chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

H2SO4 - British Bangla Testament

Chronique

H2SO4 British Bangla Testament (EP)
L’année dernière votre webzine préféré vous permettait avec Exalter d’ajouter un nom à votre tableau de chasse des groupes issus de pays peu communs dans le milieu du metal (en l’occurrence ici le Bangladesh). Si nous reviendrons dans peu de temps sur le premier full length des Bangladais (« Persecution Automated ») tout fraichement sorti, c’est sur leurs compatriotes de H2SO4 que nous allons nous pencher aujourd’hui. Originaire de Sylhet (au nord-est du pays) le quintette nous propose ici son tout premier EP, après six ans d’existence, confirmant au passage le développement – minime mais sensible – d’une scène metal dans ce pays où Metal Archives recense à ce jour soixante-cinq formations (soit une demi-dizaine de plus qu’il y a un an environ).

Si les deux formations précitées ne comptent aucun membre en commun elles partagent en revanche, au-delà de leur origine géographique particulière, une passion pour le thrash d’obédience old-school car c’est également la voie choisie par H2SO4. Les influences revendiquées sont ici les mêmes, à savoir les éternels Exodus, Testament, Kreator, Death Angel (Warbringer et Havok pour les plus récents) auxquels on rajoutera volontiers Slayer ou encore Metallica histoire d’être hyper original. Bien évidemment nous parlons ici de thrash (old-school qui plus est) donc d’originalité il ne sera bien sûr aucunement question sur ce « British Bangla Testament » auquel on demandera simplement d’insuffler suffisamment d’énergie et de sincérité pour passer ces presque dix-huit minutes en headbanguant plutôt qu’en baillant et c’est heureusement le cas. Se fiant au vieil adage que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures, H2SO4 n’a donc pas tenté le diable sur un premier EP qui reprend à la lettre la recette en vigueur depuis des décennies. Tout restera donc ici dans les clous d’un thrash ultra calibré mais tout autant efficace, construit sur un riffing convenu mais bien abrasif (raaah ces petits riffs en palm mute sur le titre éponyme à 2’01) et qui n’hésite pas à incorporer un brin de mélodie (le break à 3’30 de la piste d’ouverture, « The Partition ») pour enrober le tout et le rendre encore plus accrocheur. En dehors de ces quelques micro blasts sur « The Bengal Holocaust », la section rythmique tapera elle aussi dans le classique le plus total enchaînant les plans purement tchouka-tchouka furieux (« The Bengal Holocaust », « Illuminator »), les accélérations thrashy irrésistibles ( « The Bengal Holocaust » à 1’18), les mid-tempos bien brise-nuques (« British Bengla Testament » à 2’30, « The Bengal Holocaust » à 23’’), les passages plus lourds (l’éponyme à 53’’, « The Partition ») ou saccadés (« British Bangla testament » à 2’01), le tout saupoudré de bonnes rafales de double pédale et portant les vociférations d’un frontman aux accents petrozziens nous contant les noirs événements historiques du début du vingtième siècle sous l’emprise britannique dans cette région. Bien sûr le tableau thrash serait incomplet sans solos et même si ce n’est pas le point fort du combo ce n’est heureusement pas l’inverse non plus. Chaque titre est donc agrémenté de son petit solo, plutôt bien senti en général (notamment cette accélération fort sympathique à 3’17 sur celui de « The Bengal Holocaust »).

A l’instar de leurs compatriotes d’Exalter, H2SO4 nous assène ici quatre titres d’un thrash sulfureux, pas original pour un sou mais qui fait le job avec application et devrait convaincre sans peine ceux qui se satisfont d’un thrash viril rondement mené, sans grande prétention si ce n’est de faire headbanguer l’auditeur. Et si cela fonctionne au poil sur ces quatre titres, servis par une production déjà plus que correcte, nul doute que ce sera également le cas sur un éventuel premier full length qu’on espère bien pouvoir écouter prochainement. Décidément, cette scène bangladaise est (d)étonnante.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
H2SO4
Thrash Metal
2017 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  4.25/5

plus d'infos sur
H2SO4
H2SO4
Thrash Metal - 2011 - Bangladesh
  

tracklist
01.   British Bangla Testament
02.   The Partition
03.   The Bengal Holocaust
04.   Illuminator

Durée : 17'48

line up
parution
28 Octobre 2017

Essayez aussi
Destruction
Destruction
Sentence Of Death (EP)

1984 - Steamhammer Records (SPV)
  
Annihilator
Annihilator
Feast

2013 - UDR Music
  
Overkill
Overkill
Ironbound

2010 - Nuclear Blast Records
  
Witchburner
Witchburner
Demons

2010 - Evil Spell Records
  
Tankard
Tankard
Chemical Invasion

1987 - Noise Records
  

Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report