chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Kabexnuv - Dzyan

Chronique

Kabexnuv Dzyan
Je n’ai pas accroché à KABEXNUV. Je lui ai donné sa chance, comme à tous les albums qui passent pas mes oreilles, mais les écoutes n’y ont rien fait, mon visage a connu bien plus de moues que de sourires durant les longues 49 minutes de ce premier album. Le Canadien qui se cache derrière n’est pourtant pas un petit nouveau dans le black, et il a sorti auparavant 5 albums pour la formation AVITAS. Mais voilà, le résultat est malheureusement sans appel : Dzyan est un album fade qui me glisse sur la peau.

La plupart des pistes proposent un black metal cru, au son raw, aux intentions occultes, à la tolérance zéro. Pas nécessairement dans la rapidité d’exécution ou l’agressivité, mais toujours avec un décor sombre, une ambiance malsaine. Mais voilà, l’effet produit reste assez faible, et c’est un service véritablement minimal qui nous cueille… Je ne me suis senti interpellé qu’à de très rares occasions, et principalement sur les parties qui s’écartent du style présenté. C'est-à-dire à deux reprises : sur « The Formless Square » et « Like a Thread Through Many Jewels ». Pour cette dernière, ce n’est pas nécessairement une bonne chose puisqu’il s’agit d’une outro longue de 9 minutes qui fait dans l’atmosphérique mystique quasi-instrumental et d’une inutilité telle qu’on met son cerveau sur off au bout de 4 minutes, mais pour la première, on touche quelque chose de plus réussi, 6 minutes sinueuses où la mélancolie tente une légère percée. Un titre qui débute bien lentement, avec une voix plaintive et noyée, et qui termine sur deux minutes légèrement groovy. Le groupe montre là qu’il est plus efficace lorsqu’il reste dans un rythme plus tranquille.

KABEXNUV, c’est tout. Pas besoin de s’étaler plus, j’imagine qu’il y a des clients pour son style, on trouve toujours des fans de n’importe quel groupe, mais je n’en fais pas partie. Je suis hermétique à son art… Ce qui est presque normal vu que le groupe se décrit lui-même comme : "Hermetic black metal from the western forests of Cascadia".

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kabexnuv
Hermetic Black Metal
2017 - Kult Of Nihilow
notes
Chroniqueur : 4.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Kabexnuv
Kabexnuv
Hermetic Black Metal - 2014 - Canada
  

tracklist
01.   Seven Sublime Lords
02.   Ceaseless Eternal Breath
03.   Cold Flame
04.   The Formless Square
05.   Dzyu Becomes Fohat
06.   During Seven Eternities
07.   Like a Thread Through Many Jewels

Durée : 48:34

line up
parution
29 Octobre 2017

Lutomysl
Firmament (EP)
Lire la chronique
Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Hegemon
Initium Belli (EP)
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Beorn's Hall
Mountain Hymns
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Bekëth Nexëhmü
De Urtida Krafterna (EP)
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique