chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sternatis - Ramming With Maelstrom of Will

Chronique

Sternatis Ramming With Maelstrom of Will (Rééd.)
Et bien oui, comme je le dis toujours, « tout vient à qui sait attendre ». Et la joie de voir une réédition de l’unique demo de STERNATIS est enfin palpable. Mais elle ne sera pas disponible bien longtemps vu que seuls 300 exemplaires de ce CD dans un digipack format A5 ont été tirés. J’ai le numéro 193, youpi.

STERNATIS ne doit pas parler à grand monde. Par contre, des noms tels que BRANIKALD, FOREST ou NITBERG, oui. Tous des groupes qui avaient en commun Kaldrad, le chanteur, guitariste, bassiste, compositeur, parolier de la plupart des formations membres à l’époque du Blazebirth Hall. STERNATIS faisait partie des amis, acolytes restés un peu plus dans l’ombre. Le dos du CD le rappelle d’ailleurs, avec l’apparition de la mention « Blazebirth Hall », juste sous la dédicace à Ulv Gegner, l’ancien chanteur de FOREST décédé en 2005 qui participait ici avec un passage à la guitare acoustique, sur « Ramming with Maelstorm of Will ». Un autre invité connu surtout pour ses pochettes (ABSURD, THRONE OF KATARSIS, GHOST !!!...), il s’agit de Njard, au chant clair sur la piste déjà citée plus haut. Et puis il y a bien entendu Kaldrad, à la basse.

Ce petit monde, complété par le batteur sans surprise issu de FOREST, NITBERG, VARGLEIDE, RAVEN DARK, ne surprend pas et on reconnaît tout de suite l’affiliation. STERNATIS, c’est effectivement dans la même mouvance musicale, plus même, les ambiances y sont similaires en tous points. Les vocaux d’abord sont des dégoulis implacables. On les doit à Moroth, parfois appelé Wolffeuer, qui est également la tête pensante du projet et qui s’est chargé des guitares. Il les accorde à la Blazebirth Hall, et elles viennent donc déchirer l’air glacé comme un cutter tranche une artère. Les atmosphères sont continuellement brumeuses, mystérieuses, et malfaisantes. On se régale sur les trois réelles pistes de ce petit album de 37 minutes. Oui, six pistes au total, mais trois avec chant, et trois instrumentales.

L’ensemble nous plonge dans une dimension où le temps n’existe pas. STERNATIS, c’est intemporel, impossible à déterminer. L’enregistrement a d’ailleurs été fait en 2000 mais la demo première version a dû attendre 2006 pour sortir, en cassette. Nous sommes beaucoup à l’écouter pour la première fois en 2017, il ne sonne pas vieux. Il sonne très bien.

Cet album est une petite pierre précieuse parmi toutes celles du Blazebirth Hall, et il vaut le coup d’être acquis. Vu la difficulté de trouver certaines productions du collectif russe, ne trainez surtout pas !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Fabulon citer
Fabulon
11/04/2018 11:57
note: 3.5/5
Pas mal du tout, effectivement.

L'intro dégueulasse m'a un peu fait douter sur le moment mais le reste c'est du B.H. pour jus.

Très bonne découverte, j'en aurais bien repris pour une piste ou deux en plus.

D'ailleurs, à signaler le super boulot de Ragnarok Records, l'objet est superbe, à l'instar des récentes rééditions effectuées pour WOTAN SOLV, RUNDAGOR et autres.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sternatis
Black Metal
2017 - Ragnarok Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sternatis
Sternatis
Black Metal - 2000 - Russie
  

tracklist
01.   The Breath of Rising Tides
02.   Where the Lightnings Are Pounding
03.   With a Battle of Ice and Fire the Crystal Horizons Are Overtaken
04.   Wolfspirit - Firewheel
05.   Ramming with Maelstorm of Will
06.   Parting the Core of Plasma

Durée : 37:14

parution
9 Juin 2017

Essayez aussi
Stav
Stav
Meditate To Kill

2012 - Chalice Of Blood Angel Productions
  
Orthanc
Orthanc
L'Amorce du Déclin

2011 - Hass Weg Productions
  
Patria
Patria
Magna Adversia

2017 - Soulseller Records
  
Sargeist
Sargeist
Satanic Black Devotion

2003 - Moribund Records
  
Infestus
Infestus
The Reflecting Void

2014 - Debemur Morti Productions
  

Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report