chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Aosoth - V: The Inside Scriptures

Chronique

Aosoth V: The Inside Scriptures
Lorsqu’il m’avait été donné de chroniquer, dans d’autres colonnes, leur avant-dernier album (IV – An Arrow in Heart), j’avais souligné à quel point Aosoth pouvait être agaçant. Délicat à chroniquer. Les passages magiques côtoyant les ponts les plus mollassons. Les accélérations divines frayant côte à côte avec les arrangements et les ambiances bateau. Ce V – The Inside Scriptures va-t-il changer la donne ?

D’abord, il convient de noter la surprise due à une première écoute « flottante ». Ce V n’est pas la suite de IV. Il s’inscrit plutôt, selon moi, d’un strict point de vue stylistique, dans la veine de III – Violence and Variations. A Heart to Judge, qui introduit le disque par de jolis samples lointains de cloches et un riffing mélodieux, rend immédiatement compte de la griffe Aosoth. D’autant que ce riffing accélère très rapidement pour devenir fougueux, chaotique, un brin déstructuré mais toujours maîtrisé. J’avais avancé la comparaison avec DSO, je la maintiens. On retrouve ici ces ambiances un peu folles, très chaotiques, des structures très chargées en informations (sur Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood ou sur Premises of a Miracle également). A la différence près que les mélodies se taillent la part du lion, fondues dans la masse et ondulant tel un serpent (comme sur le très beau Contaminating All Tongues). Comme toujours, la structure est dense, étouffante mais le son, relativement organique, presque moite, la met en valeur sans difficulté (Premises of a Miracle). Ce premier titre de 8 minutes équilibre parfaitement la violence propre au groupe (Silver Dagger and the Breathless Smile), celle que l’on avait omniprésente sur III, avec des ambiances sans doute plus proche de IV (le sample de départ sur Contaminating All Tongues).

Il faut souligner, ensuite, un bien meilleur usage, à mon sens, du mid-tempo, que sur IV. Sur A Heart to Judge ou sur Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood, par exemple, il aère considérablement les titres – ultra compacts – sans leur faire perdre une once de dynamisme (The Inside Scriptures, sur la fin). Les variations sont nombreuses ; elles enrichissent considérablement certains morceaux en leur offrant des ondulations violentes quasi naturelles, sans cassures inappropriées (Premises of a Miracle, très beau titre, tout en maîtrise, tout en progression subtile).

Enfin, Aosoth ose. Certes, de manière subreptice, mais tout de même. Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood présente certes des structures proches de DSO, là encore, mais tourne autour d’un riff central entêtant, hypnotisant, tournoyant (sur le pont central de Premises of a Miracle aussi), je ne saurais dire, mais qui capte toute l’attention et qui attire le morceau dans une architecture atypique d’où sortent, ça et là, quelques riffs alambiqués du meilleur effet. Il faut noter, à nouveau, que l’équilibre entre accélérations destructrices et mid-tempo aérien est parfaitement respecté, le morceau offrant un rendu naturel tout à fait excellent. Les arrangements, nombreux, participent de cet équilibre. Tout comme le travail sur les ambiances (The Inside Scriptures et son départ menaçant et subtil à la fois ; sa cassure et son pont vers les 4’50).

Certes, ce V se rapproche davantage, de prime abord, de III mais il ne faut pas s’y tromper. En réalité, c’est plutôt au meilleur du III et du IV que l’on assiste ici. Une véritable synthèse qui démarque Aosoth, le rend plus unique, plus mâture aussi. Le dosage violence / ambiance n’a jamais été aussi bon, aussi juste. Même le chant de MkM, très typé Antaeus sur les précédents efforts du groupe, est ici différent, moins brutal, plus hanté, presque fantomatique tant il est noyé en fond de mix.

Si tu ajoutes à cela un très bel artwork, qui rappelle symboliquement celui de IV, tu as là un très joli produit qui devrait ravir tous les fans de BM orthodoxe racé et carré.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Ikea citer
Ikea
03/01/2018 08:22
note: 8/10
Un album très solide, ce qui vaut aussi pour la densité des compositions / de l'ambiance et ce PUTAIN de batteur sur-musclé, mais que je mets un poil en-dessous des deux précédents, nettement plus profond dans leurs atmosphères à mon sens.
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
02/01/2018 10:52
note: 9/10
dantefever a écrit : Quel groupe, quel album ...

C'est clair, rien à ajouter.
dantefever citer
dantefever
01/01/2018 20:08
note: 9/10
Quel groupe, quel album ...
Nahash citer
Nahash
01/01/2018 16:21
note: 9/10
Un des albums de black qui m'a le plus marqué cet année. Un parfait mélange entre la violence du III et les ambiances du IV.
Quel dommage quand on sait que le groupe ne fera plus de live à l'avenir...
Sakrifiss citer
Sakrifiss
31/12/2017 14:48
note: 8/10
Aosoth a toujours eu la flamme. Là, ils la lèvent encore plus haut, et leur bourdonnement infernal excelle !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aosoth
Black metal
2017 - Agonia Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (13)  8.5/10
Webzines : (6)  8.08/10

plus d'infos sur
Aosoth
Aosoth
Black metal - 2002 - France
  

tracklist
01.   A Heart to Judge
02.   Her Feet upon the Earth, Blooming the Fruits of Blood
03.   The Inside Scriptures
04.   Premises of a Miracle
05.   Contaminating All Tongues
06.   Silver Dagger and the Breathless Smile

Durée : 46:11

line up
parution
17 Novembre 2017

voir aussi
Aosoth
Aosoth
Ashes of Angels

2009 - Agonia Records
  
Aosoth
Aosoth
III

2011 - Agonia Records
  
Aosoth
Aosoth
IV: Arrow In Heart

2013 - Agonia Records
  
Aosoth / Order of Orias
Aosoth / Order of Orias
Aosoth / Order Of Orias (Split 12")

2015 - World Terror Committee Records
  

Essayez aussi
Darkthrone
Darkthrone
Sardonic Wrath

2004 - Moonfog Productions
  
S.V.E.S.T.
S.V.E.S.T.
Urfaust

2003 - End All Life Productions
  
Sacred Son
Sacred Son
Sacred Son

2017 - Tenebrae Sumus Records
  
Ancient
Ancient
Svartalvheim

1994 - Listenable Records
  
Israthoum
Israthoum
A Monument Of Brimstone

2009 - Spikefarm Records
  

Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report