chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
44 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Tentation - Tentation

Chronique

Tentation Tentation (EP)
Ne pouvant me satisfaire de l’artwork proposé par la réédition de ce premier EP des Français de Tentation, je ne vous parlerais ici que de l’édition originale sortie en juin 2015 sur Infernö Records et Impious Desecration Records. Car c’est bien beau de proposer quelques titres supplémentaires (deux morceaux du EP en version démo ainsi qu’un inédit live) mais pourquoi, bon sang de bonsoir, chercher à dissimuler la voluptueuse plastique de dame Charlène ? Hein, pourquoi donc ? Et puis même, l’artwork original souligné par ce logo rouge est quand même bien plus sympa que celui tout gris de la réédition.
Mais trêves de grivoiseries, intéressons-nous plutôt au contenu de ce Tentation qui en plus d’une reprise des Français de H-Bomb propose cinq titres d’un Heavy Metal à l’ancienne chanté dans ce bon vieux français. Oui monsieur !

En attendant qu’un certain Keyser se décide à plancher sur les albums de Sortilège, voici l’un des fiers représentants de cette nouvelle garde hexagonale. Formé en 2012 à Toreilles (Pyrénées-Orientales), Tentation ne sortira son premier EP que trois ans plus tard. Trois ans c’est long mais pour ces gens du sud qui vivent les pieds dans l’eau et font la sieste jusqu’à 16h, j’imagine que cette notion de temps est tout à fait hors de propos. Quoi qu’il en soit, ce Tentation constitue le genre de mise en bouche particulièrement sympathique qui laisse imaginer des belles choses pour la suite. Un avenir d’ailleurs déjà entamé puisque le groupe vient justement de sortir un split en compagnie de ses camarades d’Iron Slaught, autre groupe originaire lui aussi du sud de la France.

Alors posons tout de suite carte sur table puisqu’en bon groupe de Heavy Metal largement influencé par ces pères fondateurs français que l’Allemagne et d’autres pays du Nord de l’Europe nous envie (Sortilège, Killers, Blasphème...), Tentation n’entend absolument pas bouleverser quoi que ce soit à l’ordre établi. Un respect des traditions et un amour des choses bien faites qui parleront évidement aux anciens ayant connu cet âge d’or du Heavy Bleu Blanc Rouge ainsi qu’aux jeunes loups fraîchement émoulus, amateurs éclairés de cet héritage hexagonal.
Sans surprise, on trouve donc sur ces quelques titres tout ce qui fait le charme de ce Heavy Metal à la française. Des riffs simples mais efficaces, une batterie peut-être un poil linéaire mais en tout cas des plus volontaires, une voix épique qui transpire la passion, d’excellents solos ("Bruixes" à 1:26, "L’Épreuve Du Sang" à 2:39, "Valhalla" à 2:58, "Temps De Prière" à 0:21, "Spectre De Lumière" à 2:29) et surtout un sens de l’accroche absolument indiscutable. Amateurs de Heavy Metal, il semble inimaginable de ne pas succomber à l’efficacité des riffs dispensés tout au long de ces vingt-quatre minutes ni à certains refrains particulièrement entêtants et addictifs comme ceux de "Bruixes" et "L’Épreuve Du Sang". Passé ainsi deux ou trois écoutes seulement, vous aussi entonnerez de bon cœur, le poing fermé « Leurs rituels maléfiques nous ensorcellent toutes les nuits. Personnes ne peut s’échapper, elles ont la force des guerriers ». Vous n’y résisterez pas, c’est couru d’avance.

Mais aussi efficace soit-il, ce premier EP n’échappe pas à la critique. Tout d’abord le son de batterie est beaucoup trop en retrait et par conséquent à tendance à réduire l’impact de chacune des six compositions. Un point qui semble cependant avoir été corrigé sur les nouveaux morceaux à en juger par ce que j’ai pu écouter du split en compagnie d’Iron Slaught. La seconde concerne le chant de Patrice Rôhée que je trouve parfois un peu discutable dans ses intonations et placements. Cela se fait sentir surtout sur des titres comme "Valhalla" et "Temps De Prière" (principalement sur le refrain) où je trouve par moment le chant un peu plus hasardeux. Rien de grave même si ça me chatouille un petit peu l’oreille à chaque écoute. Il faut dire aussi que Darquos n’a pas forcément la voix typique du chanteur de Heavy Metal puisqu’il possède un timbre plutôt situé dans les mediums. Quoi qu’il en soit, cela ne l’empêche pas de monter dans les aigus et ainsi insuffler ce caractère épique propre au Heavy Metal à ces compositions traitant de sorcières, guerriers et autres esprits mystiques.

Si tout n’est donc pas parfait sur ce premier EP, la musique de Tentation ravira tous les amateurs de Heavy Metal et plus particulièrement ceux attachés aux racines françaises du genre. Forcément, en choisissant la langue de Molière pour s’exprimer, le groupe va raviver cette flamme qui brûlait avec fierté dans l’hexagone pendant les années 80. Tentation ne révolutionne rien et sa recette semble aujourd’hui vieille comme le monde pour ne pas dire désuète. Toujours est-il qu’elle fonctionne parfaitement et saura trouver écho parmi tous les vrais hardos.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Fabulon citer
Fabulon
01/03/2018 20:39
note: 3.5/5
Je me retrouve bien dans la chro.
L'album est bien sympathique, on retrouve bien le feeling heavy français des années 80.
Je lui trouve un petit côté "naïf", bien plaisant, même si comme le dit Keyser, le chant est parfois limite.
La reprise de HBOMB est très bonne, ça fait plaisir de voir ce groupe mis à l'honneur!
Keyser citer
Keyser
01/03/2018 14:24
note: 3.5/5
EP bien sympathique très 80s qui rappelle les bons groupes français de l'époque. Le chant n'est pas toujours ultra précis mais ça a son charme.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tentation
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (2)  3.5/5
Webzines : (4)  3.75/5

plus d'infos sur
Tentation
Tentation
Heavy Metal - 2012 - France
  

tracklist
01.   Bruixes  (03:06)
02.   L'épreuve Du Sang  (04:20)
03.   Valhalla  (03:42)
04.   Temps De Prières  (03:51)
05.   Spectre De Lumière  (04:14)
06.   Double Bang (H-Bomb Cover)  (03:46)

Durée : 24:06

line up
parution
22 Juin 2015

Essayez aussi
Black Sabbath
Black Sabbath
Vol 4

1972 - Warner Bros. / Vertigo
  
Angra
Angra
Fireworks

1998 - SPV
  
Helloween
Helloween
Better Than Raw

1998 - Raw Power
  
Air Raid
Air Raid
Point Of Impact

2014 - High Roller Records
  
Black Sabbath
Black Sabbath
Born Again

1983 - Warner Bros. / Sanctuary Records / Vertigo
  

Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique
NORTH OF THE WALL 2018
Abyssal + Bismuth + Bölzer ...
Lire le live report