chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
45 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Make a Change... Kill Yourself - IV

Chronique

Make a Change... Kill Yourself IV
ANGANTYR est de retour, 6 ans après Forvist ! Oui ! Sauf que ça, il va falloir attendre encore un peu pour la chronique, car Ynleborgaz, maître unique de la formation a aussi décidé de remettre en service son autre bébé : MAKE A CHANGE… KILL YOURSELF. Et là aussi, c’est exactement le même nombre d’années qu’il nous aura fait patienter. C’est en 2012 qu’était sorti Fri, troisième album du roi du black dépressif. L’album d’avant aussi était sorti la même année qu’un album d’ANGANTYR, II date de 2007, l’année de Hævn. C’est à se demander si notre Danois ne profite pas à chaque fois d’entrer en studio pour enregistrer deux albums d’un coup. Il rentabilise ainsi les frais !

Naaaaan, je dis ça, mais si ça se trouve ça n’a rien à voir. Il se peut que le bonhomme ait plutôt des moments d’inspiration qui le font travailler sur les deux groupes au même moment. En tous cas, il fait toujours plaisir à retrouver, dans l’une ou l’autre des configurations. À la base, j’étais tout aussi fan de son travail dans MAKE A CHANGE… KILL YOURSELF que pour ANGANTYR, mais l’intérêt pour le deuxième s’est peu à peu atténué au fil des sorties, et c’est le premier qui continue de me charmer à chaque fois. Certes, Fri avait perdu un peu de la magie des deux premiers épisodes, mais la faute incombait plus à une lassitude envers un style qui a été traité en long et en large depuis des années et des années qu’à un problème quelconque de composition.

Ce nouvel album souffre sûrement des mêmes reproches, avec la même formule à nouveau réemployée, mais le véritable fan ne pourra que s’en réjouir. Il n’y a que deux pistes, ce qui me fait toujours rager car même s’ils cumulent 41 minutes à eux deux, même si les pistes évoluent en leur sein, bah, ça me frustre d’en avoir que deux. C’est mental ! Le premier morceau fait 23 minutes. Le deuxième 18. Le premier, « Once Awake », commence et finit avec le bruit d’un électrocardiogramme. Comme le groupe qui reprend vie, l’appareil part d’un son continu, d’un état de mort, à celui d’un battement vivant. Et à la fin, la mort revient, électrocardiogramme plat... Entre les deux une mélodie qui évolue lentement, des guitares aigües aux riffs lents, dépareillées par une batterie souvent emballée, des vocaux torturées mais qui ont la décense de ne pas couiner ou pleurer à outrance. Les regrets, le désespoir, l’abandon, la résignation et encore un bon gros tas de faiblesses humaines sont rassemblées et lancées à notre visage dans un souffle glacial. La deuxième piste, « Shadows of a Meaningless Reality », enchaine avec les mêmes ingrédients, avec la même force négative.

Cependant, si le groupe joue dans un registre désespéré, il ne plonge pas dans le suicidaire. Il esquisse le sourire de celui qui n’a pas à se donner la mort tant il sait qu’elle est sur le point de venir à lui. J’aurai préféré plus de pistes, j’expliquais pourquoi plus haut, mais c’est une « joie » que de profiter de nouvelles pistes de ce groupe phare du dépressif...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Make a Change... Kill Yourself
Black Metal Dépressif
2018 - Cursed Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Make a Change... Kill Yourself
Make a Change... Kill Yourself
Black Metal Dépressif - 2004 - Danemark
  

écoutez
tracklist
01.   Once Awake
02.   Shadows of a Meaningless Reality

Durée : 40:53

line up
parution
15 Janvier 2018

Essayez aussi
F41.0
F41.0
Near Life Experiences

2013 - Empyre Music
  
Germ
Germ
Escape

2016 - Prophecy Productions
  
Vanhelga
Vanhelga
Längtan

2014 - Art of Propaganda
  
Nihill
Nihill
Krach

2007 - Monumentum Records
  
Vardan
Vardan
From the Pale Moonlight

2015 - Moribund Records
  

Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique