chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Uttertomb - Necrocentrism: The Necrocentrist

Chronique

Uttertomb Necrocentrism: The Necrocentrist (EP)
On vous bassine suffisamment avec la scène chilienne pour que vous sachiez que ça envoie sévère là-bas. Eh bien, vous savez quoi? C'est pas fini! Devinez d'où vient Uttertomb? Eh ouais, de Santiago! Avec des membres de Death Vomit et Putrid Evocation, entre autres. Son origine a beaucoup fait pour que je m'intéresse au combo que je ne connaissais du tout avant. Le logo aussi, bien crado et old-school surplombé par une sorte d'œil ou je ne sais quoi. La pochette occulte et intriguante d'Alonso Wiltschek, qui joue dans Violent Scum avec un des membres d'Uttertomb, n'y a pas non plus été étranger, tout comme le label Apocalyptic Productions (Totten Korps, Praise The Flame, Rotten Tomb, Coffin Curse...) ainsi que le nom du groupe et le titre de l'opus qui sentaient bon la caverne humide. Ce nouvel EP du quatuor formé en 2009, Necrocentrism: The Necrocentrist, avait ainsi tout pour me plaire.

Enfin EP, c'est vite dit. Il ne comporte que six morceaux dont une introduction instrumentale mais l'ensemble affiche tout de même trente-quatre minutes au compteur, une durée plutôt atteinte par des full-lengths d'habitude. Uttertomb ne se fout pas de notre gueule! Musicalement non plus d'ailleurs car ce Necrocentrism: The Necrocentrist tient bien les promesses qui m'ont poussé à sa découverte. Sans surprise, on a affaire à du death metal old-school sombre et caverneux. Incantation vient forcément à l'esprit. On pense aussi à des groupes dark et occultes plus récents comme Grave Miasma. Uttertomb se place donc dans l'air du temps et ne fait pas preuve d'une originalité incroyable, ce type death metal étant sur-représenté ces dernières années. Le début du titre d'ouverture "Venomous Fesh Rain" à base de samples de pluie et de tonnerre l'atteste dès les premières secondes. Pas grave me concernant tant que le groupe se démarque par un talent supérieur, ce petit quelque chose en plus difficile à expliquer mais que l'on sent bien quand il est là. C'est le cas ici grâce à la qualité des riffs, des solos et de l'atmosphère. L'EP présente deux types de morceaux. Des titres courts, directs et efficaces (l'intro type montée en puissance "Venomous Flesh Rain" puis "Choking Casket" et "Swallowed By Graves") qui restent cela dit plutôt variés en termes de rythmique puisque Uttertomb nous propose à la fois du doomy plombé, du mid-tempo, du thrashy (tchouka-tchouka!) et même pas mal de blasts féroces. Les autres pistes, "Ascension Ritual" et l'excellent duo final "Necrological Fascination" / "The Necrocentrist" (oui, ça en fait du nécro!) qui prend plus de la moitié du temps, offrent le même type de grand écart entre du down-tempo et des gros blast-beats bestiaux mais développent davantage l'ambiance sur des séquences lentes plus longues. La dernière partie de "Necrological Fascination" sur cette mélodie mélancolique lancinante s'avère d'ailleurs le meilleur passage de l'œuvre, la plus "originale", qui donne un certain cachet à la formation sud-américaine. Le contraste entre la première partie "tranquille" et la seconde vénère à mort fait aussi son petit effet sur "The Necrocentrist". Cette alternance fonctionne toujours très bien, surtout quand derrière les riffs suivent. Rien d'innovant, on est dans le tremolo dark classique du death metal, mais Uttertomb s'y prend très bien. Il n'y a guère que "Choking Casket" qui montre un visage un peu trop banal et générique quoique loin d'être mauvais. Uttertomb s'en sort bien dans à peu près tous les compartiments en fait. On peut aussi évoquer ces solos et leads bien fichus (bon feeling mélodique) et surtout l'atmosphère, un des gros points forts de ce Necrocentrism: The Necrocentrist. Grâce aux riffs fuligineux et aux mélodies obscures mis en valeur par une production parfaite pour le style mais aussi grâce à ce chant d'outre-tombe doté de pas mal de réverbération qui amplifie le côté grotte profonde où se pratiquent des cultes préhistoriques comme sur l'artwork. Certains timbres plus hallucinatoires et scandés ou des murmures angoissants ("Ascension Ritual") font aussi le job question ambiance printanière. On rajoutera un peu de basse qui se fait entendre à quelques occasions ainsi que les éternels larsens et harmoniques sifflées, heureusement pas trop utilisés car vite soûlants. Mieux, les quelques notes d'acoustique de "Ascension Ritual" et surtout "The Necrocentrist" qui contribuent à la fois au climat de la musique et à la variation du jeu. Et puisque l'on parle de variation, difficile de ne pas ressentir certaines influences black metal chez Uttertomb. Il est vrai que lorsque l'on pratique un death metal aussi charbonneux, le meilleur ennemi n'est jamais loin. Les blasts et le riff bestial jouissif à 5'44 sur "The Necrocentrist", qui décidément propose plein de choses savoureuses, c'est carrément du Archgoat!

Voilà encore une belle découverte en provenance du Chili, terre lointaine fertile en monstruosités obscures. Uttertomb n'offre rien de vraiment nouveau dans son death metal funeste et sinistre d'obédience Incantation, Grave Miasma et compagnie et pourtant son Necrocentrism: The Necrocentrist a su me convaincre qu'il faut suivre avec attention la suite des événements.. Pourquoi pas bientôt un full-length après 3 EPs, une démo et un split, d'autant que toutes les compositions sauf "The Necrocentrist", seul vrai nouveau morceau, figuraient déjà sur un EP de 2012 dont celui-ci n'est en fait qu'un réenregistrement. C'est que les Sud-Américains possèdent ce petit truc en plus qui fait la différence. Des riffs à la noirceur prenante, de bonnes idées de mélodies ténébreuses, une ambiance caverneuse immersive, une diversité de rythmes empêchant l'ennui et une brutalité des plus efficaces, tout ça fait de Necrocentrism: The Necrocentrist une sortie inspirée qui ne manquera pas d'accrocher l'oreille des amateurs de ce type de dark death metal à l'ancienne malgré la profusion de l'offre. Les Chiliens n'en ont décidément pas fini de déverser leur bile sur la scène. Et ne bougez pas, j'en ai encore quelques autres sous le coude.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
25/11/2017 14:58
note: 4/5
Bonne pioche effectivement.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Uttertomb
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (3)  3.71/5

plus d'infos sur
Uttertomb
Uttertomb
Death Metal - 2009 - Chili
  

tracklist
01.   Venomous Flesh Rain  (3:07)
02.   Ascension Ritual  (06:26)
03.   Choking Casket  (03:37)
04.   Swallowed By Graves  (03:40)
05.   Necrological Fascination  (08:46)
06.   The Necrocentrist  (09:06)

Durée : 34:42

line up
  • SS / Guitare Lead et Chant
  • JG / Guitare Rythmique
  • RM / Basse
  • AV / Batterie

parution
16 Mars 2017

Essayez aussi
Vomitory
Vomitory
Opus Mortis VIII

2011 - Metal Blade Records
  
Smothered
Smothered
The Inevitable End

2013 - Soulseller Records
  
Vacivus
Vacivus
Temple Of The Abyss

2017 - Profound Lore Records
  
Misery Index
Misery Index
The Killing Gods

2014 - Season Of Mist
  
Deteriorot
Deteriorot
In Ancient Beliefs

2001 - Repulse Records
  

Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique