chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
58 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Fretmiden - Omen

Chronique

Fretmiden Omen
Le Djent, cet inconnu. Depuis qu’il a été “inventé” par MESHUGGAH et “cartographié” par PERIPHERY, le Djent est devenu l'accessoire rêvé pour groupes de Core à la recherche de nouvelles sensations. Il est toutefois difficile de le définir sans tomber dans la caricature de metalleux à lunettes qui compose ses riffs sur Excel ou en évoquant les séquences musicales qui le caractérisent, à base de guitares sursaturées, de sonorités synthétiques, de riffs syncopés. Il est surtout peu aisé de trouver du Djent qui sorte de l’ordinaire. J’ai l’impression de reconnaître d’autant plus facilement le Djent que tous les groupes qui se revendiquent Djent font une musique semblable. C’est paradoxal qu'un genre qui se veut progressif s’emprisonne dans des schémas si répétitifs.

Si vous cherchez une preuve par l’exemple, je vous renvoie à “Dynamic Equilibrium” et “Umbra”, les deux premiers morceaux de Omen, debut album du gang Norvégien de Deathcore / Djent FRETMIDEN. Sur cette entrée en matière, le combo semble recycler les concepts de base du Djent et l’auditeur se dit qu’il est parti pour s’ennuyer pendant quarante minute avec un groupe de metalleux à lunettes sans saveur. Il aura fait ce jugement à l’emporte-pièce après avoir consulté la page Facebook où les cinq membres du combo sont représentés au naturel, dans un hall d’immeuble bourgeois. Avec leur air juvénile, leurs coupes de cheveux bien propres et leurs gentils sourire, les cinq FRETMIDEN sont aussi peu effrayants que les “petits chanteurs à la croix de bois”. Certes, c’est pas le genre d’équipe qui va vous donner des sueurs froides en live, mais vous auriez tort de vous arrêter là. Les deux premières pistes donnent un peu envie de changer de disque, mais ça s’arrange après. Les sept compos suivantes sont beaucoup plus audacieuses et enlevées que l’entrée en matière. Tout en conservant cette sonorité très synthétique et hyper saturée, à base de guitares très graves, percus étouffées, chant death, riffs syncopés, FRETMIDEN tisse une trame qui sort des sentiers battus sur des morceaux vraiment progressifs, notamment le très bon “Omen”. A la longue, on n’échappe pas à une certaine lassitude car malgré les efforts des Norvégiens pour varier les arrangements, le son de ses guitares est constant, comme si un seul riff servait de trame à tout le disque. Et puis les tics Djent, ces petits moments signature caractéristiques déjà entendus ailleurs ne disparaissent pas totalement de la tracklist et font notamment leur retour sur “The Ascent”.

Même s’il est un peu audacieux, le son développé par FRETMIDEN ressemble comme un frère à celui des autres gangs qui font du Djent. C'est sa force, c'est aussi son talon d'Achille car malgré des efforts méritoires pour développer des arrangements riches, le propos donne l'impression de manquer cruellement de variété, la faute à une rythmique hyper répétitive. Omen démontre qu’il est possible de faire du Djent en sortant des sentiers battus mais que c’est pas si facile que ça. Et qu’on a beau sortir des sentiers battus, on ne fait jamais un hors piste total. Le Djent “nouveau” est encore à inventer.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fretmiden
Deathcore Progressif / Djent
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Fretmiden
Fretmiden
Deathcore Progressif / Djent - 2016 - Norvège
  

tracklist
01.   Dynamic Equilibrium  (04:07)
02.   Umbra  (03:42)
03.   Pitch Black  (04:58)
04.   Transcend  (04:48)
05.   Omen  (07:32)
06.   Fighting Shadows  (03:50)
07.   The Shell  (03:53)
08.   Sunken  (03:35)
09.   The Ascent  (04:08)

Durée : 40:00

parution
10 Novembre 2017

Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast
Venere
Venere (Démo)
Lire la chronique
Foreseen
Grave Danger
Lire la chronique
Black Rainbows
Holy Moon (EP)
Lire la chronique