chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
38 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Veiled - Black Celestial Orbs

Chronique

Veiled Black Celestial Orbs
VEILED sort en 2018 son premier album. « Enfin ! » serait-on tenté de dire vu que sa tête pensante est active depuis 2013. C’est cette année-là qu’il a créé le groupe GNOSIS OF THE WITCH avec lequel il a sorti deux EP et un split. Et au bout de deux ans, il a préféré changé le nom pour quelque chose de plus court. VEILED est né. L’homme en question se fait appeler Niðafjöll et il est américain. Chanteur, guitariste et bassiste, il porte tout de même de l’importance à la batterie et se refuse à faire appel à une machine. D’où la participation à ses côtés de Dimman, batteur qui remplace depuis un an le partenaire des débuts Swartadauþaz. Dimman est l’ami suédois qui se retrouve chez GRA, SPAZMOSITY, WHEN NOTHING REMAINS et CURSED 13. Et on comprend vite en écoutant les 6 titres proposés l’importance pour Niðafjöll d’avoir un homme derrière cet instrument. Il aime laisser la batterie s’exprimer, et c’est à plusieurs reprises qu’elle porte les ambiances.

Mais il faut reprendre dans l’ordre et expliquer un peu à quoi ressemble VEILED. Pas évident à décrire finalement parce qu’il aime brouiller les pistes tout en proposant une musique d’une limpidité efficace. Le black metal du groupe fait à la fois la place à l’orthodoxe et à l’atmosphérique. Mais de manière véritablement équilibrée. Ce savant mélange nous plonge dans un univers particulièrement sombre, mais serein en même temps. Un désert de Ténèbres. Une avenue le soir sans la moindre âme qui vive. Une plongée dans l’obscurité. C’est d’une maîtrise totale. Et une surprise totale aussi. On se surprend à suivre des titres de 7 minutes avec plaisir. Surtout qu’on trouve des parties qui osent un peu plus. C’est par exemple la mise en avant de la batterie dont on a parlé plus haut, mais aussi des breaks inventifs, des passages instrumentaux qui ne brisent pas la dynamique mais participent à la réussite des compositions. Et c’est un dernier titre (divisé en deux pistes) plus envolé, plus ouvert sur des sonorités légèrement prog, et avec une impression de plus « travaillé » dans le sens plus complexe.

C’est agréable d’avoir un groupe qui ne se pose pas de limite, mais qui parvient en même temps à rester sobre. Il ne faut pas croire que les ajouts exposés apportent de la folie aux compositions. Elles apportent des saveurs, elles permettent de titiller presque continuellement l’oreille. « Titiller l’oreille », pas retourner le cerveau. Ce qui est un avantage, mais qui empêche quelque part de mettre VEILED sur un piédestal. Il lui manque encore quelques éléments pour devenir important. Il lui manque aussi du charisme. Et si l’on a bien envie de l’applaudir, on sait aussi pertinemment qu’on ne le conservera pas dans un top annuel.

On répète les grandes lignes. VEILED est un bon groupe qui propose un mix réussi entre l’orthodoxe et l’atmosphérique, avec ce qu’il faut aussi de surprises pour rester intéressant tout du long. Un bon moment en perspective.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Veiled
Black Metal orthodoxe atmosphérique
2018 - Iron Bonehead Productions
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (5)  6.5/10

plus d'infos sur
Veiled
Veiled
Black Metal orthodoxe atmosphérique - 2015 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Luminous
02.   Portal
03.   Enshrouded
04.   Omnipotent
05.   Black Celestial Orbs I
06.   Black Celestial Orbs II

Durée : 39:46

parution
16 Mars 2018

Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique