chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Venere - Venere

Chronique

Venere Venere (Démo)
"VENERE est un groupe pas vraiment Thrash ni Death et encore moins Black né en 2016 dans une vallée Cévenole et qui tente de sortir la tête des ronces."

Ils sont bien sympa, alors on va leur donner un petit coup de pouce. Et puis, un groupe qui se définit par ce qu'il n'est pas, ça nous change des gangs qui revendiquent le plus d'étiquettes possible pour essayer de ratisser large. En outre, vous admettrez que les vallées Cévenoles sont un peu sous représentées sur Thrasho. Il y a bien de l'activité vers Montpellier, mais quand on quitte la riante plaine côtière pour s'aventurer dans les montagnes, c'est la misère. Je ne sais pas si vous y avez déjà posé un bout de ranger, mais les Cévennes, c'est beau mais c'est rude. Des paysages taillés à la serpe, des garrigues infranchissables, un climat extrême : torride l'été, glacial l'hiver, pluvieux le reste du temps. Les habitants là-bas, sont des montagnards au caractère ombrageux. Ils ne se révèlent pas au premier venu et donnent au touriste égaré l'impression qu'il n'est pas, mais alors pas du tout le bienvenu. Oui, vraiment, la seule once de douceur des Cévennes, c'est l'oignon doux des Cévennes.

Il ne faut donc pas s'étonner que VENERE, power trio Cévenol, ne fasse ni dans le bal musette, ni dans le rnb sirupeux mais dans le brut de décoffrage d'un Hardcore avec beaucoup de Punk dedans et un peu de Metal pour faire bonne mesure. Les trois chansons de leur démo parue au printemps 2017 l'attestent : VENERE, c'est de l'énergie (j'aurais pu faire une punchline facile avec un jeu de mot sur le nom du groupe, mais je la laisse à nos amis de Horn's Up).

Trois chansons toute en énergie, en urgence et en effet de blast. C'est de la musique qui sent la sueur du pit, les petites salles de trente places où la scène au ras du sol sert de plateforme de lancement aux spectateurs qui font la queue pour faire un stage diving. Du coup, ça joue vite tant qu'il y a de la place, de l'électricité et des mecs debout pour mettre le feu. C'est tout ce qu'on ressent sur "Human Life", l'ouverture des hostilités. Cela se confirme sur "Red Handed", tout aussi rapide et pressé, comme si le disque passait en accéléré, avec un chant grogné bas du front. Le troisième morceau est d'une autre nature, un beat moins rapide, une alternance de chant clair et grognés et une guitare bien Punk.

Enregistré et mixé au Conkrete Studio, le disque n'a pas l'énergie du groupe en live mais il donne néanmoins un aperçu honnête de VENERE. A suivre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Venere
Hardcore
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Venere
Venere
Hardcore - 2016 - France
  

tracklist
01.   Human Life  (03:07)
02.   Red Handed  (02:53)
03.   Fuck Off And Die  (04:21)

Durée : 10:21

line up
Essayez aussi
Raw Justice
Raw Justice
We Don't Need Your Friends (EP)

2013 - Straight & Alert
  
Expire
Expire
Pendulum Swings

2012 - Bridge Nine Records
  
One Life Crew
One Life Crew
Crime Ridden Society

1995 - Victory Records
  
Defeater
Defeater
Empty Days & Sleepless Nights

2011 - Bridge Nine Records
  
H2O
H2O
Don't Forget Your Roots

2011 - Bridge Nine Records
  

Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Animals as Leaders
Weightless
Lire la chronique
Les 10 ans de SLH.. et les 20 ans de Benighted
Benighted + Smash Hit Combo
Lire le live report
Aisuragua
In Morte Veritas
Lire la chronique