chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Minas Morgul - Kult

Chronique

Minas Morgul Kult
MINAS MORGUL a sorti en décembre 2017 son 6ème album. Le premier depuis 2012. (Il ne nous avait pas manqué). Le groupe allemand formé il y a plus de 20 ans n’a jamais eu un grand succès (Tu m’étonnes !), et est toujours resté discret (ouf !). En fait, je crois que je n’ai jamais vu son nom cité ni ici ni où que ce soit ailleurs (et j’avais pas envie de chercher !). Ce qui n’est pas un gage de mauvaise qualité cependant, nous connaissons tous des groupes qui mériteraient une meilleure exposition (et d’autres qui méritent bien de rester dans l’ombre)...

Bon... Il y a une sorte de petit démon posé sur mon épaule qui n’arrête pas de souffler de méchants petits commentaires et rend le texte difficile à lire. Alors c’est décidé, je lui laisse la parole.

MINAS MORGUL, je suis passé au travers de son nouvel essai baptisé Kult. 10 pistes pour 48 minutes qui m’ont semblé longues. Pas au point de me raper la tête contre un mur, mais suffisamment pour que j’ai à chaque fois envie d’arrêter en cours de route. Ce qui me déplaît surtout, ce sont les compositions qui touchent un peu trop à tout. Le groupe se classe en black pagan et effectivement il le mérite par moments, mais on pourrait très bien le faire glisser en death. Mélodique. J’écoute « Scherben », j’écoute « Was bleibt », j’écoute dans l’ensemble, et je ne suis pas vraiment dans mon petit monde des Ténèbres. C’est un problème personnel certes, mais alors que du black à relents death peut me satisfaire, ici là la frontière de mon plaisir est franchie.

Du coup la musique de MINAS MORGUL me glisse bien dessus. Je n’y trouve que peu d’intérêt tout en comprenant l’effort qu’il produit. Il a bien travaillé pour être entrainant, et je ne peux pas dire que « Kult » ne l’est pas. « Leere » aussi a un côté épique charmant. « Abschied » a des mélodies imparables. Mais je m’ennuie. Je n’ai pas de surprise, je ne suis pas pris à partie, je ferme les yeux et je vois des gars faire leur possible pour faire un bonne musique mais sans me transmettre la moindre flamme.

Le souci finalement est le même qu’avec VARG. Les morceaux sont trop « préparés » et manquent de cœur. Ils me lassent en quelques écoutes. Ces deux groupes allemands répondent ainsi avec précision à ce reproche qu’on fait souvent aux groupes allemands : travailleurs, carrés mais vite gonflants.

J’ai écouté Kult une bonne quinzaine de fois. Je me suis à chaque fois forcé. Je n’avais pas envie d’y revenir. Sur le coup il y a bien des passages que j’ai pu apprécié, mais au final je suis bien trop vite gavé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Stockwel citer
Stockwel
06/03/2018 13:59
Plutôt d'accord avec vous 2, c'est pas mauvais mais ça rentre par une oreille et ressort par l'autre.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
06/03/2018 09:10
note: 6/10
Un disque qui s'écoute de manière assez distraite tant on a l'impression d'avoir entendu cela énormément de fois auparavant. Quelques bons moments et d'autres plus anecdotiques, avec des longueurs évitables en plus ... Bref le groupe a toujours été dans la 2ème division du genre, et ça n'est malheureusement pas encore cette fois que ça va changer, malgré ses longues années d'activité.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Minas Morgul
Pagan Death Black Metal
2017 - Trollzorn Records
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines : (6)  7.83/10

plus d'infos sur
Minas Morgul
Minas Morgul
Pagan Death Black Metal - 1997 - Allemagne
  

écoutez
tracklist
01.   Einleitung
02.  Kult
03.  Ein Tell von mir
04.  Abschied
05.  Leere
06.  Bevor ich gehe
07.  Nur eine Kugel
08.  Scherben
09.  Was bleibt
10.   XX

Durée : 47:48

parution
1 Décembre 2017

Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique
NORTH OF THE WALL 2018
Abyssal + Bismuth + Bölzer ...
Lire le live report