chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sadistic Intent - Reawakening Horrid Thoughts

Chronique

Sadistic Intent Reawakening Horrid Thoughts (EP)
En trente et un an de carrière, Sadistic Intent n’a jamais réussi à sortir un putain d’album. Oui, oui, pardon, je suis un petit peu grossier mais merde quoi ! Alors quand le groupe fait son retour en 2014 après douze ans d’absence, je peux vous dire que je n’étais pas le seul à tirer la tronche en voyant qu’il s’agissait d’un simple EP trois titres. Le label Iron Pegasus a bien tenté de camoufler l’affaire en sortant ces trois morceaux (dont une putain de reprise !) sous la forme d’un LP 12" (dont une seule face est gravée) vendu quand même entre 15 et 18€ selon la couleur mais, hey, on ne me l’a fait pas à moi ! Sauf que bon, en vrai, j’étais quand même content de retrouver les frères Cortez et leurs associés du moment (l’ex-Possessed Ernesto Bueno à la guitare et Arthur Mendiola à la batterie).

Intitulé Reawakening Horrid Thoughts, ce court EP d’à peine quatorze minutes reprend dans une version plus dégoulinante ce visage inquiétant déjà aperçu à l’époque sur Resurrection, un EP sortie en 1994 sur Gothic Records et chroniqué ici-bas. En plus de cet artwork et des deux nouveaux morceaux présentés ici, on trouve également une reprise de "F.O.A.D." de Darkthrone. Un titre que le groupe à l’habitude de reprendre sur scène encore aujourd’hui. Pas de quoi s’étouffer...

Mais le vrai problème de ce EP c’est surtout la qualité de ces deux nouveaux morceaux... Et oui, ça me fait un peu mal de l’écrire mais on ne peut pas dire que Sadistic Intent ait été particulièrement inspiré. Dès le début de "Malignant Spirits" et son intro pompée sur celle de "Resurrection", ça sentait déjà un peu le Taco Bell moisi (oui, je dis ça parce qu’ils sont d’origine mexicaine)... Une mauvaise impression très vite confirmée par un riff principal certes très incisif mais néanmoins relativement quelconque. Alors c’est vrai que ces accélérations sont relativement grisantes et que l’on a forcément envie de taper du pied mais ce n’est pas suffisant pour un groupe tel que Sadistic Intent qui nous a quand même habitué à beaucoup mieux. On ne crachera pas non plus sur ce solo entamé à 2:12 qui se balade d’une oreille à l’autre ni sur ce ralentissement qui vient nourrir cette atmosphère obscure si caractéristique du son des Américains mais non, la sauce ne prend pas.
Un côté très Punk qui ne va certainement pas s’estomper avec "Horrid Thoughts" que je trouve encore plus simple et primitif que le titre précédent. De cette intro basse/batterie qu’on croirait sorti d’un album de Crust, à ces riffs hyper limités et presque entêtant, on ne peut pas dire qu’il y ait de quoi s’extasier. La dernière partie du morceau, passé ce break à 2:14, est un peu plus épicée mais encore une fois grâce en grande partie au solo un brin chaotique du père Bueno.
Enfin, il y a cette reprise de "F.O.A.D." ou "Fuck Off And Die" de Darkthrone relativement fidèle à la version originale. Allongés de quelques minutes, la version de Sadistic Intent gagne en lourdeur notamment pendant le long break du milieu. Une chose est sûre, celle-ci se marie très bien avec les deux inédits dispensés par les Californiens.

Servi par une production pas forcément très heureuse (je trouve la voix de Bay Cortez beaucoup trop en avant), ces trois titres ne feront certainement pas date dans la carrière de Sadistic Intent. Pour être tout à fait honnête, il s’agit même certainement des moins bons que le groupe ait composé à ce jour. Un retour aux affaires passablement loupé qui à l’époque de la sortie de ce EP ne rassurera pas sur la capacité de Sadistic Intent à composer de nouveaux morceaux aussi redoutables et efficaces que ceux grâce auxquels il a acquis son statut de groupe culte. Heureusement, le split avec Pentacle sorti fin 2016 laissait entrevoir un groupe renouant avec son mojo d’antan. Mais ça, ce sera pour une prochaine fois.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sadistic Intent
Death Metal
2014 - Iron Pegasus Records
notes
Chroniqueur : 2.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  4/5

plus d'infos sur
Sadistic Intent
Sadistic Intent
Death Metal - 1987 - Etats-Unis
  

vidéos
Malignant Spirits
Malignant Spirits
Sadistic Intent

Extrait de "Reawakening Horrid Thoughts"
  

tracklist
01.   Malignant Spirits  (05:27)
02.   Horrid Thoughts  (04:20)
03.   Fuck Off And Die (Darkthrone Cover)  (03:54)

Durée : 13:41

line up
parution
1 Septembre 2014

voir aussi
Sadistic Intent
Sadistic Intent
Resurrection (MCD)

1994 - Gothic Records
  

Essayez plutôt
Illdisposed
Illdisposed
The Prestige

2008 - AFM Records
  
Coldworker
Coldworker
The Doomsayer’s Call

2012 - Listenable Records
  
Cruciamentum
Cruciamentum
Convocation Of Crawling Chaos (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Ebola
Ebola
Infernal Revelation

2007 - Old Temple
  
Ignivomous
Ignivomous
Death Transmutation

2009 - Nuclear War Now! Productions
  

FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique