chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Crow Eats Man - Crow Eats Man

Chronique

Crow Eats Man Crow Eats Man (EP)
L'an dernier, j'ai écrit beaucoup de chroniques impulsives, évaluant un disque dans la journée suivant son écoute. Avec le recul, j'ai constaté des écarts importants entre mon premier ressenti et mon appréciation sur le moyen terme. Ce n'est pas le cas aujourd'hui puisque le disque dont il est question tourne très régulièrement sur ma platine depuis sa sortie en décembre 2017. J'ai patienté six mois avant d'écrire cette chronique car je voulais m'assurer que mon coup de foudre initial se confirmerait avec le temps.

Le groupe est américain, fondé en 2016 à Mountain View. une ville de 75 000 habitants dans la Bay Area, surtout célèbre pour héberger le siège social de Google. Le style oscille entre Hard Rock et Stoner, au gré des cinq chansons de leur debut EP éponyme.

"Jaded" est une chanson plus Hard Rock que Stoner, mais le reste de la galette ne trompe pas sur la marchandise. C'est du Stoner lourd comme une truffade - saucisse arrosée de Saint Pourçain. Mon morceau préféré est "Deependit", j'adore cette section rythmique qui vous met à genoux tellement elle pèse des tonnes, ce chant trainant et malsain, cette guitare lead qui tisse un solo jouissif, et ces arrangements psychédéliques, le tout avec un petit côté ALICE IN CHAINS. Dans un genre plus Kyussien ou Fu Manchesque, "Fresno Cigarette Run" est également très cool. C'est un peu la même recette que "Deependit" en plus ramassé. La tracklist est variée, groovy et entrainante. Les gars ne restent pas les deux pieds dans le même sabot et proposent quelque chose de vraiment chouette. Un disque qui donne la patate.

Voila un petit EP de 20 minutes qui s'avale comme qui rigole et donne furieusement envie de remettre le couvert.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Crow Eats Man
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Crow Eats Man
Crow Eats Man
Stoner - 2016 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Jaded  (05:15)
02.   Lost Son  (05:32)
03.   Before Sunday  (04:31)
04.   Deependit  (04:51)
05.   Fresno Cigarette Run  (02:34)

Durée : 23:00

line up
parution
14 Décembre 2017

Essayez aussi
Wo Fat
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley and Beyond (Live)

2017 - Ripple Music
  
The Sword
The Sword
Apocryphon

2012 - Napalm Records
  
Stonegard
Stonegard
Arrows

2006 - Candlelight Records
  
The Sword
The Sword
Age Of Winters

2006 - Kemado Records
  
Feller Buncher
Feller Buncher
203040 (EP)

2016 - Autoproduction
  

Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique