chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Make a Change... Kill Yourself - IV

Chronique

Make a Change... Kill Yourself IV
ANGANTYR est de retour, 6 ans après Forvist ! Oui ! Sauf que ça, il va falloir attendre encore un peu pour la chronique, car Ynleborgaz, maître unique de la formation a aussi décidé de remettre en service son autre bébé : MAKE A CHANGE… KILL YOURSELF. Et là aussi, c’est exactement le même nombre d’années qu’il nous aura fait patienter. C’est en 2012 qu’était sorti Fri, troisième album du roi du black dépressif. L’album d’avant aussi était sorti la même année qu’un album d’ANGANTYR, II date de 2007, l’année de Hævn. C’est à se demander si notre Danois ne profite pas à chaque fois d’entrer en studio pour enregistrer deux albums d’un coup. Il rentabilise ainsi les frais !

Naaaaan, je dis ça, mais si ça se trouve ça n’a rien à voir. Il se peut que le bonhomme ait plutôt des moments d’inspiration qui le font travailler sur les deux groupes au même moment. En tous cas, il fait toujours plaisir à retrouver, dans l’une ou l’autre des configurations. À la base, j’étais tout aussi fan de son travail dans MAKE A CHANGE… KILL YOURSELF que pour ANGANTYR, mais l’intérêt pour le deuxième s’est peu à peu atténué au fil des sorties, et c’est le premier qui continue de me charmer à chaque fois. Certes, Fri avait perdu un peu de la magie des deux premiers épisodes, mais la faute incombait plus à une lassitude envers un style qui a été traité en long et en large depuis des années et des années qu’à un problème quelconque de composition.

Ce nouvel album souffre sûrement des mêmes reproches, avec la même formule à nouveau réemployée, mais le véritable fan ne pourra que s’en réjouir. Il n’y a que deux pistes, ce qui me fait toujours rager car même s’ils cumulent 41 minutes à eux deux, même si les pistes évoluent en leur sein, bah, ça me frustre d’en avoir que deux. C’est mental ! Le premier morceau fait 23 minutes. Le deuxième 18. Le premier, « Once Awake », commence et finit avec le bruit d’un électrocardiogramme. Comme le groupe qui reprend vie, l’appareil part d’un son continu, d’un état de mort, à celui d’un battement vivant. Et à la fin, la mort revient, électrocardiogramme plat... Entre les deux une mélodie qui évolue lentement, des guitares aigües aux riffs lents, dépareillées par une batterie souvent emballée, des vocaux torturées mais qui ont la décense de ne pas couiner ou pleurer à outrance. Les regrets, le désespoir, l’abandon, la résignation et encore un bon gros tas de faiblesses humaines sont rassemblées et lancées à notre visage dans un souffle glacial. La deuxième piste, « Shadows of a Meaningless Reality », enchaine avec les mêmes ingrédients, avec la même force négative.

Cependant, si le groupe joue dans un registre désespéré, il ne plonge pas dans le suicidaire. Il esquisse le sourire de celui qui n’a pas à se donner la mort tant il sait qu’elle est sur le point de venir à lui. J’aurai préféré plus de pistes, j’expliquais pourquoi plus haut, mais c’est une « joie » que de profiter de nouvelles pistes de ce groupe phare du dépressif...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Make a Change... Kill Yourself
Black Metal Dépressif
2018 - Cursed Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Make a Change... Kill Yourself
Make a Change... Kill Yourself
Black Metal Dépressif - 2004 - Danemark
  

écoutez
tracklist
01.   Once Awake
02.   Shadows of a Meaningless Reality

Durée : 40:53

line up
parution
15 Janvier 2018

Essayez aussi
F41.0
F41.0
Near Life Experiences

2013 - Empyre Music
  
Germ
Germ
Escape

2016 - Prophecy Productions
  
Aisuragua
Aisuragua
In Morte Veritas

2018 - Hidden Marly Production
  
Vardan
Vardan
Enjoy of Deep Sadness

2014 - Moribund Records
  
Totalselfhatred
Totalselfhatred
Totalselfhatred

2008 - Ordo Decimus Peccatum
  

Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique