chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
40 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ecclesia - Witchfinding Metal of Doom

Chronique

Ecclesia Witchfinding Metal of Doom (Démo)
Voici une démo bien troublante. Difficile de savoir si c'est du lard ou du cochon. Difficile même d'imaginer le disque finalisé, une fois que le gang aura trouvé un batteur, un chanteur et la thune pour un enregistrement complet. Parce que pour le moment, ECCLESIA est un demi groupe. Le seul personnel définitif est constitué de trois gratteux qui dissimulent leur identité derrière des patronymes aux sonorités sulfureuses.

Ces pseudos, le nom du gang, l'illustration de leur disque, les intros en chant grégoriens, la tracklist et le ton de leur page facebook donnent l'impression qu'on a affaire à un énième groupe de Doom ou à des fans de GHOST. Est-ce que cela reflète bien l'intention du groupe ? Visite guidée.

Oubliez le son plastoc de la batterie, il est naze et assumé, car faute d'un batteur en chair et en os, le gang a utilisé une boite à rythmes. Vous aurez également soin de pardonner le titre du disque qui ne veut strictement rien dire et ne sert manifestement qu'à placer Doom et Metal dans une même phrase. Si vous vous concentrez sur le reste, vous avez affaire à un projet cohérent et abouti. Ce n'est certes qu'une démo, mais ils ont énormément bossé l'habillage et le contexte. Vu de l'extérieur, on se rend vite compte de ce que vise le groupe et si le son est celui d'une démo, le reste du projet dépasse largement la qualité de certains "vrais" albums. Ce n'est pas juste deux morceaux enregistrés à l'arrache et emballés à la va-comme-je-te-pousse. Non, ECCLESIA a bossé son sujet et propose un contenu intéressant à défaut d'être vraiment original.
Musicalement parlant, c'est gras comme un loukoum et bien fuzzé, pas très surprenant, navigant entre un Hard Rock à la GHOST ("Ecclesia Sathani") et un son plus franchement Doom gras du bide ("Montségur") avec quelques rares accélérations et un solo très Hard US sur l'outro de "God's Trial". Faute d'un chanteur résident, c'est Arnhwald R., le vocaliste du groupe de Black Metal Symphonique DEATHCODE SOCIETY qui tient le micro. Exception faite de quelques vociférations sur "God's Trial", le chant est clair et mélodique, prenant même des accents un peu forcés qui donnent à l'ensemble une tonalité très théâtrale. J'entends par là qu'on est plus proche de Shout at the devil que de JEX THOT. Ce n'est pas du Doom qui fait froid dans le dos, malgré les pistes d'intro et d'outro en chants grégoriens qui auraient pu être écourtées. J'aime bien les chants grégoriens, hein, mais qu'ils occupent presque un cinquième de la tracklist me semble un chouia excessif! Enfin, soulignons le beau travail d'écriture sur les paroles qui évoquent l'inquisition (d'où le titre), avec un beau mélange d'anglais (pas trop scolaire) et de latin. On dirait que les auteurs se sont donné beaucoup de mal pour faire un disque sombre et inquiétant, mais la tessiture du chant ne colle pas avec le reste.

Comme dirait le jury de Masterchef devant une gibelotte de homard et son tournicoti de légumes, il y a du boulot et ça se voit. La réalisation n'est pas optimale, mais pour une démo, ce premier disque d'ECCLESIA fait bien le job.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ecclesia
Stoner / Doom
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  4.25/5

plus d'infos sur
Ecclesia
Ecclesia
Stoner / Doom - 2016 - France
  

tracklist
01.   Dixit Dominus... (intro)  (02:48)
02.   Ecclesia Sathani  (05:12)
03.   Montségur  (06:03)
04.   God's Trial  (06:32)
05.   Dominus Regnavit (outro)  (02:01)

Durée : 22:35

parution
28 Juin 2017

Essayez plutôt
Goatsnake
Goatsnake
Trampled Under Hoof (EP)

2004 - Southern Lord Recordings
  
Goatsnake
Goatsnake
Flower Of Disease

2000 - Man's Ruin Records
  
Hymn
Hymn
Perish

2017 - Svart Records
  
Electric Wizard
Electric Wizard
Come my fanatics....

1997 - Rise Above Records
  
Eibon / Hangman's Chair
Eibon / Hangman's Chair
Split-CD (Split-CD)

2007 - Bones Brigade Records
  

Savage Master
Creature Of The Flames (EP)
Lire la chronique
Gevlerkt
De Grote Sterfte
Lire la chronique
Doedsvangr
Satan ov Suns
Lire la chronique
Mindwarp
A Cold Black Day
Lire la chronique
Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique