chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
67 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Belphegor - Totenritual

Chronique

Belphegor Totenritual
6/10 ?! Pourtant j’aurai essayé… Moult écoutes pour tenter de capter le moindre détail positif et de comprendre toutes les louanges (parfois dithyrambiques) jonchant la toile sur ce nouvel opus de Belphegor. En vain… Déjà un vieux chroniqueur aigri ? Dois-je rappeler les dix albums précédents (tous chroniqués par votre serviteur) dont les pépites (Necrodaemon Terrorsathan et Lucifer Incestus) de leur discographie ? Et non, je ne fais pas partie du groupe « c’était mieux avant » et ne vénère pas forcément le tempo hypersonique. Pour preuve, je savoure encore l’expérimental et mal aimé (hué par les chevelus bourrins) Blood Magick Necromance, le potentiel semblait grand il y a six ans… Totenritual (artwork de nouveau signé Seth) continue vers la voie death metal bas du front et plus mid tempo du décevant Conjuring The Dead (sorti trois ans quasiment jour pour jour). Ainsi soit-il.

La découverte de Totenritual sera malgré tout plaisante, l’ouverture « Baphomet » (premier extrait dévoilé dans la masse de teasing du groupe) reprenant un peu le même schéma qu’un « Gasmask Terror » avec un refrain rudimentaire (le titre du morceau en fait) pour imiter un Helmuth puisant encore d’avantage dans le guttural (le criard a quasiment disparu). Puis un « The Devil’s Son » archétype même du death/black de Belphegor avec blasts de bucheron et leads entêtants teintés black scandinave (sans compter le final acoustique). Une puissance de feu bien aidée par le retour au Stage One Studios (quitté depuis Walpurgis Rites - Hexenwahn) pour la meilleure production de Belphegor à ce jour (à mon sens). Les frappes du jeune batteur permanent (enfin !) n’en seront que meilleures. Le susnommé Simon « BloodHammer » Schilling (Panzerchrist), déjà intérimaire depuis 2015 (et pendant l’enregistrement de Totenritual). Malheureusement la suite du brûlot me fera plonger dans une certaine torpeur…

Un travail d’ambiance qui aura bien du mal à fonctionner malgré de timides percées, je pense surtout à « Embracing A Star » (assez maigre au final, « je rejoue le même riff bancale pendant 5 minutes »). Les rares samples éparpillés ne serviront eux pas à grand-chose (le nanard « L’exorciste III » sur l’intro de « Swinefever - Regent of Pigs »)… On est bien loin de l’atmosphère crasseuse et outrancière d’antan (un fait depuis de nombreux albums déjà). Le père Helmuth semble en grosse panne d’inspiration, les compositions sont plutôt rachitiques et certains riffs « bouche trou » feraient même passer Belphegor pour le Six Feet Under du death/black. Pour autant ce Totenritual n’est pas mauvais, des passages disséminés font leur effet (la patte de la bande est bien là) évitant le piquage de nez (« Totenkult - Exegesis of Deterioration » à 3:40) et cela jusqu’au morceau final éponyme aux faux airs du vénéré « Lucifer Incestus » (2 minutes d’ultra violence savoureuse). Pourquoi d’ailleurs un réveil si tardif ? Une moitié d’album de ce genre aurait pu changer la donne, le reste ne faisant que caresser dans le sens du poil. Encore plus frustrant.

Nouvelle faute de parcours pour le démon moabite venu d’Autriche. Comme son malheureux prédécesseur Conjuring The Dead, on retrouvera toujours (sourire démoniaque) les blasphèmes et le jeu d’Helmuth ainsi qu’une batterie écrasante pendant ces 40 minutes… De façon trop sporadique. Une ambiance et une violence anesthésique dans des compositions globalement maigres et redites plusieurs tons en dessous des capacités du vétéran Belphegor… Enfin pour ceux connaissant la discographie du groupe. Je n’arrive toujours pas à comprendre certaines notes et commentaires... Pour ma part la galette prendra inexorablement la poussière.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Chris citer
Chris
28/09/2017 19:45
note: 7/10
Beaucoup plus inspiré que "Conjuring the Dead" qu'il faut rapidement oublier. J'ai comme toi beaucoup aimé "Blood Magick Necromance", et si ce petit dernier est plus classique, il s'en rapproche en termes de qualité, selon mes gouts de merde. Pas déçu mais Belphegor peut faire bien mieux (remember "Pestapokalypse VI"?)
Bras Cassé citer
Bras Cassé
25/09/2017 20:05
....comme si Belphegor avait deja sorti de bons albums Sourire
Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/09/2017 12:47
note: 7/10
Un bon disque sympathique mais loin des grands albums du groupe. Comme son prédécesseur ça ronronne et ça a du mal à s'emballer, sans compter une accroche moins présente ... rien de mauvais mais trop banal dans une discographie de qualité !
NightSoul citer
NightSoul
22/09/2017 18:18
Le premier titre est sympa mais c'est trop redondant rythmiquement par la suite pour moi. J'ai besoin que chaque titre se démarque d'un autre au moins par une rythmique originale,un thème mélodique ou un break qui renouvelle un peu chaque titre. Là c'est très léger et pourtant le chant ou encore le batteur sont monstrueux.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Belphegor
Death/Black
2017 - Nuclear Blast
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (2)  7/10
Webzines : (18)  7.62/10

plus d'infos sur
Belphegor
Belphegor
Death/Black - 1992 - Autriche
  

vidéos
Baphomet
Baphomet
Belphegor

Extrait de "Totenritual"
  

tracklist
01.   Baphomet  (04:47)
02.   The Devil's Son  (04:20)
03.   Swinefever - Regent of Pigs  (04:50)
04.   Apophis - Black Dragon  (06:12)
05.   Totenkult - Exegesis of Deterioration  (05:43)
06.   Totenbeschwörer  (02:15)
07.   Spell of Reflection  (05:21)
08.   Embracing a Star  (05:34)
09.   Totenritual  (02:46)

Durée : 41:48

line up
parution
15 Septembre 2017

voir aussi
Belphegor
Belphegor
Walpurgis Rites - Hexenwahn

2009 - Nuclear Blast
  
Belphegor
Belphegor
Lucifer Incestus

2003 - Napalm Records
  
Belphegor
Belphegor
The Last Supper / Blutsabbath (Compil.)

2004 - Twilight-Vertrieb
  
Belphegor
Belphegor
Conjuring The Dead

2014 - Nuclear Blast
  
Belphegor
Belphegor
Blood Magick Necromance

2011 - Nuclear Blast
  

Essayez plutôt
Entropia Invictus
Entropia Invictus
Human Pantocrator

2017 - M&O Music
  
Epoch
Epoch
Sacrosanct

2017 - Lavadome Productions
  
Cadaver
Cadaver
Discipline

2001 - Earache Records
  
Wintersun
Wintersun
Wintersun

2004 - Nuclear Blast
  
In Aeternum
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)

2016 - Pulverised Records
  

Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast
Venere
Venere (Démo)
Lire la chronique
Foreseen
Grave Danger
Lire la chronique