chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Varathron - Patriarchs of Evil

Chronique

Varathron Patriarchs of Evil
Chapeau bas et respect pour VARATHRON. Mais vraiment. Chapeau bas et respect pour plusieurs raisons en plus. Avant tout sa longévité. Le groupe grec s’est formé en 1988 ! Il y a carrément trente ans ! Certes, il ne reste plus qu’un seul membre originel, mais tout de même ! Bravo à Stefan Necroabyssious pour sa détermination, sa ferveur et sa fidélité en l’art noir. Chapeau bas aux autres membres aussi, puisque le line-up est désormais bien stabilisé. Les membres sont exactement les mêmes que sur Untrodden Corridors of Hades (2014) et à part le bassiste, arrivé en 2012, tous les autres ont au moins 13 ans d’ancienneté. Même le label n’a pas changé cette fois-ci et c’est à nouveau Agonia, le Polonais, qui s’y colle. Chapeau bas et respect à nouveau pour les efforts toujours fournis pour sortir un package de qualité. La pochette est soignée, et surtout le livret ne fait pas le radin avec carrément 16 pages. Et enfin, et surtout, c’est l’inspiration toujours au rendez-vous qu’il faut saluer.

VARATHRON traverse les années, et maintenant les décennies, sans dépérir. Sans sortir non plus d’album parfait, c’est clair que certaines pistes continuent de faire remplissage, mais il y a toujours eu, dans chaque opus, de quoi se régaler. Et c’est à nouveau le cas ici avec les excellents « Luciferian Mystical Awakening », « Tenebrous », « Remnants of the Dark Testament » et « Saturnian Sect ». 4 morceaux convaincants, qui reprennent les bonnes ficelles du groupe, toujours aussi enclin à mettre ses origines grecques en avant. La scène est très riche, et l’on trouve vraiment tous les styles très bien représentés, et pour certains il faut vraiment être devin pour trouver leur origine. WOLFNACHT, DODSFERD, SAD... Ils n’ont pas un « son » commun, on ne se dit pas qu’ils appartiennent à une mouvance grecque. Par contre on le ressent fortement avec ROTTING CHRIST, KAWIR, MACABRE OMEN, ou encore AHERUSIA. On y retrouve des éléments en commun pour des résultats aux nuances personnelles.

C’est le cas aussi de VARATHRON, qui fait appel à des mélodies envolées et à un riffing souvent saccadé. Une ambiance hellénique indescriptible, qui passe entre autres par l’ajout de chœurs discrets. Mais lui, contrairement à certains compatriotes cités plus haut, il reste plus agressif dans l’ensemble. Il a toujours des secousses continues de haine. Il pète bien à la gueule, et les meilleurs titres nous la tartinent à volonté.

Mais voilà, les 4 autres sont en-dessous. Ils ne détruisent pas vraiment les oreilles, et passent même inaperçus, incapables de nous donner envie d’y revenir. Ce qui fait de l’album un album en demi-teinte, avec ses grands moments, et ces passages où il nous perd. Comme à son habitude, VARATHRON n’arrivera donc pas à convaincre entièrement, mais force véritablement le respect pour cette carrière et ses efforts pour continuer à nous ravir les esgourdes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
27/04/2018 09:06
note: 7/10
A l'instar du précédent album, des bons moments mais d'autres bien trop moyens ou génériques pour convaincre sur la durée. Dommage que le remplissage fasse oublier les titres plus convaincants

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Varathron
Black Metal Hellénique
2018 - Agonia Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (4)  8.33/10

plus d'infos sur
Varathron
Varathron
Black Metal Hellénique - 1988 - Grèce
  

tracklist
01.   Tenebrous
02.   Into the Absurd
03.   Luciferian Mystical Awakening
04.   Saturnian Sect
05.   Remnants of the Dark Testament
06.   Hellwitch (Witches Gathering)
07.   Orgasmic Nightmares of the Arch Desecrator
08.   Ouroboros Dweller (The Dweller of Barathrum)

Durée : 45:38

parution
27 Avril 2018

voir aussi
Varathron
Varathron
Untrodden Corridors of Hades

2014 - Agonia Records
  
Varathron
Varathron
Crowsreign

2004 - Black Lotus Records
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique