chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
45 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Orphaned Land - Unsung Prophets & Dead Messiahs

Chronique

Orphaned Land Unsung Prophets & Dead Messiahs
Orphaned Land a vu son metal folklorique et progressif s’exporter plus que jamais avec le succès de ses derniers albums, à tel point que ces fers de lance venus d’Orient il y’a plus de vingt ans ont acquis aujourd’hui un statut référentiel. Cependant ces succès furent entachés des départs successifs de ses deux guitaristes fondateurs, notamment Yossi Sassi, dont les fabuleux soli ont longtemps fait partie des gros points forts du groupe. Un coup dur, surtout quand on se remémore le précédent All is One, qui marquait déjà une baisse dans la qualité d’écriture. L’objectif des Israéliens d’augmenter la régularité de leurs sorties ayant vite été visiblement contré, ce n’est qu’en ce début d’année que nous parvient ce Unsung Prophets & Dead Messiahs, paré d’un artwork « metastazien » reconnaissable à cent mètre.

Comme souvent, Orphaned Land propose un album assez conceptuel se basant sur l’allégorie de la caverne de Platon, censée représenter notre condition actuelle, attachée à notre demeure souterraine sans lumière et notre difficulté d’accès, voire refus, de la réalité du monde. L’histoire devient alors celle d’un personnage parvenant à sortir de cette « caverne » pour découvrir le monde extérieur (la vérité donc), et meurt, assassiné par ses frères qu’il tentait de ramener à la raison à leur tour. Ajoutez à cela de multiples références à plusieurs personnages historiques (les fameux « unsung prophets ») et à des œuvres d’anticipations aujourd’hui bien ancrées dans notre présent, et vous obtenez un contenu franchement intéressant et actuel, mais à charge non pas contre une minorité d’individus, mais nous-même. Si on ne reprocher à Kobi Farhi de vouloir donner du sens et du fond aux textes de son groupe, son propos un tantinet moralisateur aura vite fait de lasser (« Avez-vous entendu parler de Kim Kardashian ? » « Mais savez-vous qu’il y’a 75,000 enfants en Inde enlevés chaque année par des réseaux pédophiles… ? »). Voilà pour les paroles. Mais pour la musique les choses ne sont pas aussi simples.

On annonçait un album plus ambitieux, et la promesse n’est pas totalement tenue. Certains morceaux plus longs et progressifs pourraient rassurer les fans des Mabool et The Nerver Ending Way of ORwarriOR, comme le très bon « The Cave » qui ouvre l’album et convainc sans effort par sa richesse, ou encore « Chains Fall to Gravity », longue ballade de presque dix minutes illuminée par un solo tout en délicatesse de Steve Hackett (ex-Genesis). Malheureusement cela s’arrête là. La grande majorité restante du disque, si elle s’attelle à présenter une synthèse de la musique d’Orphaned Land, est marquée par la direction plus accessible, voire commerciale selon certains, d’All is One. La surenchère orchestrale, où violons et chœurs pullulent, ne suffit pas à masquer des morceaux souvent bien trop mou, manquant cruellement de riffs ou de lead inspirés. Seules les efficaces « We Do Not Resist » et « Only the Dead Have Seen the End of War» (avec Tomas Lindberg en guest pour la caution metal) redonnent un peu de mordant (le retour timide du growl est d’ailleurs salutaire), mais c’est bien insuffisant pour réveiller l’attention de l’auditeur, surtout quand on se trouve aussi loin du death metal mélodique et progressif pratiqué encore il y’a peu. A la rigueur le single « Like Orpheus », qui retrouve les plus beaux éclats du groupe, parvient à séduire, et c’est par la suite une poignée de morceaux facilement oubliables qui occupent la seconde moitié de l’album. Et la prestation du toujours excellent Kobi Farhi ne suffit clairement pas pour porter tout cela, tant, trop régulièrement après l’écoute aucun passage ou presque ne reste en tête ou ne donne envie d’approfondir encore.

Si la production et l’interprétation sont irréprochables, l’ensemble cohérent et dénué de véritable faute de goût, ce sont bien les compositions fades qui plombent la plupart du temps ce Unsung Prophets & Dead Messiahs que l’on ne pourrait surement pas qualifier de mauvais, mais de bien peu mémorable et surtout décevant de la part d’un groupe qui est (a été ?) capable de bien mieux. Les quelques très bon moments que l’on y trouve laissent espérer un futur plus optimiste pour Orphaned Land, à eux de voir comment ils l’envisageront.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
25/02/2018 12:44
Déjà, leur collab' avec Amaseffer m'avait laissé un goût amer : ça manquait de créativité, ça restait assez plat, sans réelle surprise.

Mais j'ai envie de dire, Orphaned Land, outre le fait qu'ils sont adorables et plein de bonnes intentions, musicalement c'est particulier : leur Death metal m'a jamais emballé, j'ai toujours trouvé ça cheap, mal conduit, trop long, pas percutant (le growl, surtout).
Lors de leur changement, avec des titres comme Sapari, ça sonnait populaire, très efficace, avec des instruments folk bien foutus, c'était pas du prog ultra ambitieux, mais ça faisait son affaire, et j'attendais plus de mélange folk oriental avec du metal qui balance.
Mais, non, Orphaned Land, ça ne balance jamais, c'est pas le but.
Et, désormais, comme ils sont fer de lance du metal oriental, ils restent sur du consensuel. Ils le font bien, mais si on cherche autre chose, forcément on est déçu.

C'est un groupe très populaire, qui rassemble des gens qui ne sont, à la base, même pas du milieu Metal. Comme Sabaton, j'ai envie de dire ! Leur direction ne me plaît pas, car je ne cherche clairement pas ça dans la musique que j'écoute, mais ils le font avec envie, ils diffusent un message positif, et ça c'est cool Sourire
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
25/02/2018 11:20
Fade, en effet, et noyé sous les orchestrations aussi prétentieuses qu' incessantes. Carrément décevant

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Orphaned Land
Metal Folklorique
2018 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (15)  8.35/10

plus d'infos sur
Orphaned Land
Orphaned Land
Metal Folklorique - 1992 - Israël
  

vidéos
Like Orpheus
Like Orpheus
Orphaned Land

Extrait de "Unsung Prophets & Dead Messiahs"
  
We Do Not Resist
We Do Not Resist
Orphaned Land

Extrait de "Unsung Prophets & Dead Messiahs"
  

tracklist
01.   The Cave
02.   We Do Not Resist
03.   In Propaganda
04.   All Knowing Eyes
05.   Yedidi
06.   Chains Fall to Gravity
07.   Like Orpheus
08.   Poets of Prophetic Messianism
09.   Left Behind
10.   My Brother's Keeper
11.   Take My Hand
12.   Only the Dead Have Seen the End of the War
13.   The Manifest - Epilogue

Durée : 63:31 minutes

line up
parution
26 Janvier 2018

voir aussi
Orphaned Land
Orphaned Land
Mabool
(The Story of the Three Sons of Seven)

2004 - Century Media Records
  
Orphaned Land
Orphaned Land
The Never Ending Way of ORwarriOR

2010 - Century Media Records
  
Orphaned Land
Orphaned Land
El Norra Alila

1996 - Holy Records
  

Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique
NORTH OF THE WALL 2018
Abyssal + Bismuth + Bölzer ...
Lire le live report