chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Highrider - Roll For Initiative

Chronique

Highrider Roll For Initiative
Avez-vous jamais participé à un jeu de rôle ? Attention, on ne parle pas de MMORPG là, mais bien de la version papier-crayon et d20. Celle où vous passiez des heures à peaufiner votre feuille de perso, choisir vos compétences, vos sorts, imaginer un background, un look et une histoire pour votre avatar. Celle où vous buviez des litres de café, fumiez des kilomètres de clopes et rongiez votre frein dans l'attente de combats fébriles, à coup de dés, contre des hordes d'orcs, des dragons imbattables, afin de dénicher dans des coffres merveilleux, l'épée vorpale, l'anneau de protection +1 ou la cape de la raie manta. Celle où le maître de dongeon (le terrible DM), planqué derrière son paravent de carton, ourdissait des plans diaboliques pour pousser votre équipe dans ses ultimes retranchements, parfois au prix de la vie d'un fidèle compagnon d'aventure. C'était épique, non ? En tout cas il fallait que cela le fut pour donner du sel à vos nuits. C'était d'ailleurs ça qui faisait la différence entre un bon DM et un moins bon. Sa capacité à rendre vos aventures épiques. Parce que si le mauvais pouvait être aussi soporifique que la météo marine sur RFI, le bon était capable d'insuffler autant de moments héroïques dans un combat au bâton contre des souris que Peter Jackson dans la trilogie du Seigneur des Anneaux.

Si tout ce charabia vous passe au-dessus du cigare, sachez que l'expression Roll For Initiative renvoie au moment crucial d'un combat où les joueurs et leurs adversaires (incarnés par le DM, donc) lancent chacun un dé à dix faces pour déterminer l'ordre dans lequel se déroulera l'action. Si l'on ajoute à cela l'artwork représentant un guerrier tenant une hache à deux mains qui aurait pu être griffonné par un joueur un peu habile du crayon, l'intention de HIGHRIDER ne fait aucun doute : il va être question de jeu de rôle, et ça va être épique.

Epique comme du MANOWAR ou du IRON MAIDEN. C'est une ambiance, une tonalité générale qui donne l'impression que vous êtes en train de vivre un truc dingue : chevaucher un dragon, charger sur un oliphant ou participer à la bataille du gouffre de Helm. Cela s'exprime à la fois dans la trame des compos, les changements de rythme, un chant enragé - engagé ("The Rope and The Blade"), quelques soli qui élèvent l'âme et une variété de styles mélangés et alternés construisant une narration musicale en mode montagnes russes émotionnelles. Il y a ainsi quelques passages bien Thrash ("Nihilist Lament" qui rappelle un peu POWER TRIP, "Batteries", "Roll Dee Twenty"), des moments plus Mid Tempo à l'ambiance très Doom ("A Burial Scene") ainsi que des compos inattendues comme "The Greater Monkey" qui s'ouvre sur une intro à l'orgue électrique avant de partir à toute berzingue sur un riff bien speedé soutenu par des nappes de claviers à la Ray Manzarek, nappes qu'on retrouve dans d'autres morceaux, donnant une profondeur et une densité à des plans de guitare par ailleurs plutôt secs et violents ("Vagina Al Dente"). Sans qu'il soit nécessaire de comprendre les paroles, ni de chercher une suite cohérente dans les huit pistes plutôt copieuses de la tracklist, l'écoute de Roll For Initiative raconte une histoire en évitant les travers saoulant du concept album. Ce n'est pas vraiment une histoire qui se traduit par les lyrics : même sans comprendre de quoi il est questions, vous ressentez l'aventure et vous pouvez imaginer les scènes qui vous bottent pour les illustrer. Justement comme dans le jeu de rôles : le DM vous raconte quelque chose, et c'est vous qui mettez les images dessus.

Avec Roll For Initiative, HIGHRIDER propose un album à protéiforme, frais et séduisant. Dans le format et l'éclectisme, il fait penser aux débuts de KVELARTAK, quoique dans un genre différent. Une belle découverte, que vous soyez ou non un pousseur de dés !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Highrider
Thrash / Doom / Crossover Epique
2017 - The Sign Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  6.17/10

plus d'infos sur
Highrider
Highrider
Thrash / Doom / Crossover Epique - 2013 - Suède
  

tracklist
01.   Nihilist Lament  (04:40)
02.   A Burial Scene  (05:48)
03.   Batteries  (03:32)
04.   The Greater Monkey  (05:43)
05.   Vagina Al Dente  (04:36)
06.   Emotional Werewolf  (06:21)
07.   Roll Dee Twenty  (04:20)
08.   The Rope And The Blade  (05:32)

Durée : 41:00

line up
parution
15 Septembre 2017

Dismal
遺·白
Lire la chronique
Krolok
Flying Above Ancient Ruins
Lire la chronique
Përl
Luminance (EP)
Lire la chronique
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report