chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Hyrgal - Serpentine

Chronique

Hyrgal Serpentine
Tiens, ça fait longtemps qu’on n’a pas eu de polémique sur le nombre d’écoutes nécessaires afin de chroniquer correctement un album. C’était pourtant une récurrente parmi les réclamations. C’est que les intéressés ont dû réussir à être convaincant. Le nombre d’écoute idéal, c’est celui qui te permet de juger un album. Voilà. C’est clair ! Je fais le malin, mais de mon côté, je sais bien que j’ai besoin de plus d’écoutes que d’autres. Je suis toujours épaté quand j’en vois des si catégoriques après trois, deux, voire même une seule écoute. Moi, la première écoute, je découvre et ce que je peux être sûr ou non, c’est juste du style. Je vais me faire des réflexions comme : « Tiens, c’est du dépressif pur. », « Oh, j’aime pas trop les vocaux », « Ah, il y a de la cornemuse. ». Bien sûr, l’envie de le réécouter va être plus ou moins grande, mais je n’ai encore qu’un simple ressenti. Et comme je suis aussi long à me forger un avis construit qu’à parler dans mes vidéos, c’est autour des 10 écoutes que je sors le clavier.

Pour HYRGAL, j’en suis à plus de 15. J’en suis sûr, je compte toujours et garde mes notes pour savoir ce que j’ai écouté le plus jusqu’à maintenant. Je dis ça comme si c’était beaucoup… Je suis persuadé que beaucoup d’entre vous l’ont écouté bien plus encore. Il suffit de voir les tops que vous avez faits par-ci par-là. Sur Facebook, le nouveau repère des trve blackeux (Rahahahahaaa), je l’ai vu dans plusieurs classements. Ah oui, je sais, ce n’est pas le nombre qui fait la qualité, mais quand même, pour qu’un groupe qui sorte son premier album soit plébiscité, il y a obligatoirement quelque chose derrière. Les mauvaises langues diront que c’est peut-être tout simplement le label. Un gros label, ça aide à être exposé. Mais oui, mais justement, un gros label qui mise sur un petit nouveau, c’est aussi un signe ! Gros label, gros label… Bon relativisons, il y a plus gros que les maisons d’HYRGAL, mais elles sont quand même assez réputées et qualitatives. Oui, j’ai bien mis le pluriel ! Les maisons. La version CD est sortie chez Naturmacht Productions. Mais si, le label avec que des hits (quel joli mot) en 2017 : HAVUKRUUNU, DRAUÞUZ, GRIMA… Ça donne le tournis ! La version vinyle fait encore plus peur vu que c’est chez Les Acteurs de L’Ombre qu’on la trouve. Bon, là ça a dû finir de convaincre les derniers indécis ! Non ? Bon alors sachez que la tape, quant à elle, vient de Solar Asceticists Production ! Connaissez pas ? Parfait, ça montre que cet album intéresse même le monde underground ! C’est un label français qui mérite de prendre de l’ampleur.

Je n’ai pas encore commencé à parler du contenu qu’on est déjà alléché normalement ! Je répète :
- Un premier album qui se retrouve dans beaucoup de tops de fans de black.
- Un premier album qui se voit déjà décliné dans tous les formats.
- Un premier album qui a convaincu Naturmacht, LADLO et Solar Asceticists.
- Un premier album auquel Sakrifiss met carrément 9 sur 10 et dont il a parlé dans une de ses vidéos.

Bon, je sens que le dernier point est moins déterminant, mais bon… Ça plante bien le décor hein !

Mais attention, premier album oui, mais pas nouveaux venus. HYRGAL s’est créé il y a 10 ans. Et avait sorti un split en 2008, avec les autres petits inconnus de KAIRN. Bon, il y a eu une longue pause, ou plutôt une résurrection en 2016 après plus de 5 ans d’absence et désormais le groupe est un trio composé d’anciens membres de SVART CROWN, KARNE ou encore MARBLE CHARIOT (doom). Des gens expérimentés. Ce qui explique le niveau de Serpentine, opus de 7 pistes aux ambiances variées, très maîtrisées, et surtout totalement possédées. Il y a des groupes qui sont des explosions sans but. C’est très bien aussi, mais ils donnent l’impression de péter à la gueule comme un simple pétard. HYRGAL aussi explose, et sa musique a un énorme côté instinctif. Mais là où il surprend c’est dans son organisation, dans la façon dont il sait faire évoluer ses compositions. Il sait très bien où il veut nous amener, et a quelque chose à nous raconter, des sensations à nous faire partager tout en sachant rester naturel. Le groupe arrive à délivrer son message et à rester plaisant à écouter. Plus que plaisant d’ailleurs. Beaucoup de passages sont jouissifs. Notamment par la qualité des changements de rythme. Je le disais, on a une histoire, les titres suivent idéalement les sensations à transmettre. La batterie hurle. Les guitares parlent. La basse susurre. Le chanteur gronde.

Une comparaison ? LES CHANTS DE NIHIL. Je dis bien une comparaison et pas une copie. C’est le même black mature, réfléchi… J’allais dire « délivré », dans le sens où je suis sûr que les membres du groupe ne pensent même pas en « style de musique ». Ce n’est pas du black, c’est le résultat des expériences qu’ils veulent faire partager. Et le black, on est d’accord, c’est finalement ça. Son essence du moins. La mise en musique d’un caractère. Si HYRGAL ou LES CHANTS DE NIHIL font du black, ce n’est pas pour faire du black, mais parce que c’est le résultat naturel de la représentation de leur esprit. Les vocaux ont aussi des similitudes, aussi bien le timbre violemment désabusé que les paroles, souvent entre la déclamation et le chant. Des exemples choisis :

« D'opprobre en transhumance extatiques
Cortège d'esthètes au corps mourants
S'enlisant dans cet éden de moisissure
Que je vous contamine de mes vomissures
D'ascète au regard opaline, malade des décennies
Et qu'à l'ombre de vos immondes édifices
je vous vois vous épandre »

« Funeste oraison qui s'exclame
De la gueule des loups, au milieu du troupeau
Sous un ciel noirci couleur cendre
Que s'enveniment de milles poisons
Les plaies du nouveau monde »


« Après l’âtre et le papier,
Tel l'haruspice rassasié
Sur la roche, le sang
Ronger les os, et la terre
Sous la grisaille, puis la nuit
Tertre à ciel ouvert, sur l'astral »


Vous sentez l’effort, l’originalité et la maturité. Cela vous donne un aperçu de ce qui peut être également délivré d’un point de vue musical.

Je ne veux pas décrire plus la musique. Je veux que vous alliez essayer si vous n’avez pas encore tenté. Vous avez un extrait à droite. En tout cas, HYRGAL se classe directement dans les sensations 2017, avec ces autres Français qui ont fait parler d’eux : AU CHAMP DES MORTS, MERRIMACK, AOSOTH... Et c'est bien pour cela qu'il m'a fallu plus d'écoutes que d'habitude. Pour le plaisir de l'écouter encore et encore, ainsi que par les découvertes que chaque écoute semble apporter.

Pardon ? Un point négatif ? Musicalement, on va lui laisser une marge, il pourrait gagner encore en impact. Ensuite oui, problème avec le CD digipack. Pas de livret, pas de paroles, pas d'explications... Il faudra vraiment faire un effort sur ces points-là la prochaine fois.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

N4pht4 citer
N4pht4
17/01/2018 12:09
note: 8/10
Sakrifiss a écrit : Ce sera en retard le Aegrus, j'ai une quinzaine d'albums de prévu... Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

Courage, sois fort!
Sakrifiss citer
Sakrifiss
17/01/2018 08:59
note: 9/10
N4pht4 a écrit : Pas mal du tout ! Il aurait pu mériter une place dans le classement 2017. D'ailleurs à ce propos, est-ce qu'une chronique du dernier AEGRUS est prévue Sakrifiss ?

Ce sera en retard le Aegrus, j'ai une quinzaine d'albums de prévu... Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
N4pht4 citer
N4pht4
16/01/2018 12:13
note: 8/10
Pas mal du tout ! Il aurait pu mériter une place dans le classement 2017. D'ailleurs à ce propos, est-ce qu'une chronique du dernier AEGRUS est prévue Sakrifiss ?
Batu citer
Batu
06/01/2018 13:25
Il va me falloir encore quelques écoutes supplémentaires afin d'approfondir la chose, mais pour le moment, super découverte.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
06/01/2018 01:53
note: 9/10
Limhen a écrit : Je suis fan de thrash et de heavy de base. Je tombe sur se site après avoir chercher un album de Pestilence et clic sur l'onglet "Découverte". Je tombe sur cette article et m'en vais découvrir le Black Metal... Honnêtement, merci, c'est magnifique !
Eh bien ! Cet onglet a bien cet avantage de faire découvrir des albums dans un genre qui nous est inhabituel.
Ca c'est bien !
Limhen citer
Limhen
05/01/2018 21:44
note: 8/10
Je suis fan de thrash et de heavy de base. Je tombe sur se site après avoir chercher un album de Pestilence et clic sur l'onglet "Découverte". Je tombe sur cette article et m'en vais découvrir le Black Metal... Honnêtement, merci, c'est magnifique !
Stockwel citer
Stockwel
05/01/2018 16:10
J'ai écouté suite à ta vidéo et pour l'instant je n'arrive pas à rentrer dedans. J'en suis à une dizaine d'écoutes mais j'ai l'impression de n'en avoir rien retenu, je serais incapable d'en fredonner la moindre mélodie.
Ca me fait ça parfois avec certains albums.
Soit il va se dévoiler avec le temps et je vais l'adorer (parce qu'il a tout pour me plaire), soit ça ne viendra jamais et ça sera un raté pour moi.
Sulphur citer
Sulphur
05/01/2018 13:47
Intéressant HYRGAL. Bien épique. A creuser.
Va pour Blaze of Perdition ? Curieux de connaître ton avis. J'étais assez enthousiaste au début, puis ça a fini par faire "BoP".
Sakrifiss citer
Sakrifiss
05/01/2018 12:46
note: 9/10
J'avais prévenu que j'avais encore des albums de qualité à chroniquer en priorité, donc désole de l'enchaînement de bonnes notes, rahahaha ! Je vous jure, j'ai des albums très moyens dans ma liste. A vrai dire j'écoute 21 groupes en même temps, en boucle, pour essayer de finir cette année 2017...
(Dit le bouffon qui a encore fait une commande de 10 albums de 2017 hier...)
Allez, je retourne à la suite... Deinonychus ? Blaze of Perdition ? Daupuz ? Pfffff....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hyrgal
Black Metal Mature
2017 - Naturmacht Productions
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (3)  8.33/10
Webzines : (2)  7.9/10

plus d'infos sur
Hyrgal
Hyrgal
Black Metal Mature - 2007 - France
  

tracklist
01.   L'Appel
02.   Mouroir
03.   Till
04.   Représailles
05.   Aux diktats de l'instinct
06.   Rite
07.   Etrusca disciplina

Durée : 36:28

line up
parution
28 Octobre 2017

Découverte de l'année
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report