chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
49 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Beorn's Hall - Mountain Hymns

Chronique

Beorn's Hall Mountain Hymns
Ça alors ! J’étais loin d’imaginer que Naturmacht Productions était capable de nous sortir un album aussi anecdotique, voire ennuyeux comme ce premier essai de BEORN’S HALL. Quelle catastrophe ce Mountain Hymns... Approximatif, lassant, plat... Remarque, le label n’en a sorti que 300 exemplaires en CD et 30 en Tape. Il a bien senti qu’il allait pas en écouler des montagnes, rahahahahaha ! Non, mais sincèrement, quelle surprise de la part de la maison allemande qui cette même année 2017 a sorti les bombes de HAVUKRUUNU, DAUÞUZ, GRIMA et HYRGAL. La comparaison fait mal, terriblement mal. C’est comme si tu es en train de prendre Emily Ratajkowski en levrette et que d’un coup, tu vois un étron sortir de son cul. Quoi ? C’est dégueu ? Eh bah dis-toi que toi au moins tu n’es qu’en train de l’imaginer, alors que moi, cet album, je l’ai subi !

J’en rajoute, j’en fais trop. Cet album n’est pas le pire de l’année ! Oui, peut-être, mais pas tant que ça ! Déjà, les 5 premières minutes cassent bien les bonbons. « A Conjuring of Clouds » est un chant lointain répété pendant 2:49. Ouaé, Wéa... Ouaé, Wéa... Ouaé, Wéa... MAIS FERME TA GUEULE PUTAIN. On dirait HIMINBJORG sur « Chants d’hier, chants de guerre, chants de la Terre », mais en plus mauvais (oui, j’adore le groupe français, sauf cet album...) Et ça enchaine directement avec « Black Foe of the Earth », une piste de 6:37 qui commence par 3 minutes de guitare acoustique avec un accord qui tourne en boucle. Mais vraiment en boucle. Tu regardes systématiquement la minuterie pour savoir si ça tourne pas en rond. Mais non, ça avance. Péniblement mais ça avance. Et là, enfin, c’est parti. Et tu découvres un groupe américain qui joue du pagan primitif.

Ça peut être bien le pagan primitif, hein. C’est pas ça le problème. C’est que ce groupe n’a pas d’idées. Pas de charisme. Pas de moments marquants. Pas la capacité de créer des ambiances. Il joue, c’est tout. Oui, on peut dire que c’est fidèle à une certaine époque, que c’est un esprit 90’s, qu’il y a de la sincérité dans l’approche... Ce qui mérite bien 4 points. Je les ai comptabilisés. Ensuite, j’ajoute un demi point pour quelques mélodies qui se laissent bien écouter. Mais c’est tout. Aucune piste ne m’a convaincu, et plus ça allait, plus j’avais hâte de passer à autre chose. Bref, je me libère et cesse enfin de réécouter cette frustrante déception.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
23/01/2018 07:36
note: 4.5/10
J'ai l'impression que le nouvel album qui arrive est meilleur, non ?
J'ai pas tout écouté, mais ça a l'air d'être la véritable naissance;

Je jetterai l'oreille en l'espérant en tout cas... Rahahaha.
dolmorgoth citer
dolmorgoth
23/01/2018 07:12
note: 4/10
J'ai découvert cet album sur un post facebook qui disait que c'était pour les fans de Caladan Brood donc je me suis jeté dessus.... ensuite j'ai ri....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Beorn's Hall
Black Pagan Primitif
2017 - Naturmacht Productions
notes
Chroniqueur : 4.5/10
Lecteurs : (1)  4/10
Webzines : (1)  6.5/10

plus d'infos sur
Beorn's Hall
Beorn's Hall
Black Pagan Primitif - 2016 - Etats-Unis
  

vidéos
Teaser
Teaser
Beorn's Hall

Extrait de "Mountain Hymns"
  

tracklist
01.   A Conjuring of Clouds
02.   Black Foe of the Earth
03.   Now Call We, over Mountains Cold
04.   Beneath the Hooves of Sleipnir
05.   The Accursed Wind
06.   Brothers in Belarus (A Winter Tale)
07.   Lord of Silver Fountains
08.   Of Sword and Sorcery

Durée : 39:40

parution
25 Février 2017

Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique