chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Thou - The House Primordial

Chronique

Thou The House Primordial (EP)
Comment se reconstruire après avoir atteint des hauteurs personnelles (Heathen), s'être morcelé en plein vol avec grâce (les collaborations avec The Body) jusqu'à chuter avec emphase, comme un retour aux origines (la compilation Ceremonies of Humiliation) ? C'est un peu la question que fait me poser Thou sur cet EP.

Si vous pensez à l'histoire d'Icare en lisant cette introduction, ce n'est pas pour rien. The House Primordial renoue avec le côté mythologique que pouvait avoir Thou, cette ambiance de légende vécue en première ligne, où la poésie d'élans atmosphériques vient contraster un sludge corrosif flirtant avec le black metal (oui, la voix de Bryan Funck définit toujours autant le mot « acide »). Rien n'a changé ici, le menace d'un sludge pesant se mêlant à une impression de flotter, les pieds devant soi, se retrouvant avec plaisir, tant il n'y a toujours pas de groupe comme celui des Louisianais. Une berceuse pour personne à l'aise avec le malaise, comme une comptine ancienne, « primordiale » en effet, dont on ne se lasse pas d'entendre les notes particulières.

Rien n'a changé ici et pourtant, le sentiment d'écouter un Thou lessivé, cherchant à se reconstruire après des événements où il s'est fait particulièrement violence ne s'enlève pas de ma tête. Pris seuls, des morceaux comme « Diaphonous Shift » ou « Psychic Dominance » prouvent que la bande n'a rien perdu de sa capacité à enfiévrer, emporter avec elle dans une cacophonie d'émotions. Mais sur le plan global, The House Primordial se vit comme un découpage à recoller soi-même, là où j'apprécie justement le floutage des lignes, entre haut et bas, beauté et extrémisme, agressivité et réconfort, qu'un album comme Heathen effectuait de belle manière. Cet EP, dans les moments les moins bienveillants avec lui, fait penser à un meuble à fabriquer pour être apprécié pleinement, un bricolage où les différents éléments drone, doom et post-rock ne prendront sens qu'une fois mis en place dans le cerveau de l'auditeur. Jouant sur des titres courts, aux enchaînements semblant parfois arbitraires (allant jusqu'à annuler les poussées toxiques développées précédemment), ce « cut n'paste », bien qu'agréable et loin d'ennuyer (en trente-huit minutes, cela aurait été un comble pour une formation comme celle-ci !), paraît trop frôler l'incohérence pour m'emporter comme j'en avais l'habitude.

Personnellement, malgré mon pseudo, je n'aime pas les œuvres en kit, préférant écouter des musiques au discours clair et profond, où se laisser embarquer. Ce qu'est capable de faire Thou mais ne fait que trop peu ici, me laissant penser que The House Primordial est une entrée par la petite porte, un retour au bercail fatigué, avant de, je l'espère, casser la baraque avec un album à venir. En attendant, cet EP reste à écouter pour les fanatiques aimant tout connaître, allant jusqu'à compulser les histoires mineures dans la majeure.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
12/05/2018 14:25
Bras Cassé a écrit : Oh Raziel, je viens tous les jours sur Thrasho, ça reste le meilleur webzine (même si VS manque toujours )
T’as toujours ta patte si caractéristique !
A toute Die Festung


elo l'ami ! Sourire
Bras Cassé citer
Bras Cassé
11/05/2018 22:05
Oh Raziel, je viens tous les jours sur Thrasho, ça reste le meilleur webzine (même si VS manque toujours )
T’as toujours ta patte si caractéristique !
A toute Die Festung
Raziel citer
Raziel
11/05/2018 21:08
Oh Bras Cass' ! Quelle surprise ! ça va mec ? Très heureux de te recroiser ici !

Sinon, même impression de "manque". Dommage parce que ça reste original dans l'approche.
Bras Cassé citer
Bras Cassé
11/05/2018 15:31
Entièrement d’accord avec toi! L’ensemble est plutôt bon, mais il manque quelque chose.
Le meilleur de Thou n’est clairement pas dans ses EPs – trop nombreux et peu sont indispensables (non, je ne les connais pas tous, il y en a trop)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thou
Sludge atmosphérique
2018 - Robotic empire
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Thou
Thou
Sludge atmosphérique - 2005 - Etats-Unis
  

nouveaute
A paraître le 1 Mai 2018

tracklist
01.   Wisdom In The Open Air
02.   Premonition
03.   The Sword Without A Hilt
04.   Diaphonous Shift
05.   Corruption And Moral Trauma
06.   Psychic Dominance
07.   Prideful Dementia And Impulsive Mayhem
08.   Occulting Light
09.   Birthright
10.   Malignant Horror

Durée : 37 minutes 46 secondes

line up
voir aussi
Thou
Thou
Heathen

2014 - Gilead Media
  
Thou / The Body
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)

2014 - Vinyl Rites
  
Thou / The Body
Thou / The Body
You, Whom I Have Always Hated (Coll.)

2015 - Thrill Jockey Records
  
Thou
Thou
Ceremonies of Humiliation (Compil.)

2015 - Gilead Media
  

Essayez plutôt
Neurosis
Neurosis
Given to the Rising

2007 - Neurot Recordings
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast