chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
57 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Through The Eyes Of The Dead - Disomus

Chronique

Through The Eyes Of The Dead Disomus
Through The Eyes Of The Dead (TTEOTD)… Toujours vivant ce groupe ? Petit instant nostalgie pour ma part, retour à mes premières chroniques et promos CD (physiques) ! Un dernier méfait, Skepsis qui date déjà de 2010 et qui n’aura pas laissé un souvenir impérissable après un Malice lui, ravageur. Et puis c’est le long silence… La bande de Caroline du Sud se séparera quelques années pour finalement se reformer, accompagnée d’un nouveau guitariste pour épauler la tête pensante (et fondatrice) Justin Longshore. Les Américains passent sous la bannière eOne pour dévoiler ce quatrième opus dénommé Disomus (malformation pour décrire un fœtus à deux corps et une tête). Comme pour chaque sortie depuis 2005, (le désormais fantomatique) Paul Romano (Hate Eternal, Mastodon, Withered…) s’occupera de l’artwork.

« Flash-back » dix années en arrière. Les anciens adeptes seront ravis d’apprendre la présence des deux ex-grogneurs en tant que « guests », Anthony Gunnells et Nate Johnson, venus pour multiplier la dose de testostérone déjà surélevée de Danny. Ce dernier aura de nouveau gagné en taille de testicule depuis 2010 ! Sacrément jouissif (l’intro de « Haruspex » vous fera douter de votre virilité). Au menu de ces 39 minutes, du deathcore grassouillet décérébré (certifié « sous anabolisants et sans mèche ») dans la veine des Thy Art Is Murder, Fit For An Autopsy, Carnifex et autres Whitechapel. Comme son prédécesseur, Disomus reprend ainsi la recette de Malice, du gros death US (le nom du groupe faisant référence à Cannibal Corpse, forcément) avec des pointes « core » (« breakdowns » 36 tonnes) et thrash, des tremoli horrifiques éparpillés et un chant modulé caricatural. Le rapprochement avec The Black Dahlia Murder se fera encore même si cela reste nettement moins explicite que sur Bloodlust.

Pour tout vous dire, je me suis pris au jeu de TTEOTD à l’écoute des premiers extraits. Une ouverture d’album plutôt plaisante pour des souvenirs ressurgis de leur deathcore « bulldozer ». Ces vocaux ultra gutturaux (force principale du groupe), les frappes « marteau pilon » dès « Hate The Living » ou les quelques mélodies noires (« Teras » particulièrement, le solo de « Haruspex » ou l’interlude acoustique instrumental très scandinave d’« Ingis ») disséminées arrivent à faire leur effet. Le problème c’est que tout cela a déjà été fait sur Malice et à l’efficience toute autre. Un album qui avait littéralement balayé la vilaine scène deathcore à l’époque et qui m’arrive encore de ressortir (parfait lors de la congestion à la salle de sport). Car Disomus amputé de ses éléments défouloirs primaires et de sa production méchamment massive, semble parfois rachitique et « amateur » (les vices deathcore d’antan)… Un sentiment accentué sur une fin plutôt bâclée, poussive, aux riffs pondus en 5 minutes (syndrome Six Feet Under, oui j’aime souvent les citer) : « The Binding Nightmare » (oh les infects « slides » et « bends »), « Till Solane, She'll Haunt » et « Dismal »… Autant de temps pour pondre des compositions de cet acabit, forcément cela passe mal…

Disomus reprend les tares de Skepsis, un sous-Malice à la musique trop convenue et assez plate… Quasiment aucun réel passage redoutable à ronger, difficile de ne pas décrocher à mi-parcours. Après sept ans de silence, forcément ce retour sera décevant même si je ne m’attendais pas à grand-chose de la part de TTEOTD... Enfin qu’il bosse un minimum leur copie et ne tombe pas dans la case péjorative « deathcore »… Une réapparition donc dispensable des Américains qui donnera surtout envie de se ressortir Malice.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Through The Eyes Of The Dead
Deathcore
2017 - eOne
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.8/10

plus d'infos sur
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Deathcore - 2003 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Hate the Living  (04:19)
02.   Obitual  (04:03)
03.   Haruspex  (03:25)
04.   Of Mortals, We Once Were  (03:37)
05.   The Binding Nightmare  (04:43)
06.   Vortices in the Stygian Malestrom  (04:02)
07.   Ingis  (01:39)
08.   Teras  (04:29)
09.   Till Solane, She'll Haunt  (04:17)
10.   Dismal  (04:34)

Durée : 39:08

line up
parution
13 Octobre 2017

voir aussi
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Skepsis

2010 - Prosthetic Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Malice

2007 - Prosthetic Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Bloodlust

2005 - Prosthetic Records
  

Essayez plutôt
Crazy About Silence
Crazy About Silence
When Death Surges Forth

2003 - Several Bleeds Records
  
Thy Art Is Murder
Thy Art Is Murder
Hate

2012 - Halfcut Records
  
Bloody Rabbeat
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)

2017 - Autoproduction
  
Eyeless
Eyeless
Path To The Unknown

2004 - Sriracha Sauce
  
Martyr Defiled
Martyr Defiled
Young Gods

2017 - Autoproduction
  

Gods of Space
Gods of Space (EP)
Lire la chronique
Fall Of Seraphs pour l'EP "Destroyer Of Worlds"
Lire l'interview
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique