums, ça manque de couille et de gniack ... Rien de mauvais mais beaucoup trop générique ... qu'elle est loin l'époque de "Made Me Do It"

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Haunted
Thrash Metal
2017 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (2)  6.25/10
Webzines : (15)  7.24/10

plus d'infos sur
The Haunted
The Haunted
Thrash Metal - 1996 - Suède
  

vidéos
Brute Force
Brute Force
The Haunted

Extrait de "Strength in Numbers"
  
Spark
Spark
The Haunted

Extrait de "Strength in Numbers"
  
Preachers Of Death
Preachers Of Death
The Haunted

Extrait de "Strength in Numbers"
  

tracklist
01.   Fill The Darkness With Black
02.   Brute Force
03.   Spark
04.   Preachers Of Death
05.   Strength In Numbers
06.   Tighten The Noose
07.   This Is The End
08.   The Fall
09.   Means To An End
10.   Monuments

line up
parution
25 Août 2017

voir aussi
The Haunted
The Haunted
Live Rounds In Tokyo (Live)

2001 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
Road Kill (Live)

2010 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
rEVOLVEr

2004 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
The Dead Eye

2006 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
The Haunted Made Me Do It

2000 - Earache Records
  

Essayez plutôt
Anthrax
Anthrax
The Greater Of Two Evils (Compil.)

2004 - Nuclear Blast Records
  
BurstHead
BurstHead
The Price Of War

2012 - Useless Pride Distribution
  
Exhorder
Exhorder
Slaughter In The Vatican

1990 - Roadrunner Records
  
Nekromantheon
Nekromantheon
Rise, Vulcan Spectre

2012 - Indie Recordings
  
Eliminator
Eliminator
Breaking The Wheel

2008 - Suffering Jesus Productions / Ukragh Productions
  

Déception de l'année
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique