chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Through The Eyes Of The Dead - Disomus

Chronique

Through The Eyes Of The Dead Disomus
Through The Eyes Of The Dead (TTEOTD)… Toujours vivant ce groupe ? Petit instant nostalgie pour ma part, retour à mes premières chroniques et promos CD (physiques) ! Un dernier méfait, Skepsis qui date déjà de 2010 et qui n’aura pas laissé un souvenir impérissable après un Malice lui, ravageur. Et puis c’est le long silence… La bande de Caroline du Sud se séparera quelques années pour finalement se reformer, accompagnée d’un nouveau guitariste pour épauler la tête pensante (et fondatrice) Justin Longshore. Les Américains passent sous la bannière eOne pour dévoiler ce quatrième opus dénommé Disomus (malformation pour décrire un fœtus à deux corps et une tête). Comme pour chaque sortie depuis 2005, (le désormais fantomatique) Paul Romano (Hate Eternal, Mastodon, Withered…) s’occupera de l’artwork.

« Flash-back » dix années en arrière. Les anciens adeptes seront ravis d’apprendre la présence des deux ex-grogneurs en tant que « guests », Anthony Gunnells et Nate Johnson, venus pour multiplier la dose de testostérone déjà surélevée de Danny. Ce dernier aura de nouveau gagné en taille de testicule depuis 2010 ! Sacrément jouissif (l’intro de « Haruspex » vous fera douter de votre virilité). Au menu de ces 39 minutes, du deathcore grassouillet décérébré (certifié « sous anabolisants et sans mèche ») dans la veine des Thy Art Is Murder, Fit For An Autopsy, Carnifex et autres Whitechapel. Comme son prédécesseur, Disomus reprend ainsi la recette de Malice, du gros death US (le nom du groupe faisant référence à Cannibal Corpse, forcément) avec des pointes « core » (« breakdowns » 36 tonnes) et thrash, des tremoli horrifiques éparpillés et un chant modulé caricatural. Le rapprochement avec The Black Dahlia Murder se fera encore même si cela reste nettement moins explicite que sur Bloodlust.

Pour tout vous dire, je me suis pris au jeu de TTEOTD à l’écoute des premiers extraits. Une ouverture d’album plutôt plaisante pour des souvenirs ressurgis de leur deathcore « bulldozer ». Ces vocaux ultra gutturaux (force principale du groupe), les frappes « marteau pilon » dès « Hate The Living » ou les quelques mélodies noires (« Teras » particulièrement, le solo de « Haruspex » ou l’interlude acoustique instrumental très scandinave d’« Ingis ») disséminées arrivent à faire leur effet. Le problème c’est que tout cela a déjà été fait sur Malice et à l’efficience toute autre. Un album qui avait littéralement balayé la vilaine scène deathcore à l’époque et qui m’arrive encore de ressortir (parfait lors de la congestion à la salle de sport). Car Disomus amputé de ses éléments défouloirs primaires et de sa production méchamment massive, semble parfois rachitique et « amateur » (les vices deathcore d’antan)… Un sentiment accentué sur une fin plutôt bâclée, poussive, aux riffs pondus en 5 minutes (syndrome Six Feet Under, oui j’aime souvent les citer) : « The Binding Nightmare » (oh les infects « slides » et « bends »), « Till Solane, She'll Haunt » et « Dismal »… Autant de temps pour pondre des compositions de cet acabit, forcément cela passe mal…

Disomus reprend les tares de Skepsis, un sous-Malice à la musique trop convenue et assez plate… Quasiment aucun réel passage redoutable à ronger, difficile de ne pas décrocher à mi-parcours. Après sept ans de silence, forcément ce retour sera décevant même si je ne m’attendais pas à grand-chose de la part de TTEOTD... Enfin qu’il bosse un minimum leur copie et ne tombe pas dans la case péjorative « deathcore »… Une réapparition donc dispensable des Américains qui donnera surtout envie de se ressortir Malice.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Through The Eyes Of The Dead
Deathcore
2017 - eOne
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.8/10

plus d'infos sur
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Deathcore - 2003 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Hate the Living  (04:19)
02.   Obitual  (04:03)
03.   Haruspex  (03:25)
04.   Of Mortals, We Once Were  (03:37)
05.   The Binding Nightmare  (04:43)
06.   Vortices in the Stygian Malestrom  (04:02)
07.   Ingis  (01:39)
08.   Teras  (04:29)
09.   Till Solane, She'll Haunt  (04:17)
10.   Dismal  (04:34)

Durée : 39:08

line up
parution
13 Octobre 2017

voir aussi
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Skepsis

2010 - Prosthetic Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Bloodlust

2005 - Prosthetic Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Malice

2007 - Prosthetic Records
  

Essayez plutôt
Eyeless
Eyeless
Path To The Unknown

2004 - Sriracha Sauce
  
Burning Skies
Burning Skies
Desolation

2006 - Lifeforce Records
  
Thy Art Is Murder
Thy Art Is Murder
Hate

2012 - Halfcut Records
  
Crazy About Silence
Crazy About Silence
When Death Surges Forth

2003 - Several Bleeds Records
  
Pyrexia
Pyrexia
Cruelty Beyond Submission (Compil.)

2004 - Crash Music
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast