chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Devangelic - Phlegethon

Chronique

Devangelic Phlegethon
VALGRIND, DOMINHATE, HIDEOUS DIVINITY et ANTROPOFAGUS, l’année en cours est riche en sorties de qualité pour le Death Italien qui se fait de plus en plus pressant depuis déjà quelques années. Parmi tous ses noms on pourrait citer également les Romains de DEVANGELIC qui manquent encore de notoriété mais cela ne saurait plus tarder désormais, car après un premier opus intitulé « Resurrection Denied », à la fois brutal et intéressant (mais qui se montrait vite répétitif et linéaire) revoilà le quartet avec un successeur plus mûr et mâture. Sur le fond rien n’a changé, celui-ci est toujours signé chez Comatose, la formule musicale reste la même à savoir quelquechose de brutal, primaire, et typiquement Américain dans l’esprit, le tout avec un nouveau batteur qui n’a rien à envier à son prédécesseur, tout en amenant plus de variété dans son jeu.

On remarque de suite son œuvre sur « Plagued By Obscurity » où il amène plus de lourdeur et de technique, sans oublier évidemment les blasts indispensables mais qui se font plus discrets. Pour le reste ses camarades de jeu n’ont pas évolué, les riffs de guitares sont toujours un mur sonore assez impénétrable et le chant de Paolo Chiti (recruté récemment par ANTROPOFAGUS) reste quant à lui toujours aussi guttural mais tout aussi monocorde. D’ailleurs si cette entrée en matière plus massive se montre intéressante, « Mutilation Above Salvation » va malheureusement confirmer les limites déjà entrevues auparavant chez le combo, car même si le schéma de construction est grosso-modo équivalent au titre précédent il se fait également plus répétitif. Encore une fois l’écriture très brute et limitée se fait vite sentir, à l’instar de « Malus Invictus » où malgré tous les efforts du nouveau-venu l’ensemble demeure bien trop plat et monotone pour vraiment captiver. Pourtant quand les gars décident de faire quelquechose de plus sombre et d’écrasant cela devient tout de suite plus intéressent et accrocheur, « Of Maggots And Disease » est un des meilleurs exemples tant ce titre angoissant à souhait montre une nouvelle facette de leur musique. Après une longue introduction celle-ci conserve un tempo bridé et un jeu plus technique permettant à Marco Coghe de montrer toute sa palette derrière son kit, et d’offrir plus de densité à cette compo qui se révèle vraiment pas mal du tout. Le même constat peut s’appliquer à « Abominated Impurity Of The Oppressed » qui propose énormément de variations de tempo, tout en gardant sa noirceur et son accroche, à l’instar de « Decaying Suffering » qui se fait très remuant au milieu d’un déluge de blasts et de parties étouffantes à la double où la diversité est de mise, et le rendu excellent. Si les bourrins et simples « Condemned To Disemberment » et « Manifestation Of Agony » permettent de se rendre compte que le quartet conserve une certaine efficacité quand ils y vont à fond, c’est malgré tout en ralentissant qu’il reste meilleur et « Asphyxiation Upon Phlegethon » confirmera ce point de vue, tout en étant le morceau le plus long de l’album. Ici l’on trouve de nombreuses cassures qui s’ajoutent à l’ambiance particulièrement noire et suffocante (vu que le disque est basé sur l’histoire de « L’enfer » de Dante) et permettent d’obtenir une grosse densité qui passe particulièrement bien.

Du coup une fois l’écoute terminée on se retrouve avec un sentiment mitigé et contradictoire, car les mecs à plusieurs reprises arrivent vraiment à composer quelquechose d’intéressant qui n’a rien à envier aux ténors du genre d’Outre-Atlantique, malheureusement à d’autres moments ça reste trop calibré et les parties de chacun des membres deviennent très rapidement interchangeables à force de reprendre trop souvent les mêmes plans. Alors certes il y’a du progrès comparé au premier opus, ça tabasse moins et il y’a plus de recherche par derrière, mais c’est encore un peu juste pour grimper dans la hiérarchie d’un genre qui devient de plus en plus calibré, et où les vraies révélations se font de plus en rares.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Devangelic
Death Brutal
2017 - Comatose Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  6.5/10

plus d'infos sur
Devangelic
Devangelic
Death Brutal - 2012 - Italie
  

nouveaute
A paraître le 27 Octobre 2017

tracklist
• 1. Plagued By Obscurity
• 2. Mutilation Above Salvation
• 3. Of Maggots And Disease
• 4. Malus Invictus
• 5. Abominated Impurity Of The Oppressed
• 6. Condemned To Dismemberment
• 7. Wretched Incantations
• 8. Manifestation Of Agony
• 9. Decaying Suffering
• 10. Asphyxiation Upon Phlegethon
• 11. He Who Sleeps (Morbid Angel cover) *(Bonus Track)
• 12. Abominated Impurity Of The Oppressed (Version Promo 2016) *

Durée : 49 minutes (avec les bonus)

line up
Essayez aussi
Iconic Vivisect
Iconic Vivisect
Monument Of Depravity

2014 - Inherited Suffering Records
  
Diluvian
Diluvian
Epidemic

2010 - Deepsend Records
  
Zubrowska
Zubrowska
One On Six

2004 - Xtreem Music
  
Terminally Your Aborted Ghost
Terminally Your Aborted Ghost
Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand

2005 - Macabre Mementos Records
  
Deeds Of Flesh
Deeds Of Flesh
Portals To Canaan

2013 - Unique Leader Records
  

Gods of Space
Gods of Space (EP)
Lire la chronique
Fall Of Seraphs pour l'EP "Destroyer Of Worlds"
Lire l'interview
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique