chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Lutomysl - Firmament

Chronique

Lutomysl Firmament (EP)
Il n'y a qu'à moi que Lutomysl manque cruellement ? Je ne pense pas être le seul à me dire, quand un nouvel extrait fadasse de Drudkh apparaît ou que le froid s'installe et donne envie de musique où se réchauffer d'émotions, que cela commence à faire quelques temps que l'on est sans nouvelles de Pavel Shishkovskiy, apparemment en prise avec une panne d'inspiration depuis un moment.

Du coup, je me calme comme je peux. Je réécoute ce qui est pour moi ce que l'homme a sorti de plus touchant : Overcoming Babel et le ci-présent EP. Car, au risque d'énerver les amateurs de l'Ukrainien prêts à faire des vidéos Youtube de contestation (laissez ça à Sakrifiss, ho !), ce sont bien ces deux œuvres qui me parlent le plus, moi qui trouve dans le black metal de ce pays des atmosphères aussi naturalistes qu'adolescentes, les forêts devenant le lieu où se laisser envahir par une cavalcade de sentiments. Firmament est bien, jusqu'à preuve du contraire, le testament de ce virage délicieux qu'a pris le projet, de ces guitares nerveuses et fébriles et leurs mélodies magnifiques interprétées dans l'urgence de tout dire, cette batterie frénétique, cette voix hargneuse dont les accents slaves donnent au tout cette âpreté si particulière... Ah ! Mais quand vas-tu sortir de ta léthargie ?

Aller, consolons-nous chez cet inconsolable. Réécoutons encore une fois ces deux titres qui, à leur manière, présentent chacun les palettes avec lesquelles Lutomysl gouache ses peintures d'une Ukraine sauvage et torrentielle, l'austérité du décor cachant mille tourments. Écoutons le morceau « Firmament » qui n'aurait clairement pas démérité sur Overcoming Babel, sa tragédie vécue en plein air à dos de cheval, ses lignes pures avançant droit dans le mur, sa poésie – peu de disque mérite ce mot ; je lui donne sans hésiter – de marcheur solitaire, regardant autour de lui le cœur au bord d'exploser dans la bouche. Écoutons « Weakness », sa suite qui n'a de « face B » que le nom, sa colère déclamatrice, les pensées trop rapides pour sortir calmement, l'harmonie se construisant sur des jambes frôlant l'écroulement, du nerf !, du sang !, qu'on étale le sien avant d'écouler celui des autres, qu'on compose des épées et des victoires hypothétiques, qu'on les appelle avec une force qui les obligeront à apparaître.

Lutomysl me manque. Impossible qu'il n'y ait que moi, tant son black metal, à la fois iconique et à part, est excellent. Et ce n'est pas cet EP qui me fera dire le contraire, lui qui est court comme un recueil de poèmes à lire entre deux instants gris, histoire de se souvenir des couleurs. Frustrant mais tellement généreux le temps qu'il dure, Firmament est à écouter en boucle pour celui qui, comme moi, attend le retour de Lutomysl. Impatiemment.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sombre alcoolo citer
Sombre alcoolo
23/01/2018 11:31
Effectivement, la dernière sortie commence à être lointaine et l'arrivée d'un nouvel opus à nous faire languir mais...

Mais pour ceux pour qui le manque serait trop douloureux, je les invite à jeter leur désespoir sur le dernier BERGRIZEN qui se révèle être un placebo de luxe

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lutomysl
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.34/5

plus d'infos sur
Lutomysl
Lutomysl
Jet Black Metal Art - 2001 - Ukraine
  

écoutez
tracklist
01.   Небосвод (Firmament)
02.   Слабость (Weakness)

Durée : 10 minutes 26 secondes

line up
parution
24 Janvier 2014

voir aussi
Lutomysl
Lutomysl
Overcoming Babel

2012 - Nihilward Productions
  
Lutomysl
Lutomysl
Decadence

2005 - Mercenary Musik
  
Lutomysl
Lutomysl
De Profundis

2008 - Supernal Music
  

Essayez aussi
Isengard
Isengard
Vinterskugge

1994 - Deaf Records
  
Besatt
Besatt
Anticross

2017 - Zero Dimensional Records
  
Non Opus Dei
Non Opus Dei
Diabeł

2015 - Witching Hour Productions
  
Krolok
Krolok
Flying Above Ancient Ruins

2017 - Hexencave Productions
  
From the Vastland
From the Vastland
Temple of Daevas

2014 - Non Serviam Records
  

Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Animals as Leaders
Weightless
Lire la chronique
Les 10 ans de SLH.. et les 20 ans de Benighted
Benighted + Smash Hit Combo
Lire le live report
Aisuragua
In Morte Veritas
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Dimmu Borgir
Eonian
Lire la chronique
The Dali Thundering Concept
Savages
Lire la chronique