chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
53 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Eraserhead - Holdout

Chronique

Eraserhead Holdout (EP)
Depuis ses débuts le quatuor allemand n’a jamais été du genre à se reposer sur ses lauriers ni à faire patienter ses fans, car à peine plus d’un an après la sortie du très bon « Remnants Of Decadence » il revient déjà aux affaires avec cet EP très court mais absolument imparable. Composé de trois nouveautés et de deux morceaux de cet opus enregistrés sur scène dans leur fief de Gießen, les mecs continuent dans leur veine Death Metal à l’ancienne où l’efficacité prime sur tout le reste, et confirment toutes les bonnes choses entrevues précédemment. Si le live n’a que peu d’intérêt (avec un son brut et non retouché - mais néanmoins audible) en revanche les compos inédites ont vraiment de l’allure et montrent une facette plus directe et brutale de la bande, le tout avec une production très crue et organique qui renforce cette sensation de puissance et de chaos.

D’ailleurs ce sentiment d’urgence est probablement lié au thème de ces titres qui racontent l’histoire de ces soldats japonais qui ont continué à se battre et à se cacher dans les îles du pacifique, malgré l’armistice et la fin de la seconde guerre mondiale, à l’instar d’un des plus célèbre d’entre eux Shoichi Yokoi (1915-1997) qui vécut dans la forêt de Guam pendant vingt-huit ans. Du coup rien d’étonnant à ce que l’ambiance générale sente bon la guérilla, les bombardements et tout ce qu’on peut trouver dans un conflit armé de grande ampleur, et cela explose aux oreilles avec « Blood Stains The Floor » qui ne va pas faire dans la demi-mesure. D’une simplicité extrême il va tout miser sur la vitesse et la fureur, sans jamais ralentir le rythme qui va rester élevé quasiment en continu, tout en y ajoutant un solo joué à l’arrache histoire de renforcer ce côté brut et furieux. Après ce démarrage en fanfare le morceau-titre laisse supposer que l’on va avoir une accalmie, cela sera vrai au début vu que cela commence par un tempo bien lourd et écrasant mais qui va ensuite s’effacer pour laisser la place à des blasts furibards avant un retour au côté massif qui montrera plus d’alternance et de variété au sein de cette compo. Après un break où une alarme retentit en arrière-plan et où des roulements de caisse claire renforcent le côté martial de celle-ci l’ensemble va proposer encore de nombreux changements de vitesse, pour obtenir pendant six minutes quelquechose d’imparable où toutes les influences de ces créateurs y passe. On retrouvera ce schéma sur « Queen Of Scots », même s’il est moins poussé, vu qu’ici il se compose d’un début et d’une fin menée au pas de charge et d’une partie centrale plus écrasante et parfaite pour remuer la tête et les cervicales, et là-encore c’est d’une efficacité à toute épreuve.

Autant dire que ce petit quart-d’heure passe très (et même trop) vite et c’est finalement son seul défaut tant on en aurait bien repris encore un peu, et qu’il n’y a rien à reprocher à l’ensemble qui s’écoute sans problème et montre un visage plus qu’intéressant des allemands. On a déjà hâte d’écouter la suite, et si possible dans un format plus long, en attendant cette galette remplira parfaitement son rôle de bouche-trou et satisfera les fans de Death adeptes des riffs simples et du old-school le plus sobre, qui doivent absolument jeter une oreille sur ce groupe encore méconnu mais qui mérite véritablement le détour.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

X-Death citer
X-Death
16/01/2018 19:12
note: 4/5
Salut

Super EP, ambiance et riffing efficace, petit côté Trenchrot sur le split " 4 Doors To Hell", en plus abrasif. Vivement le prochain CD, leur album de 2016 ne m'avais pas inspiré, je vais lui redonner une chance.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Eraserhead
Death Old-School
2017 - Autoproduction / Bret Hard Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Eraserhead
Eraserhead
Death Old-School - 2008 - Allemagne
  

tracklist
01.   Blood Stains The Floor
02.   Holdout
03.   Queen Of Scots
04.   Limburgian Decadence (Live In Gießen – 2017)
05.   Digital Absorption (Live In Gießen – 2017)

Durée : 24 minutes

line up
parution
15 Décembre 2017

voir aussi
Eraserhead
Eraserhead
Remnants Of Decadence

2016 - Bret Hard Records
  

Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique