chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
50 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sojourner - The Shadowed Road

Chronique

Sojourner The Shadowed Road
J’avais bien aimé le premier album de SOJOURNER. C’est il y a deux ans qu’est sorti Empires of Ash, et je louais particulièrement son don pour faire voyager l’esprit, ainsi que son talent d’équilibriste entre la rugosité et la douceur. Ce premier album incitait à l’observation et à l’introspection avec réussite.

The Shadowed Road a perdu cet équilibre. Il penche désormais beaucoup trop vers la légèreté. Il est extrêmement reposant, et bien trop à mon goût. Cela se manifeste par une utilisation exagérée des vocaux féminins et du piano. AU contraire les élémens plus agressifs sont très en retrait, et seule la voix masculine vient apporter une touche de noirceur.

Le groupe n’a pas vraiment trainé pour enregistrer 7 nouvelles chansons, en grande partie parce qu’il n’a subi aucun changement de line-up. Nous retrouvons le couple d’amoureux Mike Lamb (Nouveau-Zélandais) et Chloe Bray (Anglaise), le bassiste et partenaire de Mike Lamb chez LYSITHEA Mike Wilsno (Nouveau-Zélandais), et le chanteur de NANGILIMA Emilio (Espagnol). Il n’y a pas eu de départ, mais une arrivée cependant, celle d’un batteur italien, ce qui vient à nouveau rendre le groupe plus international. Il s’agit de Riccardo Floridia, qui officie habituellement chez ATLAS PAIN, le groupe folk.

Un changement minime qui n’est en rien dans l’évolution constatée. C’est juste que le groupe a voulu reconsidérer ses ingrédients et en changer les quantités. Madame a donc pris du galon et sa présence est presque égale à celle de Monsieur. Du coup, la musique est encore plus envolée, belle, douce aux oreilles. Un peu cucul oui. Encore plus pour les amateurs de black metal que nous sommes. Difficile cependant d’en dire beaucoup de mal, parce que c’est juste que nous ne sommes plus vraiment la cible de cette musique. Comme un amateur d’armes qui se voit offrir une fleur. Il ne pourra pas dire que cette fleur est une arme de merde. C’est une fleur. SOJOURNER est une fleur. Une rose parce qu’il y a effectivement des vocaux agressifs qui font office d’épines, mais une fleur.

Si toi tu es amateur de fleurs, alors tu pourras mettre celle-ci dans ton bouquet. Les morceaux sont très bien conduits, le piano est beau, les mélodies claires sont entrainantes, les paysages sont de toute beauté.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
04/05/2018 08:02
Ah ben voilà, tu mets exactement ce qui me gêne ici : le précédent avait clairement un truc en plus. C'est pas mauvais, mais ça me convient pas.
Mitch citer
Mitch
03/05/2018 14:10
La transition Summoning-Deadlock = beurk...
Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/05/2018 13:04
note: 6/10
Je ressens bien moins de choses avec celui-ci ,c'est sûr.
dantefever citer
dantefever
03/05/2018 11:56
note: 7/10
C'est joli, voilà. Le premier était émouvant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sojourner
Metal épique atmosphérique
2018 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (3)  8/10

plus d'infos sur
Sojourner
Sojourner
Metal épique atmosphérique - 2015 - International
  

tracklist
01.   Winter's Slumber
02.   Titan
03.   Ode to the Sovereign
04.   An Oath Sworn in Sorrow
05.   Our Bones Among the Ruins
06.   Where Lost Hope Lies
07.   The Shadowed Road

Durée : 51:29

line up
parution
15 Mars 2018

voir aussi
Sojourner
Sojourner
Empires of Ash

2016 - Avantgarde Music
  

Essayez plutôt
Summoning
Summoning
Minas Morgul

1995 - Napalm Records
  
Eldamar
Eldamar
The Force of the Ancient Land

2016 - Northern Silence Productions
  
Within Temptation
Within Temptation
Mother Earth

2000 - Gun Records
  
Summoning
Summoning
With Doom We Come

2018 - Napalm Records
  
Summoning
Summoning
Old Mornings Dawn

2013 - Napalm Records
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast