chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Z Family - Chapter II : Origin

Chronique

Z Family Chapter II : Origin
Avez-vous déjà été déçu par le deuxième album d'un groupe dont vous auriez adoré les premiers travaux ? Plus particulièrement lorsque le deuxième disque a bénéficié d'une grosse prod beaucoup plus léchée que la première itération, gommant la sincérité maladroite des premiers pas pour la remplacer par une structure en béton armé, plus solide mais moins émouvante ? Moi, ça m'arrive parfois. Et c'est triste, car on se dit que le retour arrière ne sera pas possible. Quand un jeune musicien a goûté aux gros studio avec un producteur un peu capé, il ne voudra pas revenir à l'autoproduction dans son garage avant un moment. Parfois les groupes n'ont pas trop le choix : par exemple ils signent avec un gros label qui leur dit comment faire un gros disque qui va faire un carton 100 fois supérieur à leur debut EP pressé maison et vendu au merch. Mais bon, on ne me fera pas changer d'avis, je préfère largement les balbutiements de BLUES PILLS aux albums qu'ils ont sorti chez Nuclear Blast et si j'ai adoré la première version (introuvable sur le net) du premier EP de BLACK MIRRORS, la version enrichie, réenrgistrée et surproduite qu'ils ont faite après leur signature chez NAPALM RECORDS n'a pas trouvé grâce à mes oreilles.

Pour Z FAMILY, c'est une autre histoire : le groupe n'a pas signé chez un gros label, néanmoins, leur deuxième disque est très différent de la musique de leurs débuts. Les Marseillais emmenés par Z, ex guitariste de DAGOBA, avaient sorti un bon petit EP en 2015. La galette, Chapter I : Born from Noise est un genre de Stoner énervé comme on sait si bien le faire en France. Vous voyez le genre ? Quelque chose qui fait penser à MUDWEISER, WALLNUT GROVE DC, COFFIN ON TYRES et JIMM. Du Stoner, donc, mais avec une grosse dose de Metal dedans. Ce premier EP cinq titres de 25 minutes est déjà un bon morceau, une belle grosse baffe bien grasse et lourde. Cohérente de A à Z (ha ha ha, elle est bien bonne).

Portés par leur succès, les cinq Marseillais remettent le couvert en 2017 avec Chapter II : Origin, un disque un peu plus long produit par Fred Duquesne, guitariste pour BUKOWSKI et MASS HYSTERIA, producteur pour les mêmes ainsi qu'un paquet de groupes français qui recherchent un gros son "à l'américaine" mais avec de la subtilité. Un peu le même genre de travail que Francis Caste. Ces deux producteurs talentueux ont un son particulier qu'il est assez facile de détecter dans leurs différents travaux. Alors bien sûr, il peut toujours y avoir des exceptions, et vous avez peut-être un contre-exemple, mais j'ai pour ma part l'impression qu'un disque qui sort de chez Duquesne, malgré ses spécificités, aura toujours le même genre de colonne vertébrale. On peut penser que les producteurs interviennent dans la construction des disques ou que ce sont les artistes qui viennent à ces producteurs parce qu'ils veulent sonner comme, toujours est-il que je retrouve des similarités dans plusieurs albums produits par Francis Caste et Fred Duquesne à commencer par la présence quasi systématique d'une respiration instrumentale, acoustique avec des samples Nature et Découverte en milieu de disque. Chez Z FAMILY, c'est "Origin". Je comprends le concept, c'est ce qui a fait la force des grands albums de BLACK SABBATH, mais parfois (et c'est le cas en l'espèce), c'est un peu trop mièvre, un peu trop long, un peu trop hors sujet.

Cet interlude poétique mis à part, la tracklist est constitué de morceaux jouant sur l'alternance entre une musique lourde et agressive et un chant plus posé et mélodique, avec quelques passages plus grognés, mais pas assez pour tomber dans la dichotomie insupportable du Metalcore ("Late Night Sorrow", "Inked & Electric"). Il y a également beaucoup, beaucoup de samples et de sons synthétiques donnant aux morceaux un petit accent Indus. Mais c'est léger, plutôt de l'ordre de la garniture. Un peu comme chez MASS HYSTERIA.

Tout étant histoire de goûts et de nuances, je trouve que l'album est riche et varié mais je n'accroche pas du tout avec le chant clair un peu trop Pop à mon goût ni avec les arrangements très passe-partout et déjà souvent entendus. Vous voyez : c'est un disque bien foutu et varié, mais j'ai l'impression qu'il ne s'adresse pas à moi, que le gang a pris un virage un peu trop aigu à mon goût et sorti un disque "dans l'air du temps" et un peu trop sage et propre sur lui.


DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Z Family
Stoner Metal / Metal Indus
2017 - M&O Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  9/10

plus d'infos sur
Z Family
Z Family
Stoner Metal / Metal Indus - 2015 - France
  

vidéos
Inked & Electric
Inked & Electric
Z Family

Extrait de "Chapter II : Origin"
  
Big Gun Player
Big Gun Player
Z Family

Extrait de "Chapter II : Origin"
  

tracklist
01.   Late Night Sorrow  (05:14)
02.   Inked & Electric  (05:13)
03.   Fragment  (04:06)
04.   Origin  (03:21)
05.   Animal  (04:20)
06.   Big Gun Player  (03:44)
07.   Whisky River  (04:32)

Durée : 30:00

line up
parution
2 Septembre 2017

Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique