chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
43 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Mötley Crüe - Dr. Feelgood

Chronique

Mötley Crüe Dr. Feelgood
MÖTLEY CRÜE est l'un de ces groupes dont la créativité et le talent sont occultés par les comportements navrants de ses membres. Heureusement, l'eau a coulé sous les ponts depuis que les frasques les plus affligeantes de Tommy Lee, Vince Neil et Nikky Sixx ont défrayé la chronique. Le groupe a splitté en 2015 à l'issue d'une tournée d'adieux grand-guignolesque et, à présent que la poussière est retombée, l'on peut (re)découvrir les meilleurs moments de la carrière du quatuor sans être influencés par leur existence dissolue.

MÖTLEY CRÜE, c'est l'histoire de quatre provinciaux paumés qui viennent s'installer à Los Angeles à la recherche de la gloire. A force de persévérance, ils obtiennent la gloire, les filles et l'argent. Brûlant la chandelle par les deux bouts, ils s'enfoncent dans des addictions destructrices, des mariages onéreux, des divorces à l'avenant et des déboires individuels lourds de conséquences, comme l'accident de voiture de Vince Neil en 1984 qui a coûté la vie à son passager, Razzle Dingley, batteur du groupe HANOÏ ROCK ou l'overdose de Nikky Sixx deux ans plus tard qui oblige le groupe à annuler le volet européen de la tournée Girls, Girls, Girls. Sans parler du désastre qu'a été la vie de chaque membre du groupe durant les années 1980, leur vie d'excès a eu des conséquences sur leur productivité et leur créativité. En effet, si Too Fast For Love (1980) et Shoot At The Devil (1983) les deux premiers albums du gang sont des réussites magistrales, on ne peut pas en dire autant de Theatre Of Pain (1985) et Girls, Girls, Girls (1987) qui manquent vraiment d'audace et de jus. Ils se sont bien vendus parce que le groupe bénéficiait d'une cote de popularité élevée, que le Glam Metal / Hair Metal / Hard US était la musique du moment et que les concerts du CRÜE étaient dingues, mais ils paraissent bien faibles et peu inspirés quand on les compare à Dr. Feelgood, cinquième opus de MÖTLEY CRÜE paru en 1989.

Ecrit, composé et enregistré à Vancouver par un quatuor sobre et libéré de ses addictions, le disque est produit par Bob Rock. Le Canadien pousse les quatre Américains dans leurs ultimes retranchement, les forçant à sortir de la zone de confort dans laquelle Tom Weerman, producteur des trois précédents opus, les avait laissés barboter. Sur Dr. Feelgood, le songwriting est bien plus travaillé, les compos sont beaucoup plus riches, avec des arrangements dans tous les coins. Même si la section rythmique n'est pas en reste, l'auditeur remarque en premier lieu les progrès de Mick Mars et Vince Neil. Le premier dégaine une impressionnante collection de riff heavy ("Dr. Feelgood", "Same Ol' Situation") ou bluesy ("Slice Of Your Pie", "Rattlesnake Shake", "Sticky Sweet") et des instrus audacieux, sur les introductions ou les ponts (l'intro et le solo de guitare qui parle sur "Kickstart My Heart", la slide de "Slice of Your Pie"). Quant au chanteur, il a progressé de plusieurs crans depuis ses débuts. Il ajuste désormais son chant au climat des compos leur donnant à chaque fois la couleur voulue : agressivité badass, roucoulerie mielleuse et putassière, complainte mélancolique.... il y a tout cela sur Dr. Feelgood.

A mon avis, cet album est le plus abouti et le plus "extrême" du combo. Pas extrême au sens Metal Extrême, mais extrême dans la mesure où tous les gimmick du CRÜE sont ici poussés à leur paroxysme, chaque chanson étant une petite perle dans son genre. L'hymne au cul débridé "She goes down" avec ses bruitages de braguette, les petits rires lubriques, les choeurs mielleux et les lyrics sans détour. La power ballade sucrée et tellement excessive dans le mélo qu'on ne peut que la prendre au second degré ("Without You"). Les brûlots rock pied au plancher portés par des riff qui se gravent dans le cortex et traversés par des arrangements de guitare et des soli parmi les plus cool de Mick Mars ("Dr. Feelgood" et "Kickstart My Heart"). Les morceaux dont les lyrics à double sens pas du tout subtil mais c'est fait exprès ne trompent personne sur les intentions du gang ("Slice Of Your Pie", "Rattlesnake Shake"). Pas de doutes, dans Dr. Feelgood, MÖTLEY CRÜE fait du MÖTLEY CRÜE, mais ils le font plus fort qu'auparavant et même si chacune des chansons de la galette sonne 100% MÖTLEY, le gang ose des expérimentations audacieuses donnant à la tracklist une appréciable variété qui faisait défaut aux précédents opus. Outre la power ballade "Without You", le groupe introduit dans son cocktail des morceaux franchement bluesy comme "Slice Of Your Pie", son intro à la slide guitar et "Sticky Sweet". Dans un registre tout aussi nouveau mais à l'intérêt plus discutable, "Time For A Change" est un morceau à la musique très aérée, sans saturation, avec des lyrics sérieux (quoiqu'un peu naïfs) et une construction totalement inédite pour le gang. Un OVNI dans la discographie du groupe.

S'il est à ce jour le disque le plus vendu de MÖTLEY CRÜE, l'acharnement du label Elektra et du management du gang y est probablement pour quelque chose. En effet, la tournée promotionnelle Dr. Feelgood a duré deux ans et neuf des onze morceaux de l'album ont été publiés en singles. Un acharnement qui a eu raison de la cohésion du groupe et de la sobriété de ses membres. Ils ont tous replongé dans leurs addictions et n'ont plus jamais réussi à sortir un album qui rivaliserait avec ce cinquième et meilleur opus de leur discographie, sorti, il est vrai au crépuscule de l'Age d'Or du Hard US.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/10/2017 13:20
note: 8.5/10
Sans être un gros fan du groupe il faut reconnaître qu'effectivement cet album relevait le niveau après les deux précédents en dessous de ce qu'ils étaient capable de faire. Le morceau-titre vaut à lui seul l'album, une belle réussite !
AxGxB citer
AxGxB
20/10/2017 06:55
note: 9/10
Je ne suis pas un grand connaisseur de Mötley Crüe mais cet album est vraiment excellent. Et puis rien que pour le titre "Kickstart My Heart", cet album vaut l'achat !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mötley Crüe
Hard US
1989 - Elektra
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (5)  8.7/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mötley Crüe
Mötley Crüe
Hard US - 1981 † 2015 - Etats-Unis
  

vidéos
Kickstart My Heart
Kickstart My Heart
Mötley Crüe

Extrait de "Dr. Feelgood"
  
Without You
Without You
Mötley Crüe

Extrait de "Dr. Feelgood"
  
Same ol situation
Same ol situation
Mötley Crüe

Extrait de "Dr. Feelgood"
  
Don't go away mad (just go away)
Don't go away mad (just go away)
Mötley Crüe

Extrait de "Dr. Feelgood"
  

tracklist
01.   T.N.T. (Terror 'N Tinseltown)  (0:42)
02.   Dr. Feelgood  (4:50)
03.   Slice of Your Pie  (4:32)
04.   Rattlesnake Shake  (3:40)
05.   Kickstart My Heart  (4:48)
06.   Without You  (4:29)
07.   Same Ol' Situation (S.O.S.)  (4:12)
08.   Sticky Sweet  (3:52)
09.   She Goes Down  (4:37)
10.   Don't Go Away Mad (Just Go Away)  (4:40)
11.   Time for Change  (4:45)

Durée : 45:07

line up
parution
1 Septembre 1989

voir aussi
Mötley Crüe
Mötley Crüe
Shout at the Devil

1983 - Elektra
  

Essayez aussi
All Out War
All Out War
For Those Who Were Crucified

1998 - Victory Records
  
Primitive Man
Primitive Man
Scorn

2013 - Throatruiner Records / Mordgrimm Records
  
Rorcal
Rorcal
Világvége

2013 - Cal Of Ror / Sick Man Getting Sick Records / Lost Pilgrims
  
As We Draw
As We Draw
Lines Breaking Circles

2010 - Free Edge Conspiracy / Throatruiner Records
  
D.C.A.
D.C.A.
Démo (Démo)

2009 - Autoproduction
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast