chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dark Habits - Cave Paintings

Chronique

Dark Habits Cave Paintings (EP)
Décidément, le Royaume-Uni a son mot à dire dans la violence crue ces derniers temps. Après Helpless qui ont entaché la scène hardcore chaotique avec leur album Debt, au tour de Dark Habits de faire parler d'eux avec leur EP appelé Cave Paintings, sorti seulement cinq mois après la formation du groupe en janvier. Pas le temps de niaiser.

Cette très courte mise en bouche a eu un bon accueil, et elle ne l'a pas volé : les titres sont convaincants, cohérents, et très solides. Cave Paintings s'inscrit dans un courant plus qu'à la mode avec un mélange hardcore-crust-noise-grind-blackened-de-la-mort, mais arrive à tirer son épingle du jeu, par son exécution solide, et surtout par son côté chaotique et toujours dans l'urgence. On passe du grind enragé au hardcore massif avant d'avoir eu le temps de dire "grumpf", le tout entrecoupé de blasts très empruntés au black, et avec un sens du riffing assez simpliste mais franchement efficace. Le hurleur aussi est pour beaucoup dans l'aura frénétique de l'ensemble, avec une voix très saturée à mi-chemin entre Jacob Bannon et Todd Jones. A noter, le titre noise très réussi, qui rappellerait presque les ignobles fumées toxiques d'un certain One Day You Will Ache Like I Ache. Presque. Dommage qu'on n'ait pas eu droit à une deuxième piste de cette trempe, au lieu de 'Pity', sans grand intérêt, et vraiment dispensable sur un format si court.

Alors oui, on a l'impression de se faire enchaîner entre les diverses influences, entre le breakdown très hardcore qui arrive poings serrés dans ta face, le crust qui te bourre les côtes, le grind qui te lamine le dos à grands coups de canif, la noise qui s'abat sur toi comme un nuage de pollution et les petites dissonnances par-ci par-là qui te font avaler la pilule, mais cet amas compact présente deux petits défauts. Le premier étant que cet EP fait du coup un peu démonstration de force, comme si Dark Habits avaient absolument voulu prouver qu'ils savaient faire tout ça. On le sait très bien, un premier EP est l'occasion de faire causer de soi, il faut convaincre son monde, mais il y a une différence entre se faire marteler de brutalité et se faire gaver comme une oie, et Cave Paintings penche un chouïa trop du côté de la deuxième option. Et pour ce qui est de l'autre défaut, eh bien, dans "amas d'influences", il y a "influences" – et celles-ci sont trop proéminentes chez Dark Habits. Le grind sonne très Full Of Hell, le hardcore sonne très Nails, le titre noise sonne vraiment très Full Of Hell / The Body... On met le doigt dessus en une fraction de seconde, ce qui efface un peu l'identité que le groupe se construit tant bien que mal. A voir si ces influences se confondent mieux dans l'ensemble sur un premier full-length, qui ne devrait pas apparemment tarder, et si l'effet gavage d'oie s'amenuise par la même occasion.

Malgré ces reproches, Dark Habits arrive à convaincre avec ce Cave Paintings écrit en très peu de temps, et s'inscrit directement sur la liste des groupes à se garder dans un coin de la tête si vous aimez votre musique punitive et sans relâche. Affaire à suivre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
13/10/2017 21:06
*One Day

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dark Habits
Hardcore/grind chaotique et noisy
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.06/5

plus d'infos sur
Dark Habits
Dark Habits
Hardcore/grind chaotique et noisy - 2016 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Black Tabs  (01:12)
02.   Porcelain Dreams  (02:27)
03.   Self-Exorcism  (03:23)
04.   Wishful Thinking  (01:14)
05.   Wildwood Spires  (02:19)
06.   Pity  (02:03)

Durée : 00:12:39

parution
5 Mai 2017

River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Cultes Des Ghoules / Sepulc...
Lire la chronique
Opium Warlords
Droner
Lire la chronique