chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
9 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Hatebreed - The Rise Of Brutality

Chronique

Hatebreed The Rise Of Brutality
En plein dans ta gueule. Ça pourrait bien résumer l’esprit de ce nouvel album des coreux d’Hatebreed. En plus ça tombe bien, c’est le titre d’une de leurs chansons (« Straight to your face » pour ne pas la nommer). Donc Hatebreed est de retour, pour mon plus grand plaisir, vu que j’aime plutôt bien le hardcore (surtout sur scène ; sur albums, il faut vraiment que le groupe ait un truc de spécial, comme deviate, hatebreed, sworn enemy, born from pain, ou Biohazard, et Biohazard, et eux c’est parce qu’ils ont un chanteur/bassiste/acteur porno et des jolis clips sous les ponts de Brooklyn), et en plus j’adore la voix de Jamey Jasta, bien gueularde comme j’aimerais pouvoir l’être (on peut toujours rêver, ça fait pas de mal………..aïe si, ça fait mal, je vais arrêter de rêver)

Les ingrédients sont toujours les mêmes : la grosse voix de Jamey Jasta, des grattes bien lourdes, une production excellente, des chœurs en veux-tu en voilà, des gros passages pour aller mosher, des passages rapides pour faire des moulinets (moins que sur leur tout premier album « Satisfaction is the death of desire »), des passages pour faire des circles pits à peu près aussi sûrs que les rues de South Central ou de Villeneuve la garenne la nuit, des gros hymnes où on sent tout de suite que ce sera fait pour que le public reprenne en chœur, comme dans tout bon album de hardcore. Même la durée est celle d’un album de hardcore en ne dépassant pas les 45 minutes pour 12 chansons (remarquez c’est déjà même un peu long.)

Le problème, il est pour les puristes, qui diront que Hatebreed, ne fait plus du hardcore, car ils trempent un peu aussi dans le métal (et pour eux certainement trop), j’en veux pour preuve la fin de « Beholder of justice », avec une bonne rythmique bien décalée - enfin pas trop, ils font pas du Meshuggah ni du jazz expérimental quand même -
Cependant, au risque de froisser ces mêmes puristes, ce sont ces mêmes chansons qui me plaisent le plus sur cet album et qui font varier un peu le ton. Parce qu’il faut quand même le dire, 95 % des albums de hardcore dont identiques, et je crois qu’on peut le dire dans n’importe quel style. Après on peut toujours essayer d’enculer les mouches et créer des sous-vatégories, le old-school, le new-school, le SxE, bien que ce soit plus une question d’attitude, bref des conneries dont on a rien à foutre, ça change pas grand chose. Et puis les paroles…qu’est ce que vous voulez que je vous dise, c’est des paroles de hardcore, ils ont pas écrit l’aube de Zarathoustra, mais après tout, Nietzsche en paroles, ça le fait moyen.

Moi tout ce que je sais, c’est que j’en a rien à branler qu’ils fassent du hardcore new school ou de la musette HxC SxE OxS FxU et tous les trucs en AxB. J’aime bien cet album, en tout cas plus que « Satisfaction is the death of desire », mais peut-être moins que « Perseverance » (parce qu’il n’y a pas de « I will be heard » sur ce dernier album, et que « I will be heard » en concert ça détruit tout sur son passage, enfin le pit détruit tout sur son passage)

Bref un bon album de metalcore, salsa HxC je-sais-pas-quoi. Du Hatebreed quoi, mais allez plutôt les voir en concert, vous verrez mieux ce que je dis.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Stanley Lubrick citer
Stanley Lubrick
18/04/2005 15:43
note: 8.5/10
Moi ça m'interresse ton Perseverence si tu l'as toujours et si tu le vend pas trop cher, j'ai acheté mon pass du fury et il ne me reste pas grand chose dans le fond du porte feuille .
Holy citer
Holy
24/03/2005 22:46
j'aime pas Hatebreed...
D'ailleurs je vend mon exemplaire du Perseverance. Il n'a fait que deux tour dans ma platine, donc quasis neuf. Qui veut?
Niktareum citer
Niktareum
02/03/2005 19:13
note: 8/10
Putain chépa ce qu'il vous faut!? il déchire grave ct'album!! plus que "Perseverance" je trouve.

