chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
50 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Muert - Ye Canariae Abezan

Chronique

Muert Ye Canariae Abezan
49 secondes. C’est la durée de temps calme sur les 40 minutes de cet album, et elles sont au début, sur l’introduction « Invocatio ad Guanche Abezan ». Et encore, elles sont calmes, mais tout de même angoissantes. La pluie, le vent, des percussions au loin, une voix qui déclame comme pour appeler Satan. Et Satan va arriver très vite, il déboule comme une tornade folle et déquille tout ce qui se trouve sur son passage. Aucune finesse, aucune forme de faiblesse, juste l’horreur à l’état pur.

MUERT n’est pas un nouveau venu, et je me souviens encore avoir acheté le premier album en 2012 pour la simple raison que Ebola, tête pensante du déglingué CRYFEMAL, s’y occupait des vocaux et des guitares. Bon, j’avais été un peu déçu car je n’y retrouvais pas les mêmes ambiances, et c’est pourquoi j’avais zappé le suivant, en 2015. La curiosité cependant a eu raison de moi et j’ai donc jeté mes grandes oreilles sur le troisième : Ye Canariae Abezan. Et je ne suis pas devenu fan.

Pourtant le groupe espagnol abat du boulot. Il ne fait pas dans la dentelle et déchiquette dans les règles, mais trop pour moi. Oui, je fais mon faible, mais je n’accroche pas au black quand il est trop épicé. J’aime qu’il ait des nuances, même légères, et ce n’est pas le cas de MUERT. Ce qui en fait un problème personnel totalement subjectif. C’est sûr, certains y trouveront au contraire la dose de haine, de flammes occultes, d’intolérance totale qui les fait vibrer.

De mon côté j’ai du mal à vouloir y revenir, estimant que l’épaisseur de noirceur vile empêche la plongée totale. Ce sont des coups répétés, continus, toujours donnés de la même manière et sans varier. Coup de pied dans les burnes, suivi d’un autre coup de pied dans les burnes, lui-même suivi d’un coup de pied dans les burnes… Ça me lasse bien rapidement…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
07/09/2017 10:28
C'est quoi cette photo du groupe ? What the fuck?!
Sakrifiss citer
Sakrifiss
07/09/2017 08:12
Dans le genre il fait tout le travail possible en tous cas.
Je sais pas, je trouve ça trop "musique jetable" en fait. Là, je l'ai chroniqué, du coup je sais que je vais plus l'écouter...
Pourtant fan de Darkthrone, mais Darkthrone a plus travaillé sur les mélodies froides, Muert est bien plus chaud.
gulo gulo citer
gulo gulo
07/09/2017 07:55
Pas encore pris le temps de m'y plonger pour de bon, mais il a l'air mieux que le second, qui m'avait déçu après un premier (acheté aussi, je ne sais plus pourquoi) assez délicieusement sinistre et gondolé.
Celui-ci a l'air de se classer dans la famille des darkthronistes un peu déjantés, genre le dernier Tangorodrim - en un cran moins halluciné, tout de même.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Muert
Black Metal
2017 - Hammerheart Records
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.5/10

plus d'infos sur
Muert
Muert
Black Metal - 2010 - Espagne
  

écoutez
tracklist
01.   Invocatio ad Guanche Abezan
02.   Olor a muert
03.   Of Corpses, Evil & Drinks...
04.   1.000 momias
05.   Acentejo 1494
06.   Crueldad desde islas Canarias
07.   Sacrifice in the Wild Reigns of Aguere
08.   Leprocity
09.   Leyendland

Durée : 40:14

parution
8 Septembre 2017

Essayez plutôt
Dies Ater
Dies Ater
Hunger For Life

2012 - Obscure Abhorrence Productions
  
Sargeist
Sargeist
Satanic Black Devotion

2003 - Moribund Records
  
Enthroned
Enthroned
Prophecies Of Pagan Fire

1995 - Blackend
  
Ende
Ende
The rebirth of I

2015 - Obscure Abhorrence Productions
  
Pendulum
Pendulum
Les Fragments du Chaos

2012 - Hass Weg Productions
  

Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique