chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
77 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Cold Insight - Further Nowhere

Chronique

Cold Insight Further Nowhere
Nous sommes tous d'accord pour dire qu'internet, le pear to pear et le streaming ont sévèrement ébranlé l'industrie du disque. D'un côté, les ventes de disques ont chuté. De l'autre, des groupes qui n'auraient eu aucune chance de se faire remarquer avant peuvent désormais partager leur contenu librement sur la toile, sans contrainte de label ni de format. Des groupes ne publient plus que des single tandis que d'autres publient des albums aux formats incongrus, dépassant allègrement les traditionnelles 40 minutes du vinyle. Certains dépassent même la limite de 75 minutes imposée par le format CD. On frise un peu l'indigestion ? Qu'importe, puisqu'une part non négligeable des auditeurs n'écoutent plus les albums en entier, préférant se construire une playlist avec seulement leurs morceaux préférés....

C'est peut-être ce que vous ferez vous aussi une fois que vous aurez écouté Further Nowhere, album fleuve de vingt-quatre pistes pour plus de deux heures de musique. Cette somme est l'oeuvre d'un artiste français aussi créatif que prolifique, Sebastien Pierre, aka Sebdoom. Ce multi-instrumentiste jouissant d'un beau palmarès de contributions (ENSHINE, FRACTAL GATE, INBORN SUFFERING, LETHIAN DREAMS) a également monté un projet solo en 2007 : COLD INSIGHT. Et quand il n'est ni au four, ni au moulin, Sebdoom s'amuse à faire des cover Metal des musiques de ses jeux vidéo favoris (voir sa page Soundcloud, qui en regorge!). En synthèse, voici un passionné de musique qui n'attend pas que le succès vienne frapper à sa porte, tel un prince de contes de fées....

Sorti en main 2017, Further Nowhere est une version remixée et réinterprétée d'un album homonyme paru en 2013 mais enregistré à la maison avec une boite à rythmes. Pour la version reboot de son projet, Sebdoom s'est fait aider d'un batteur en chair et en os : Christian Netzell (EXGENESIS, VOLTURYON). La prod, le mixage et quelques plans de guitare solo ont été assurés par Jari Lindholm (ENSHINE, EXGENESIS, SEAS OF YEARS). Le tout a été mis en boite aux Esta Studios (Stockholm). En synthèse : Sebdoom est un gars qui va au bout de ses rêves.

Petite précision à propos de la durée inhabituelle : la deuxième moitié du disque est constituée des versions instrumentales des chansons. Il y a donc douze compos, en version normale et instrumentale. Concernant les étiquettes, l'artiste revendique le Doom / Death Mélodique et je respecte son choix. Toutefois, les habitués de Thrashocore risquent de ne pas trouver dans les compos du Français le son habituellement associé à cette double étiquette. Le chant est growlé et les lyrics ne respectent pas la structure classique couplet - refrain, mais les tempi sont généralement plutôt moyens, les compos ne sont pas vraiment agressives et Sebdoom use et abuse de nappes de claviers donnant à sa musique une douceur langoureuse inhabituelle pour du Doom Death ("Deep"). Cette particularité donne à Further Nowhere un petit côté désuet et intemporel. Malheureusement, je trouve que la tracklist manque de variété, toutes les compos étant construites sur un modèle très similaire. Certes l'artiste varie les plans, les rythmes et les habillages, mais cela ne suffit pas à vraiment distinguer les compos. Je n'ai trouvé aucune piste dingue, aucun tube qui sorte du lot dans Further Nowhere. C'est un disque atmosphérique qui s'apprécie sur la durée mais il manque de relief, de morceaux saillants, de quelques ruptures dans le continuum espace-temps.

En synthèse : un énorme boulot, de l'application, des efforts, un résultat bluffant dans un genre particulier et très personnel. Un disque hors du temps qui vaut le détour mais auquel il manque un ou deux "tubes".

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
12/10/2017 09:50
Zougi a écrit : Des chroniques sur les deux albums d'Enshine ça pourrait être sympa aussi, je les trouve bien meilleurs que cet album qui reste bon aussi.

Oui, ce disque m'a aussi donné envie de poser une oreille sur Enshine. A suivre... Clin d'oeil
Zougi citer
Zougi
12/10/2017 00:25
Des chroniques sur les deux albums d'Enshine ça pourrait être sympa aussi, je les trouve bien meilleurs que cet album qui reste bon aussi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cold Insight
Doom / Death Metal Mélodique
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  8/10

plus d'infos sur
Cold Insight
Cold Insight
Doom / Death Metal Mélodique - 2007 - France
  

tracklist
01.   The Light We Are  (05:32)
02.   Midnight Sun  (05:22)
03.   Sulphur  (07:15)
04.   Close Your Eyes  (04:05)
05.   Above  (05:58)
06.   Rainside  (05:18)
07.   Stillness Days  (05:52)
08.   Even Dies A Sun  (05:32)
09.   Distance  (06:10)
10.   I Will Rise  (04:59)
11.   Further Nowhere  (05:16)
12.   Deep  (04:40)
13.   The Light We Are (instrumental)  (05:32)
14.   Midnight Sun (instrumental)  (05:22)
15.   Sulphur (instrumental)  (07:15)
16.   Close Your Eyes (instrumental)  (04:05)
17.   Above (instrumental)  (05:58)
18.   Rainside (instrumental)  (05:18)
19.   Stillness Days (instrumental)  (05:52)
20.   Even Dies A Sun (instrumental)  (05:32)
21.   Distance (instrumental)  (06:10)
22.   I Will Rise (instrumental)  (04:59)
23.   Further Nowhere (instrumental)  (05:16)
24.   Deep (instrumental)  (04:40)

Durée : 131:50

line up
parution
28 Mai 2017

Essayez aussi
Inborn Suffering
Inborn Suffering
Wordless Hope

2006 - Sound Riot Records
  
Black Sun Aeon
Black Sun Aeon
Routa

2010 - Cyclone Empire
  
Officium Triste
Officium Triste
Reason

2004 - Displeased Records
  
Painted Black
Painted Black
Cold Comfort

2010 - Ethereal Sound Works
  
Amorphis
Amorphis
Tales From The Thousand Lakes

1994 - Relapse Records
  

Dismal
遺·白
Lire la chronique
Krolok
Flying Above Ancient Ruins
Lire la chronique
Përl
Luminance (EP)
Lire la chronique
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report