Enfin bon les gouts et les couleurs...
citer
xJerry Springerx (invité)
12/02/2005
Le best of de ce qui peut se faire de pire ce CD, c'est mou c'est chiant, y se passe rien !!
Comme dirait Cabrel, cété mieeuuuux avaaaaaant
citer
clem [hardore-source] (invité)
31/01/2005
personnellement j'ai trouvé cet album largement moins bien que les autres cd d'avant... ca ne vaut pas du tout Satisfaction Is The Death of desire. Même 7 je trouve que ca fait cher payé pour ce cd... enfin c'est un avis personnel
citer
xavier (invité)
29/01/2005
il mérite plus comme meme
$am citer
$am
27/01/2005
note: 7/10
Vu pendant l'eastpak 2002 je crois, et grosse claque dans ma gueule, (en plus y'avait Biohazard ce soir là, ça le faisait)
Keyser citer
Keyser
27/01/2005
note: 8/10
clair cet album tue, ultra-efficace, voix de boeuf et tout et tout! en effet peut-être un poil moins bien que Perseverance qui est le meilleur Hatebreed! il me reste plus qu'à les voir un jour en live pour me prendre full kicks et moulinets dans la tonche Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hatebreed
Hardcore
2003 - Universal Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (11)  8.14/10
Webzines : (21)  7.96/10

plus d'infos sur
Hatebreed
Hatebreed
Metal/Hardcore - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Tear it down
02.   Straight to your face
03.   Facing what consumes you
04.   Live for this
05.   Doomsayer
06.   Another day, another vendetta
07.   A lesson lived is a lesson learned
08.   Beholder of justice
09.   This is now
10.   Voice of contention
11.   Choose or be chosen
12.   Confide in no one
13.   Bound to violence

line up
voir aussi
Hatebreed
Hatebreed
Perseverance

2002 - Universal Music
  
Hatebreed
Hatebreed
Hatebreed

2009 - Roadrunner Records
  
Hatebreed
Hatebreed
Supremacy

2006 - Roadrunner Records
  
Hatebreed
Hatebreed
For The Lions (Compil.)

2009 - Century Media
  
Hatebreed
Hatebreed
Satisfaction Is The Death Of Desire

1997 - Victory Records
  

Essayez aussi
Incendiary
Incendiary
Cost Of Living

2013 - Closed Casket Activities
  
Defeater
Defeater
Empty Days & Sleepless Nights

2011 - Bridge Nine
  
Merauder
Merauder
Master Killer

1995 - Century Media
  
All Out War
All Out War
Truth In The Age Of Lies

1997 - Gain Ground
  
Rat Path
Rat Path
Mean Streets (EP)

2013 - Autoproduction
  

Autumnal
The End of the Third Day
Lire la chronique
Black symphonique
Jouer au blindtest
Napalm Death
Apex Predator - Easy Meat
Lire la chronique
Wolf Throne Support Festival - 2ème Jour
Acherontas + Cult of Fire +...
Lire le live report
Wolf Throne Support Festival - 1er Jour
Centurian + Demilich + Hell...
Lire le live report
Atomicide
Chaos Abomination
Lire la chronique
Moonspell + Septicflesh
Lire le live report
Sulphur Aeon
Gateway To The Antisphere
Lire la chronique
Abhor
Ritualia Stramonium
Lire la chronique
Sink
Permanence (Compil.)
Lire la chronique
Welicoruss
Az Esm` (Аз есмь)
Lire la chronique
Corpo-Mente
Corpo-Mente
Lire la chronique
Impiety
Kaos Kommand 696
Lire la chronique
Mindful of Pripyat
...and Deeper, I Drown in D...
Lire la chronique
Utilisez-vous la version mobile de Thrasho ?
m.thrashocore.com au cas où...
Voir le sondage
Melechesh
Enki
Lire la chronique
Oceanwake
Sunless
Lire la chronique
Sannhet
Revisionist
Lire la chronique
The Whorehouse Massacre
Altar of the Goat Skull / V...
Lire la chronique
Infernal War pour l'album "Axiom"
Lire l'interview
Infernal War
Axiom
Lire la chronique
Pyramids
A Northern Meadow
Lire la chronique
Seagrave
Stabwound
Lire la chronique
Nightrage
The Puritan
Lire la chronique
Freak Kitchen + Aymeric Silvert
Lire le live report
Tome of the Unreplenished
Innerstanding
Lire la chronique
Negură Bunget
Tău
Lire la chronique
Rotting Repugnancy
Path Of The Diminished
Lire la chronique
Merauder
Five Deadly Venoms
Lire la chronique
De Tom Araya à Chuck Schuldiner
Jouer à The Small Metal World Experiment