chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
37 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sinmara - Within The Weaves Of Infinity

Chronique

Sinmara Within The Weaves Of Infinity (EP)
Après la sortie en début d’année d’un split en compagnie de ses camarades de Misþyrming et trois ans après un premier album fort recommandable (le très bon Aphotic Womb), Sinmara continue de nous tenir en haleine avec la parution cette fois-ci d’un court EP intitulé Within The Weaves Of Infinity. Sorti cet été sur Terratur Possessions et illustré par Artem Grigoryev (Baptism, Fides Inversa, Shaarimoth...), celui-ci propose de nous faire découvrir trois nouveaux titres pour un petit peu moins de vingt minutes. Ce n’est pas avec ça que l’on risque de s’étouffer mais en attendant un deuxième album, on saura s’en contenter.

Enregistré une fois de plus au Emissary Studio de Reykjavík par le bassiste Stephen Lockhart (devenu depuis leur ancien bassiste puisque celui-ci a quitté le navire après la sortie de ce EP), la production de Within The Weaves Of Infinity se démarque très largement des précédents travaux de Sinmara. Loin des guitares incisives et rachitiques d’Aphotic Womb, le son se fait ici beaucoup plus abrasif et organique. Un choix intéressant et surtout très judicieux qui apporte une couleur un peu différente au Black Metal des Islandais tout en continuant de nourrir cette ambivalence qui caractérise leur musique (quelque part entre ces atmosphères occultes qui puent le souffre et ces moments éblouissants de lumière).

D’ailleurs ce changement de production n’est pas tout à fait anodin puisqu’il traduit pour Sinmara le désir de remanier certaines petites choses. Tout en prenant soin de conserver l’essentiel de ce qui faisait jusque-là sa musique, le groupe propose à travers ces trois nouveaux morceaux une approche moins dissonante et surtout plus mélodique. On ne parle pas ici de gros bouleversements mais plutôt d’une évolution relativement logique ou en tout cas tout à fait naturelle. A travers ces mélodies épiques et aériennes ("Within The Weaves Of Infinity" à 2:08, "Ormstunga" d’abord à 0:12 avec un lead qui n’est pas sans rappeler Forteresse puis à partir de 4:55 avec un lead discret à vous hérisser le poil, "Nine Halls" à partir de 3:14), le groupe quitte momentanément la crasse et le froid de la rocaille pour prendre davantage de hauteur, se perdre dans le brouillard islandais pour finalement survoler les superbes plaines de Þingvellir. C’est beau, touchant même et cela vient me conforter dans l’idée que Sinmara est probablement l’un des groupes les plus intéressants de la prolifique scène islandaise de ces dernières années.
Mais si Within The Weaves Of Infinity semble mettre l’accent sur les mélodies, le groupe n’en oublie pas pour autant sa nature profonde. Outre ces atmosphères ambivalentes évoquées déjà un peu plus haut, on retrouve ce groupe qui se délecte avec toujours autant de plaisir et de réussite de ces séquences un brin chaotiques, de ces fameuses dissonances dans son riffing et de ces accélérations à perdre pied. Une chose est sûre, cette recherche de mélodie n’a pas dénaturé le propos de Sinmara qu’on retrouve aujourd’hui peut-être encore un peu plus lumineux voir aérien qu’auparavant mais en tout cas pas plus docile et assagit pour autant.

Injustement boudé par certain, le EP est un format qui effectivement offre souvent plus d’inconvénients (prix quasi identique à celui d’un album, durée limitée, format proposé, remix moisis...) que d’avantages. Dans le cas de Within The Weaves Of Infinity et si vous êtes amateurs du Black Metal des Islandais, je vous déconseillerais pourtant de faire l’impasse sur cette sortie de qualité. Préfigurant très certainement du Sinmara à venir et dont on attend le deuxième album avec impatience, les trois titres de ce disque sont à la fois riches, intenses et particulièrement touchants. Alors peut-être qu’en effet le groupe a quelque peu perdu de ce côté obscur mais ce qu’il a gagné en luminosité le rend certainement encore un peu plus séduisant et unique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
22/12/2017 16:48
note: 4/5
Très bon EP effectivement, qui montre que ce format peut en valoir la peine quand les groupes s'en donnent les moyens et y mettent de la volonté.

A la fois plus froid et plus mélodique l'album, il confirme tout le bien entrevu précédemment par le combo, et remplit parfaitement son rôle de bouche-trou en attendant le prochain album !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sinmara
Black Metal
2017 - Terratur Possessions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (1)  3/5

plus d'infos sur
Sinmara
Sinmara
Black metal - 2013 - Islande
  

tracklist
01.   Within The Weaves Of Infinity  (07:12)
02.   Ormstunga  (07:09)
03.   Nine Halls  (05:12)

Durée : 19:33

parution
24 Août 2017

voir aussi
Sinmara / Misþyrming
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")

2017 - Terratur Possessions
  
Sinmara
Sinmara
Aphotic Womb

2014 - Terratur Possessions
  

Essayez aussi
Marduk
Marduk
Warschau (Live)

2005 - Blooddawn Productions
  
Agrypnie
Agrypnie
Aetas Cineris

2013 - Supreme Chaos Records
  
Dies Ater
Dies Ater
Hunger For Life

2012 - Obscure Abhorrence Productions
  
Saqra's Cult
Saqra's Cult
Forgotten Rites

2017 - Amor Fati Productions
  
Endstille
Endstille
Endstilles Reich

2007 - Regain Records
  

Leather
II
Lire la chronique
Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique