chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bekëth Nexëhmü - De Urtida Krafterna

Chronique

Bekëth Nexëhmü De Urtida Krafterna (EP)
Sorti pour la première fois en 2014 sur Darker Than Black Records, ce seul et unique EP de Bekëth Nexëhmü (le reste de sa longue discographie n'étant qu'une succession de démos où surnage également un album) s'est assez vite retrouvé "out of print" avec les désagréments que cela implique. Le plus agaçant étant bien évidemment la hausse particulièrement excessive de son prix sur le marché de la revente. Payer plus de 35€ un 7" d'à peine douze minutes, non merci...
Conscient qu'il y avait donc encore un peu d'argent à se faire autour de ce disque, Darker Than Black a eu la bonne idée de procéder il y a seulement quelques semaines à une réédition trait pour trait identique à la version originale. Aussi, après quelques euros bien dépensés, me voilà enfin en possession de ce disque fort sympathique.

À l'image de l'ensemble de ses sorties précédentes et suivantes, De Urtida Krafterna est illustré par une photo en noir et blanc d'un petit bout de forêt suédoise en pleine nuit hivernale. Une image épurée sur laquelle viennent se poser aux extrémités quelques ornements typiques de Bekëth Nexëhmü ainsi que ce logo des plus naïfs probablement dessiné dans un one-shot à main levée. Tout cela manque peut-être effectivement d'originalité mais au moins le décors est ainsi parfaitement planté.

Loin des titres à rallonges dont le duo se délecte régulièrement, ce court EP ne comprend que deux titres d'un peu plus de cinq minutes chacun. Vous ne trouverez donc pas ici de plages ambiant à l'intérêt parfois discutable dont se fend de temps à autre Bekëth Nexëhmü (hein Sagamore ?). En fait, passé une courte introduction d'une vingtaine de secondes faite de sonorités synthético-mystiques sur fond de tonnerre grondant, "Urtidens Jättar" rentre sans trop attendre dans le vif du sujet. On y retrouve alors très vite l'essence même du groupe suédois à savoir des riffs froids et faméliques aux mélodies forestières et lumineuses (de cette lumière hivernale douce et vivifiante) parfaitement taillées pour ce genre de climat scandinave exigeant, une batterie volontaire tout en cymbales (ça cavale derrière mais les cymbales tiennent ici encore le haut du pavé), une voix écorchée et lointaine perdue dans cette forêt enneigée ainsi que des nappes diffuses de synthétiseurs histoire de finir de poser l'ambiance générale. Et le constat est identique sur "Det Gapande Svaljet" qui d'ailleurs semble vouloir reprendre la mélodie principale de "Urtidens Jättar".

À la différence de De Dunkla Herrarna, ces deux morceaux vraisemblablement improvisés (enfin si l'on en croit une fois encore les notes laissées à ce sujet par le duo au dos du EP) sont essentiellement tournés vers l'attaque plus que vers le mid-tempo. Pourtant Bekëth Nexëhmü n'est pas sans ralentir parfois la cadence comme l'atteste ce passage à 1:40 sur "Urtidens Jättar" et à 3:06 sur "Det Gapande Svaljet" mais c'est bien pied au plancher que le groupe mène la danse. Une danse constamment rythmée par ces ambivalences qui font le Black Metal des Suédois.

Déjà familier de l'unviers de Bekëth Nexëhmü ? Et bien ce EP ne risque pas de vous surprendre. On y retrouve tout ce qui caractérise la musique du duo. Ceux par contre qui découvriront l'entité par le biais de ce court EP, nul doute que vous succombérez à ses charmes si vous êtes un tant soit peu client de ce genre de Black Metal lo-fi, dépouillé à l'extrême (en dépit d'une production tout de même un peu plus "professionnelle" qu'à l'accoutumé en ce qui concerne la batterie) et finalement extrêmement cryptique. Vous cherchez de quoi accompagner vos prochaines longues balades dominicales en solo ? Alors vous devriez vous pencher avec intérêt sur le cas de Bekëth Nexëhmü. Voyage assuré.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

fayfay citer
fayfay
18/01/2018 17:30
J'avais trouvé le 1st press a vil prix l'an dernier.

Mais ce sont les LPs qui sont introuvables a des prix corrects :/
Sagamore citer
Sagamore
18/01/2018 12:31
note: 4/5
Magnifique, comme la quasi totalité de ce que compose et enregistre le bonhomme, que ce soit dans Bekëth Nexëhmü ou dans les autres projets d'Ancient Records. Court, mais efficace, sans fioritures, du Black Metal de très haute volée. La seule chose que je peux lui reprocher, c'est d'être trop productif... Les régularisations ont du mal à suivre !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bekëth Nexëhmü
Black Metal
2014 - Darker Than Black
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Bekëth Nexëhmü
Bekëth Nexëhmü
Black Metal - 2010 - Suède
  

tracklist
01.   Urtidens Jättar  (05:31)
02.   Det Gapande Svaljet  (05:41)

Durée : 11:12

line up
parution
9 Novembre 2014

voir aussi
Bekëth Nexëhmü
Bekëth Nexëhmü
De Glömdas Ursjälar (Démo)

2016 - Purity Through Fire
  
Bekëth Nexëhmü
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna

2010 - Ancient Records
  

Essayez aussi
From the Vastland
From the Vastland
Temple of Daevas

2014 - Non Serviam Records
  
Sad
Sad
Devouring the Divine

2013 - Hass Weg Productions
  
Drudkh
Drudkh
Forgotten Legends

2003 - Supernal Music
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
The Rise Of Lucifer (EP)

2015 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Pure
Pure
Art of Loosing One's Own Life

2015 - Obscure Abhorrence Productions
  

Gevlerkt
De Grote Sterfte
Lire la chronique
Doedsvangr
Satan ov Suns
Lire la chronique
Mindwarp
A Cold Black Day
Lire la chronique
Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique