chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
31 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Asagraum - Potestas Magicum Diaboli

Chronique

Asagraum Potestas Magicum Diaboli
Trish et Obscura... Deux femmes, mais on s’en fout. On s’en fout, oui. Car contrairement à certains autres chroniqueurs, je n’ai pas envie de ressortir le laïus tellement banal sur « la rareté de la gente féminine dans notre style de meta préféré », ni sur « le respect pour ces dames qui font aussi bien que des hommes ». C’est bon, on nous bassine tellement avec la parité, l’égalité des sexes, les genres... Faudrait l’appliquer réellement et donc ne pas venir nous rabacher les oreilles que Trish et Obscura sont des femmes dans un milieu d’hommes. On s’en fout donc bien profondément, et on va être aussi exigeant, ou aussi non exigeant qu’avec n’importe quel groupe. De toutes façons, quand j’écoute le premier album de ASAGRAUM, je ne vois ni les seins, ni la jolie chose de Trish et Obscura. Comme je ne ne m’imagine pas les couilles de Varg quand j’écoute BURZUM...

Trish et Obscura se sont bien trouvées. Ce n’était pas gagné parce qu’elles sont de nationalités différentes et que chacune de leur côté fait déjà partie de formations qui pourraient accaparer tout leur temps. La première est une batteuse canadienne, mais elle réside en Norvège depuis déjà belle lurette. Elle a d’ailleurs été membre de SKITLIV, y posant ses frappes pour le premier EP, sur lequel le célèbre Niklas Kvarforth de SHINING apparaissait déjà. Par la suite elle s’est acoquinée avec HINSIDES, NIDVIND, URARV... Mais presqu’à chaque fois pour des demos ou EP. Même pour son petit groupe perso, DÖDSÄNGEL, elle n’a pas été plus loin qu’une demo de trente minutes en 2009. Obscura maintenant. Vous vous attendez à ce qu’elle soit norvégienne, mais non, elle est hollandaise. Elle est habituée à jouer avec des groupes de nationalités différentes, et assure même la guitare pour les lives de NARGAROTH, HEKEL et surtout SAMMATH depuis 2006. En studio, sa guitare a résonné pour INFESTIS, sa basse pour WOLVENBLOED. Guitare, basse... Et désormais vocaux aussi pour ce nouveau groupe avec Trish. En live, elles sont rejointes par trois autres démones. Comme quoi, même si moi j’ai décidé de ne pas m’attarder sur le sexe de nos protagonistes, elles ont de leur côté choisi d’être 100% entre femmes...

Musicalement, ASAGRAUM est une entité qui défonce, qui est au service de Satan, qui ne fait preuve d’aucune faiblesse. Et là où est sa véritable force, c’est dans sa capacité à jouer efficacement avec la glace et le feu en même temps. Vous vous souvenez du WATAIN moins calibré que maintenant ? Du WATAIN qui emportait tout avec Casus Luciferi ? Bon, on n’en est pas là non plus, mais on en retrouve la base. Un mur de feu qui se dresse. Sauf que les compositions de Potestas Magicum Diaboli sont emplies de riffs titanesques, qui viennent jeter des bourrasques de froid. La voix est tout aussi glacée, grave, puissante, sans touche « féminine ». Quelques ralentissement sont proposés, mais toujours pour poser de la lourdeur, à la LORD BELIAL ("Leviathan")

Et les 8 pistes font toutes leur effet. On se retrouve totalement happé par les ambiances intemporelles. Ce black metal destructeur qui ajoute les mélodies idéales sans en faire trop, on ne peut pas s’en lasser. Certes, on ne peut pas non plus le trouver révolutionnaire, mais n’importe qui tapera du pied pendant 44 minutes. Un très bon début, brutal et doucereux à la fois ! C'est un exemple d'équilibre(s) réussi(s).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
11/10/2017 11:56
note: 8/10
Un Black A.O.P. mais quand même sacrément bien fichu. C'est honnête, ça ne triche pas mais ça ne se fout pas de ta gueule non plus, l'album est soigné dans son exécution et sa production.

Un feeling de l'ancien Watain, avec du vieux Craft aussi.
Sulphur citer
Sulphur
28/09/2017 18:24
AH ! Des femmes qui font du Black ! Et puis quoi encore !? Il ne manquerait plus qu'elles soient lesbiennes et communistes !

Bon, trêve de plaisanterie. Je valide ton accroche, mais, que ce soit dans un sens ou dans l'autre, il serait bien qu'un jour nous ne soyons plus obligés d'en passer par là.

Pour en revenir au groupe, dès que j'ai vu Trish, j'ai pensé à l'album d'Urarv qui vient de sortir. Déjà, c'est bon signe.
Les extraits sont vraiment prometteurs, du bon Black bien produit. A approfondir.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Asagraum
Black Metal Mélodique
2017 - Kvlt
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (4)  8.08/10

plus d'infos sur
Asagraum
Asagraum
Black Metal Mélodique - 2015 - Norvège / Pays-Bas
  

nouveaute
A paraître le 29 Septembre 2017

tracklist
01.   Transformation
02.   Black Triangle Temple
03.   Leviathan
04.   Gospel of Ignition
05.   Daar waar ik sterf
06.   Black Sun Prayer
07.   Carried by Lucifer's Wings
08.   I Burn Within the Devil

Durée : 44:02

line up
Essayez aussi
Stryvigor
Stryvigor
Забуте віками
(Forgotten by Ages)

2014 - Svarga Music
  
Martriden
Martriden
Encounter The Monolith

2010 - Autoproduction
  
Holdaar
Holdaar
Aegishjalmur

2015 - More Hate Productions
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  
Vreid
Vreid
V

2011 - Indie Recordings
  

Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Tetragrammacide
Primal Incinerators of Mora...
Lire la chronique
Abkehr
In Asche (EP)
Lire la chronique
Thyrgrim
Vermächtnis
Lire la chronique
With The Dead
Love from with the Dead
Lire la chronique
Dark Habits
Cave Paintings (EP)
Lire la chronique
Nazghor
Infernal Aphorism
Lire la chronique
Ritual Knife
Hate Invocation
Lire la chronique
Second Lash
Tabula Rasa
Lire la chronique
Unfragment
Les Courbures de l'Ame
Lire la chronique
Tomb Mold
Primordial Malignity
Lire la chronique
Arkhon Infaustus
Passing The Nekromanteion (EP)
Lire la chronique
Cold Insight
Further Nowhere
Lire la chronique
Soundgarden
Badmotorfinger
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit + Regarde Les Hommes Tomber
Lire le live report
Savage Annihilation
Quand S’abaisse La Croix Du...
Lire la chronique
Continental Crucifixion
Archgoat + Bölzer + Eggs Of...
Lire le live report
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
Sternatis
Ramming With Maelstrom of W...
Lire la chronique
Temple of Void
Lords of Death
Lire la chronique
Fall Of Seraphs
Destroyer Of Worlds (EP)
Lire la chronique
Kotha
XI
Lire la chronique
Ulvegr
Titahion: Kaos Manifest
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Andhera : Ce qui se cache sous le capuchon du moine
Lire l'interview
Heptaedium
How Long Shall I Suffer Here ?
Lire la chronique
The Texas Chainsaw Dust Lovers
Film Noir
Lire la chronique
Persecutory
Towards The Ultimate Extinc...
Lire la chronique
Bloodclot
Up In Arms
Lire la chronique