chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
48 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Hot Knives - Static Bloom

Chronique

Hot Knives Static Bloom (EP)
La vie, c'est comme une boite de chocolats. Ce matin, je partais pour écrire une petite news consacrée à HOT KNIVES. J'ai déjà écouté le single hier, mais je le remets un coup pour voir. Grosse mandale. Je me dis qu'une news ne suffit pas, il faut, je dois vous en donner plus. Je dois écrire une chronique du disque de HOT KNIVES car je trouve la musique de ce jeune gang tellement cool que j'ai envie que vous en profitiez aussi, vraiment. Je ne veux pas me limiter à une News qui sera bientôt noyée dans la timeline de l'actu. Je veux faire un écrit qui reste. Alors je vous fais cette chronique. Pour lui donner du corps, je vais jeter un oeil à l'identité du gang sur Facebook. Je tombe sur l'une de ces pages bordéliques comme il y en a trop. Le genre de page Facebook qui dénote d'un certain amateurisme dans la communication du groupe. On y apprend laborieusement que HOT KNIVES est un power trio de New York et c'est à peu près tout. Le reste est un gloubiboulga de textes pour drogués, de photos de leur quotidien pas très intéressantes et des publications sporadiques pour remercier leurs fans. Bref, rien de concret à se mettre sous la dent.

Mais pendant cette recherche d'infos de choix, j'ai continué à écouter un, puis deux, puis les trois morceaux de l'EP de HOT KNIVES, Static Bloom et c'est très chouette. Si vous aimez le genre fuzzé, enfumé, psychédélique qui part dans des instrus non maîtrisés, ce disque est fait pour vous. Le chant à l'accent trainant et bluesy, porté par un riffing rondouillard ("dank zappa") assure son trio de couplets et refrains avant de laisser la place à un délire guitaristique sauvage.

L'enregistrement live est cradingue, mais cette couche de crasse sied parfaitement au propos.

La musique, le chant, la prod organique : la galette de HOT KNIVES nous renvoie dans les années 1970. Si on ferme les yeux pour se concentrer sur la zique, on a vraiment l'impression de vivre un show déjanté dans un club enfumé de Greenwich Village. On sent même l'odeur de weed!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hot Knives
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Hot Knives
Hot Knives
Stoner - Etats-Unis
  

nouveaute
A paraître le 30 Avril 2018

tracklist
01.   alhambra, baby  (03:51)
02.   sfincioni dreams  (05:41)
03.   dank zappa  (06:28)

Durée : 16:00

Essayez aussi
Monster Magnet
Monster Magnet
Tab (EP)

1991 - Caroline Records / Glitterhouse Records
  
Monster Magnet
Monster Magnet
Mindfucker

2018 - Napalm Records
  
Wo Fat
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley and Beyond (Live)

2017 - Ripple Music
  
The Sword
The Sword
Apocryphon

2012 - Napalm Records
  
Loading Data
Loading Data
Double Disco Animal Style

2013 - Deadlight Entertainment
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast