chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Feral - Forever Resonating In Blood

Chronique

Feral Forever Resonating In Blood
Il y a des noms qui inspirent plus que d'autres et s'il n'y a qu'un seul BLACK SABBATH, un seul INQUISITION et un seul Eximperituserqethhzebibšiptugakkathšulweliarzaxułum, il y a plusieurs dizaines de groupes qui s'appellent FERAL, plus ou moins connus. Le FERAL dont il est question ici n'est ni le gang de Death Metal originaire de Skellefteå, ni la formation de Black Metal de Karlstad. Il s'agit d'un one-man-band Canadien originaire de New Brunswick et fondé par le guitariste J.Feral qui est également bassiste dans le combo Canadien de Black Metal VOLK. J.Feral a monté son projet solo en 2013. Un premier album paru en 2014 (For Those Who Live in Darkness) a posé les bases : un Black Metal un peu mélodique, où la guitare a le beau rôle, avec des morceaux étirés autour de sept minutes, développant des ambiances ésotériques et sylvestres. La nature n'est jamais loin dans la musique de FERAL, mais ce qui caractérise son travail, c'est surtout les contrastes saisissants entre un Black Metal oldschool saturé et des passages de guitare acoustique folk.

Paru en novembre 2017, Forever Resonating In Blood est le deuxième album de FERAL, un disque sur lequel l'artiste travaille depuis deux ans. J. Feral y reprend les ingrédients de For Those Who Live in Darkness mais y ajoute de la maturité et de la cohérence. La guitare occupe toujours la place d'honneur. Elle ouvre le bal sur la superbe ouverture acoustique "A Calling". Elle ose de longues intros Folk avant une explosion de brutalité plus Black Metal que Black Metal ("Second Sight" et "As I Kneel Before Your Grave") . Elle envoie des soli gorgés de feeling ("As I Kneel Before Your Grave", "While Flowers Die"). Bref, il ne fait aucun doute que le disque a été composé par un gratteux de formation, qui touche aussi sa bille à la basse comme l'atteste le bel instru central de "The Purge". Vous allez me dire, c'est bien gentil tout ça, mais il est où le Black Metal ? Rassurez-vous, il est bel et bien là, partout, dans les intervalles et les zones sombres. C'est encore la guitare qui abat une bonne partie du boulot, avec des riffs plus épais les uns que les autres, créant une lourdeur menaçante. Le chant est un cri aigu et douloureux quant à la batterie, elle est bloquée en mode blast beat, desservi par un son de caisse clair parfois un peu trop sec. Les ambiances sont sylvestres, on entend le vent souffler dans les sapins. L'effet est appuyé par des samples sur "A Calling" (vent) et "Second Sight" (corbeaux), mais même sans artifice, il y a quelque chose de forestier et sauvage dans les compos de FERAL (sic), comme l'illustre le bel artowrk représentant justement des sapins, un chemin et les cadavres sanglants abandonnés par une grosse bête. La production est parfaite, avec quelques parcimonieux samples, des échos bien placés, une bonne distribution des instruments dans l'espace

Interviewé en 2016, J.Feral déclarait travailler sur un projet de concert acoustique dans un cimetière. Il précise : "Nothing extravagant or theatrical but a form of ritual to share the real experience of Feral with fans". Tout est dit ! l'essence même de la musique de Feral est résumée dans ce projet de concert. C'est une musique qui parle à l'âme, un projet personnel qui sort des sentiers battus et rebattus en osant une approche originale ET respectueuse des canons du genre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

dantefever citer
dantefever
12/11/2017 19:02
Album extraordinaire ... Ce genre de mélodies, bon sang ...
Sulphur citer
Sulphur
07/11/2017 10:40
La pochette a un petit côté Bouli le bonhomme de neige.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Feral
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Feral
Feral
Black Metal / Folk - 2013 - Canada
  

nouveaute
A paraître le 3 Novembre 2017

tracklist
01.   A Calling  (02:01)
02.   While Flowers Die  (06:30)
03.   Second Sight  (08:20)
04.   Nemetos Storm  (07:28)
05.   Jaded By Modern Times  (07:10)
06.   The Purge  (04:41)
07.   Leila's Rainbow  (02:24)
08.   Lover  (08:26)
09.   As I Kneel Before Your Grave  (08:39)

Durée : 54:00

line up
Essayez aussi
Latitude Egress
Latitude Egress
To Take Up The Cross

2014 - Art of Propaganda
  
Falkenbach
Falkenbach
Asa

2013 - Prophecy Productions
  
Windir
Windir
Sóknardalr

1997 - Head Not Found
  
Windir
Windir
Sognametal (DVD)

2005 - Tabu Recordings
  
Windir
Windir
Likferd

2003 - Head Not Found
  

Gods of Space
Gods of Space (EP)
Lire la chronique
Fall Of Seraphs pour l'EP "Destroyer Of Worlds"
Lire l'interview
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique