chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Iron Age - The Saga Demos

Chronique

Iron Age The Saga Demos (Démo)
Si vous avez été étudiant à Austin au début de ce siècle, il est fort probable que vous avez entendu parler de IRON AGE. Si vous êtiez un peu branché musiques extrême, il est même possible que vous les ayez vu jouer sur scène. L'expérience était, parait-il, mémorable, car le groupe et son "possee" venaient là pour tout casser, poussant le public dans ses ultimes retranchements en termes de violence. A ses débuts et en live, IRON AGE était un groupe de Hardcore pur jus, comme l'atteste le plus beau souvenir de cette époque, leur premier album Constant Struggle (2006). Groupe étudiant, par nature instable, IRON AGE a vu défiler pas mal de musiciens autour de son pilier et fondateur, le vocaliste Jason Tarpey. C'est à ce dernier, féru de littérature fantastique et notamment de H.P Lovecraft, qu'on doit les thématiques et lyrics de leur deuxième LP, The Sleeping Eye et son exceptionnel morceau titre : violence du chant Hardcore, agressivité d'une rythmique bien Thrash et complexité de la compo. IRON AGE opère sur ce deuxième album une transition douce du Hardcore / Crossover Thrash des origines, encore bien présent sur la face A et sur la face B, une musique plus expressive, riche et atmosphérique, Doom. Si le groupe avait poursuivi sur sa lancée, il aurait pu faire une troisième album franchement Doom qui aurait fermé le triptyque, mais malheureusement, ils ont splité en 2011, alors qu'ils travaillaient sur ce troisième album, laissant juste à leurs fans un aperçu de ce disque dans la démo The Saga Demos.

L'écart entre Constant Struggle et The Saga Demos est tel qu'il est difficile d'imaginer que les deux disques soient l'oeuvre d'un même groupe et que à peine cinq ans les séparent. Le premier est un bon disque de Hardcore, mais plutôt classique dans son genre. Le second pourrait servir de bande originale à Conan le Barbare. Je vous le concède, je suis influencé par l'artwork épique de la version K7 et du booklet, mais cette illustration est vraiment pile-poil dans le ton du disque. Un disque qui commence là où The Sleeping Eye se termine. L'ambiance musicale est la même : les tempi sont ralentis et la voix de Jason Tarpey prend des accents Black Metal avec un screaming strident et inquiétant. La batterie pèse des tonnes et la guitare envoie des riffs bien Thrash et des soli d'anthologie dès qu'elle a un peu de champ libre. Il est vraiment bien loin le HxC énervé de "violator" ! En deux compos de sept minutes, IRON AGE vous fait voyager très loin. C'est une musique qui envoûte, qui emporte et qui élève, mais c'est aussi une musique qui évite la complaisance et l'ennui qui en est souvent le corollaire. The Saga Demos a beau n'être qu'une démo, le son est très travaillé, avec de beaux arrangements, de discrètes napes de clavier, un écho fin. C'est dense sans être indigeste.

Avant d'exploser en vol, le gang a sorti cette démo en version K7 (250 copies éditées par le label Cyclopean Records) et surtout en 45 tours souple, accompagné d'un booklet richement garni en illustrations épiques (300 copies). Heureusement, le disque est également disponible sur Youtube et je vous invite à copier rapidement cette rareté avec que le groupe, en phase de reformation, ne décide de la retirer de la plateforme pour, soyons fous, publier ce fameux troisième album dont The Saga Demos n'est que le prologue.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
14/11/2017 12:14
AxGxB a écrit : d'Iron Age, je préfère néanmoins les débuts.

J'aime beaucoup le deuxième LP car il fait bien la synthèse entre les débuts Crossover et la suite. The Sagas est assez particulier mais il y a quand même du gros riff qui tâche et qui fait vraiment beaucoup penser à POWER TRIP. Ce n'est pas vraiment étonnant vu qu'ils sont aussi originaires d'Austin et qu'ils ont souvent partagé l'affiche. Je les range dans la même case et considère même PT comme les héritiers légitimes de IRON...
AxGxB citer
AxGxB
14/11/2017 10:41
Tarpey officie depuis 2012 dans Eternal Champion, groupe de Heavy pas mal encensé ces derniers mois. d'Iron Age, je préfère néanmoins les débuts.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Iron Age
Doom Epique
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Iron Age
Iron Age
Doom Epique - 2004 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Riddle Of The Sky  (07:55)
02.   Join The Wind  (07:35)

Durée : 15:30

line up
Essayez aussi
Avrigus
Avrigus
The Final Wish (MCD)

1998 - Warhead Records
  
While Heaven Wept
While Heaven Wept
Of Empires Forlorn

2003 - Rage Of Achilles Records
  
Avrigus
Avrigus
The Secret Kingdom

2001 - Hammerheart Records
  
Highrider
Highrider
Roll For Initiative

2017 - The Sign Records
  
Griftegård
Griftegård
Psalmbok (EP)

2007 - Ván Records
  

Savage Master
Creature Of The Flames (EP)
Lire la chronique
Gevlerkt
De Grote Sterfte
Lire la chronique
Doedsvangr
Satan ov Suns
Lire la chronique
Mindwarp
A Cold Black Day
Lire la chronique
Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique