chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
27 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sternatis - Ramming With Maelstrom of Will

Chronique

Sternatis Ramming With Maelstrom of Will (Rééd.)
Et bien oui, comme je le dis toujours, « tout vient à qui sait attendre ». Et la joie de voir une réédition de l’unique demo de STERNATIS est enfin palpable. Mais elle ne sera pas disponible bien longtemps vu que seuls 300 exemplaires de ce CD dans un digipack format A5 ont été tirés. J’ai le numéro 193, youpi.

STERNATIS ne doit pas parler à grand monde. Par contre, des noms tels que BRANIKALD, FOREST ou NITBERG, oui. Tous des groupes qui avaient en commun Kaldrad, le chanteur, guitariste, bassiste, compositeur, parolier de la plupart des formations membres à l’époque du Blazebirth Hall. STERNATIS faisait partie des amis, acolytes restés un peu plus dans l’ombre. Le dos du CD le rappelle d’ailleurs, avec l’apparition de la mention « Blazebirth Hall », juste sous la dédicace à Ulv Gegner, l’ancien chanteur de FOREST décédé en 2005 qui participait ici avec un passage à la guitare acoustique, sur « Ramming with Maelstorm of Will ». Un autre invité connu surtout pour ses pochettes (ABSURD, THRONE OF KATARSIS, GHOST !!!...), il s’agit de Njard, au chant clair sur la piste déjà citée plus haut. Et puis il y a bien entendu Kaldrad, à la basse.

Ce petit monde, complété par le batteur sans surprise issu de FOREST, NITBERG, VARGLEIDE, RAVEN DARK, ne surprend pas et on reconnaît tout de suite l’affiliation. STERNATIS, c’est effectivement dans la même mouvance musicale, plus même, les ambiances y sont similaires en tous points. Les vocaux d’abord sont des dégoulis implacables. On les doit à Moroth, parfois appelé Wolffeuer, qui est également la tête pensante du projet et qui s’est chargé des guitares. Il les accorde à la Blazebirth Hall, et elles viennent donc déchirer l’air glacé comme un cutter tranche une artère. Les atmosphères sont continuellement brumeuses, mystérieuses, et malfaisantes. On se régale sur les trois réelles pistes de ce petit album de 37 minutes. Oui, six pistes au total, mais trois avec chant, et trois instrumentales.

L’ensemble nous plonge dans une dimension où le temps n’existe pas. STERNATIS, c’est intemporel, impossible à déterminer. L’enregistrement a d’ailleurs été fait en 2000 mais la demo première version a dû attendre 2006 pour sortir, en cassette. Nous sommes beaucoup à l’écouter pour la première fois en 2017, il ne sonne pas vieux. Il sonne très bien.

Cet album est une petite pierre précieuse parmi toutes celles du Blazebirth Hall, et il vaut le coup d’être acquis. Vu la difficulté de trouver certaines productions du collectif russe, ne trainez surtout pas !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sternatis
Black Metal
2017 - Ragnarok Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sternatis
Sternatis
Black Metal - 2000 - Russie
  

tracklist
01.   The Breath of Rising Tides
02.   Where the Lightnings Are Pounding
03.   With a Battle of Ice and Fire the Crystal Horizons Are Overtaken
04.   Wolfspirit - Firewheel
05.   Ramming with Maelstorm of Will
06.   Parting the Core of Plasma

Durée : 37:14

parution
9 Juin 2017

Essayez aussi
Corpus Christii
Corpus Christii
Rising

2007 - Nightmare Productions
  
Marduk
Marduk
Obedience (EP)

2000 - Osmose Productions
  
Furia
Furia
Nocel

2014 - Pagan Records
  
Uškumgallu
Uškumgallu
Rotten Limbs in Dreams of Blood

2016 - Vrasubatlat
  
Arizmenda
Arizmenda
Stillbirth in the Temple of Venus

2014 - Crepusculo Negro
  

Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Tetragrammacide
Primal Incinerators of Mora...
Lire la chronique
Abkehr
In Asche (EP)
Lire la chronique
Thyrgrim
Vermächtnis
Lire la chronique
With The Dead
Love from with the Dead
Lire la chronique
Dark Habits
Cave Paintings (EP)
Lire la chronique
Nazghor
Infernal Aphorism
Lire la chronique
Ritual Knife
Hate Invocation
Lire la chronique
Second Lash
Tabula Rasa
Lire la chronique
Unfragment
Les Courbures de l'Ame
Lire la chronique
Tomb Mold
Primordial Malignity
Lire la chronique
Arkhon Infaustus
Passing The Nekromanteion (EP)
Lire la chronique
Cold Insight
Further Nowhere
Lire la chronique
Soundgarden
Badmotorfinger
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit + Regarde Les Hommes Tomber
Lire le live report
Savage Annihilation
Quand S’abaisse La Croix Du...
Lire la chronique
Continental Crucifixion
Archgoat + Bölzer + Eggs Of...
Lire le live report
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
Sternatis
Ramming With Maelstrom of W...
Lire la chronique
Temple of Void
Lords of Death
Lire la chronique
Fall Of Seraphs
Destroyer Of Worlds (EP)
Lire la chronique
Kotha
XI
Lire la chronique
Ulvegr
Titahion: Kaos Manifest
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Andhera : Ce qui se cache sous le capuchon du moine
Lire l'interview
Heptaedium
How Long Shall I Suffer Here ?
Lire la chronique
The Texas Chainsaw Dust Lovers
Film Noir
Lire la chronique
Persecutory
Towards The Ultimate Extinc...
Lire la chronique
Bloodclot
Up In Arms
Lire la chronique