chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Thou - Inconsolable

Chronique

Thou Inconsolable (EP)
Il m’en a fallu, pour laisser une chance à ce nouvel EP de Thou. Peu satisfait de The House Primordial, inquiété par ses annonces à répétition d’EPs (trois au total, devant sortir à un mois d’intervalle) et d’un nouvel album, le manque de motivation devant l’impression que le groupe de Baton Rouge accumule pour mieux masquer une impossibilité de dépasser son œuvre-maîtresse (Heathen) a été difficile à surmonter.

Il m’en a fallu, et il m’en faut encore, pour donner à Inconsolable l’attention qu’il mérite. Thou décline une nouvelle fois son identité, expérimentant à tout-va là où le fanatique (un peu idiot avouons-le – comme tout fanatique) attend impatiemment une véritable suite à son album de 2014, et offre ainsi ce qu’il a sorti de plus directement pur, harmonieux d’allure, par huit morceaux électro-acoustiques succédant à un court essai où le drone avait place nette. Mélodies apaisantes, chants clairs caressant en long et large, ambiance forestière et sereine… En lisant cette description, avez-vous, comme moi, cette sale pensée hautaine face à l’énième rencontre d’une formation quittant l’agression pour aller vers la douceur comme on va à confesse, une rédemption type « un cœur bat sous la brute » ? Il m’en a fallu, et il m’en faut encore, pour ne pas me moquer, cette démarche m’ennuyant d’habitude.

Ce qui serait le cas durant ces trente-deux minutes si Thou n’avait pas ici, d’une certaine manière, retrouvé ce qui fait sa singularité. Oui, vous écouterez ici ce que la bande a sorti de plus soigné, caressant, enjôleur au point d’avoir la tête ailleurs, si précieux que l’on semble ne même pas être convié, laissant les différents invités venus apporter leurs voix à ces chapitres s’amuser avec ces sludgeux poétiques lors de leur fin de soirée où l’on sort les guitares sèches… Tromperie : frôlant le slowcore (« The Unspeakable Oath »), la ballade pop / folk (« Behind the Mask, Another Mask » ou encore « Fallow State »), Inconsolable finit par emmener avec lui dans une délicieuse fragilité, pellicule de terre semblant à deux doigts de buller à la surface de l’eau, comme un miroir de ce que Heathen cachait derrière l’amplification. Il suffit d’entendre « The Hammer », titre à la chaleur doom rinçant et consolant comme du Revelation, pour s’en convaincre ! Nouveau détour, mais destination connue, où l’on navigue une nouvelle fois dans ces atmosphères rêveuses, la réalité se rappelant en contrepoint dans une dureté sourde (les paroles prises au passage), les douleurs et questionnements s’habillant d’une symbolique ancestrale (« Find the Cost of Freedom »), l’arrivée du silence se vivant dans le regret, cet EP en étant bien un jusqu’à ce sentiment d’incomplétude qu’il transmet après les dernière notes de « Entombed in Man ».

Un disque qui est comme redécouvrir Thou, qui demande à refaire le chemin, passer d’une impression de beauté formelle et vide pour relever ce qui est de la fragrance au départ, puis de la sensation pure, celle d’une séduction des apparats masquant une profondeur particulière, entre mythologie et modernité, syncrétisme où le mystique rejoint le politique, dans un brouillard éternel où Orphée s’assoit mélancoliquement dans une verte prairie, le voyage prochain vers les Enfers à l’esprit… Certainement, sa courte durée, ces instants où l’on flotte en dehors de lui, ainsi qu’un morceau central illuminant le reste tout en le rejetant un peu trop dans l’ombre (« The Hammer » est particulièrement marquant), poussent à voir en Inconsolable un à-côté que seuls les amateurs de Thou prendront le temps d’apprécier. Mais que cela ne fasse pas oublier ce qu’il a de prenant et d’encourageant pour la suite, les Louisianais ayant encore visiblement de belles choses à transmettre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thou
Thou unplugged
2018 - Community Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Thou
Thou
Sludge atmosphérique - 2005 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   The Unspeakable Oath
02.   Come Home, You Are Missed
03.   The Hammer
04.   Behind the Mask, Another Mask
05.   Fallow State
06.   Into the Scourge Pit
07.   Find the Cost of Freedom
08.   Entombed in Man

Durée : 32 minutes 14 secondes

parution
31 Mai 2018

voir aussi
Thou
Thou
Ceremonies of Humiliation (Compil.)

2015 - Gilead Media
  
Thou
Thou
The House Primordial (EP)

2018 - Robotic empire
  
Thou / The Body
Thou / The Body
You, Whom I Have Always Hated (Coll.)

2015 - Thrill Jockey Records
  
Thou / The Body
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)

2014 - Vinyl Rites
  
Thou
Thou
Heathen

2014 - Gilead Media
  

Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique