chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Caïnan Dawn - F.O.H.A.T.

Chronique

Caïnan Dawn F.O.H.A.T.
J’ai entendu une mauvaise langue dire : « CAÏNAN DAWN, c’est devenu un sous DEATHPELL OMEGA qui lorgne parfois vers du sous BLUT AUS NORD ». Et j’ai entendu une autre mauvaise langue critiquer ces deux derniers groupes en ces termes : « DsO et BaN, deux groupes qui en font trop ».
Du coup, ayant le sens de la logique, je me dis que CAÏNAN DAWN est pile là où il faut. Sous ce qui en fait trop. Comme quoi l’important ce n’est pas d’être trop haut, mais à la bonne hauteur.

Je reviens un poil en arrière, et je rappelle les bases. Le groupe est français, il existe depuis 2003 mais ne s’est fait connaître de mes oreilles qu’en 2011, à la sortie de Nibiru sur le label désormais trop peu actif Those Opposed Records. Il s’agissait d’un premier album, tardif, mais convaincant. Puis Thavmial est sorti en 2014, cette fois-ci sur Osmose, et je n’en ai pas été véritablement satisfait, trouvant qu’il restait un peu trop sur ses gardes, ne venant pas nous titiller suffisamment. Eh bien je ne pourrai plus faire le même reproche sur son successeur, lui aussi apparu 3 ans après. Il est à la fois dans la continuité mais avec cette fois-ci les bonnes clés, celles qui nous ouvrent une à une les portes du cerveau, du cœur et des membres.

Pour expliquer simplement, CAÏNAN DAWN fait du black occulte bien plongé dans l’orthodoxe. C’est ce qui donne envie à certains de le comparer avec les groupes cités en début de chroniques, même si les différences sont notables. Et avant tout, c’est dans la mesure, dans l’équilibre, que CAÏNAN DAWN marque des points. Il a beau se entrer dans des ambiances majestueuses, il ne sonne jamais pédant. Il a beau ajouter des chœurs ou multiplier les ralentissements et accélérations, il reste toujours raisonnable, et pense la musique comme plaisir auditif, pas complexité inutile.

Alors les formations que j’ai plus envie de citer après ces 7 pistes qui totalisent 49 minutes, ce sont plutôt AOSOTH et VI. Il y a le même talent pour imposer les Ténèbres. Pour y placer des démons inquiétants car ils se tiennent tout simplement debout ,et vous observent de leurs yeux jaunes. Les pistes de CAÏNAN DAWN attaquent parfois, mais elles passent surtout beaucoup de temps à vous observer, à chercher vos failles. Pensez-y lorsque vous écouterez l’album, vous sentirez obligatoirement une présence derrière vous. Très bonnes ambiances, qui passent du lent et lourd à des cavalcades agressives.

Pas de reproches ? Si, mais la même qu’à la plupart des groupes... CAÏNAN DAWN parvient certes à faire des compositions de qualité, mais ne trouve pas nécessairement sa patte. Il devient un groupe très efficace dans son style, mais à moins d’avoir déjà bien écouté les morceaux et les avoir retenus, il sera difficile de trouver la bonne réponse à un blind-test. La réponse sera alors : « Ah c’est bon, ça ! Oui, oui, oui, c’est heu... heu... C’est quoi déjà ! ». Et là vous regarderez la réponse et vous direz : « Mais oui, c’est les CAÏNAN DAWN ! ». Est-ce que je réclame plus de personnalité ? Non plus ! Qu’ils ne changent pas leur équilibre, c’est très bien comme ça et ils se dénatureraient en essayant de se démarquer pour se démarquer. Bravo à eux pour la qualité de l’opus, c’est déjà énorme.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

seb niggurath citer
seb niggurath
31/10/2017 12:46
j'avais pas specialement accroché au 2 premiers, mais celui ci est bien plaisant à écouter

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Caïnan Dawn
Black Metal occulte et orthodoxe
2017 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Caïnan Dawn
Caïnan Dawn
Black Metal occulte et orthodoxe - 2003 - France
  

écoutez
tracklist
01.   Kaos Theos Kosmos
02.   Ylem
03.   Mara
04.   Fohat
05.   Thule
06.   Fathomless
07.   Om

Durée : 48:39

line up
parution
27 Octobre 2017

voir aussi
Caïnan Dawn
Caïnan Dawn
Thavmial

2014 - Osmose Productions
  

Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique