chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Devangelic - Phlegethon

Chronique

Devangelic Phlegethon
VALGRIND, DOMINHATE, HIDEOUS DIVINITY et ANTROPOFAGUS, l’année en cours est riche en sorties de qualité pour le Death Italien qui se fait de plus en plus pressant depuis déjà quelques années. Parmi tous ses noms on pourrait citer également les Romains de DEVANGELIC qui manquent encore de notoriété mais cela ne saurait plus tarder désormais, car après un premier opus intitulé « Resurrection Denied », à la fois brutal et intéressant (mais qui se montrait vite répétitif et linéaire) revoilà le quartet avec un successeur plus mûr et mâture. Sur le fond rien n’a changé, celui-ci est toujours signé chez Comatose, la formule musicale reste la même à savoir quelquechose de brutal, primaire, et typiquement Américain dans l’esprit, le tout avec un nouveau batteur qui n’a rien à envier à son prédécesseur, tout en amenant plus de variété dans son jeu.

On remarque de suite son œuvre sur « Plagued By Obscurity » où il amène plus de lourdeur et de technique, sans oublier évidemment les blasts indispensables mais qui se font plus discrets. Pour le reste ses camarades de jeu n’ont pas évolué, les riffs de guitares sont toujours un mur sonore assez impénétrable et le chant de Paolo Chiti (recruté récemment par ANTROPOFAGUS) reste quant à lui toujours aussi guttural mais tout aussi monocorde. D’ailleurs si cette entrée en matière plus massive se montre intéressante, « Mutilation Above Salvation » va malheureusement confirmer les limites déjà entrevues auparavant chez le combo, car même si le schéma de construction est grosso-modo équivalent au titre précédent il se fait également plus répétitif. Encore une fois l’écriture très brute et limitée se fait vite sentir, à l’instar de « Malus Invictus » où malgré tous les efforts du nouveau-venu l’ensemble demeure bien trop plat et monotone pour vraiment captiver. Pourtant quand les gars décident de faire quelquechose de plus sombre et d’écrasant cela devient tout de suite plus intéressent et accrocheur, « Of Maggots And Disease » est un des meilleurs exemples tant ce titre angoissant à souhait montre une nouvelle facette de leur musique. Après une longue introduction celle-ci conserve un tempo bridé et un jeu plus technique permettant à Marco Coghe de montrer toute sa palette derrière son kit, et d’offrir plus de densité à cette compo qui se révèle vraiment pas mal du tout. Le même constat peut s’appliquer à « Abominated Impurity Of The Oppressed » qui propose énormément de variations de tempo, tout en gardant sa noirceur et son accroche, à l’instar de « Decaying Suffering » qui se fait très remuant au milieu d’un déluge de blasts et de parties étouffantes à la double où la diversité est de mise, et le rendu excellent. Si les bourrins et simples « Condemned To Disemberment » et « Manifestation Of Agony » permettent de se rendre compte que le quartet conserve une certaine efficacité quand ils y vont à fond, c’est malgré tout en ralentissant qu’il reste meilleur et « Asphyxiation Upon Phlegethon » confirmera ce point de vue, tout en étant le morceau le plus long de l’album. Ici l’on trouve de nombreuses cassures qui s’ajoutent à l’ambiance particulièrement noire et suffocante (vu que le disque est basé sur l’histoire de « L’enfer » de Dante) et permettent d’obtenir une grosse densité qui passe particulièrement bien.

Du coup une fois l’écoute terminée on se retrouve avec un sentiment mitigé et contradictoire, car les mecs à plusieurs reprises arrivent vraiment à composer quelquechose d’intéressant qui n’a rien à envier aux ténors du genre d’Outre-Atlantique, malheureusement à d’autres moments ça reste trop calibré et les parties de chacun des membres deviennent très rapidement interchangeables à force de reprendre trop souvent les mêmes plans. Alors certes il y’a du progrès comparé au premier opus, ça tabasse moins et il y’a plus de recherche par derrière, mais c’est encore un peu juste pour grimper dans la hiérarchie d’un genre qui devient de plus en plus calibré, et où les vraies révélations se font de plus en rares.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Devangelic
Death Brutal
2017 - Comatose Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (5)  6.4/10

plus d'infos sur
Devangelic
Devangelic
Death Brutal - 2012 - Italie
  

tracklist
• 1. Plagued By Obscurity
• 2. Mutilation Above Salvation
• 3. Of Maggots And Disease
• 4. Malus Invictus
• 5. Abominated Impurity Of The Oppressed
• 6. Condemned To Dismemberment
• 7. Wretched Incantations
• 8. Manifestation Of Agony
• 9. Decaying Suffering
• 10. Asphyxiation Upon Phlegethon
• 11. He Who Sleeps (Morbid Angel cover) *(Bonus Track)
• 12. Abominated Impurity Of The Oppressed (Version Promo 2016) *

Durée : 49 minutes (avec les bonus)

line up
parution
27 Octobre 2017

Essayez aussi
Beneath
Beneath
Ephemeris

2017 - Unique Leader Records
  
Profanity
Profanity
The Art Of Sickness

2017 - Apostasy Records
  
Disavowed
Disavowed
Stagnated Existence

2007 - Neurotic Records
  
Terrordrome
Terrordrome
The Day Of Sacrilege

2012 - Grindethic Records
  
Suffocation
Suffocation
... Of The Dark Light

2017 - Nuclear Blast Records
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast