chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
66 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Mortiferum - Altar Of Decay

Chronique

Mortiferum Altar Of Decay (Démo)
Originaire de l’état de Washington, Mortiferum a sorti en juin de l’année dernière sa toute première démo intitulée Altar Of Decay. D’abord autoproduite, celle-ci a été rééditée quelques mois plus tard et toujours au format cassette par Extremely Rotten Productions et Graceless Recordings puis plus récemment en vinyle et en CD par Profound Lore Records et Blood Harvest Records. De quoi contenter à peu près tout le monde à commencer par moi qui avait été bien emballé par ce que j’en avais écouté à l’époque sur Bandcamp.

Formé au deux tiers par des anciens membres de Bone Sickness (dont l’un joue également sur les planches en compagnie de Triumvir Foul), Mortiferum pratique un Death/Doom putride à la production décharnée bien que le mastering ait tout de même été confié à Dan Lowndes de Cruciamentum histoire d’apporter à l’ensemble suffisamment de consistance sans pour autant trahir l’atmosphère bien particulière qui se dégage de ces compositions. Le résultat final est extrêmement plaisant, notamment pour qui goûte à ce genre de délices d’un autre temps remis ici au goût du jour.

Du haut de ses quatre titres et vingt-deux minutes, Altar Of Decay s’avale d’une traite et sans broncher, surtout si vous êtes clients des premières sorties de Disma, Spectral Voice et autre Undergang (dans une version peut-être moins dégoulinante mais tout aussi crue) avec qui Mortiferum partage pas mal de points communs. Car en dehors de cette production à l’ancienne qui d’emblée confère un véritable cachet à l’ensemble (son dépouillé et lointain, growl légèrement en retrait, guitares abrasives, batterie aux frappes arides...), le Death/Doom des Américains joue avec plaisir de cette versatilité qui consiste à alterner séquences lourdingues tournant au ralenti, posant ainsi une chappe de plomb sur le dos des auditeurs, et passages plus rapides afin de mieux rompre avec cette pesanteur écrasante. Cette recette est d’ailleurs tellement connue aujourd’hui qu’elle ne surprendra plus personne. Pourtant, le résultat est encore bel et bien là. D’autant que Mortiferum ne manque pas de groove comme l’atteste cette séquence d’inspiration Demilichienne sur l’excellent "Blood Chasm" (0:50) ou bien ce bref passage sur "Vitiated Mortality" à partir de 3:48.

Mais l’attrait de cette toute première démo n’est pas seulement dû au mérite de ces notes plombées mêlées à ces blasts exécutés tête dans le guidon. Non, Mortiferum tire également son épingle du jeu grâce à de délicieux riffs nauséabonds, simples mais à l’aura particulièrement sinistre et malfaisante et à cette épaisse atmosphère qui s’en dégage (l’introduction de "Altar Of Decay" ainsi que ces leads débutés à 4:55 en guise de longue conclusion, les premiers riffs de "Blood Chasm", ceux plus tourmentés de cette séquence Demilichienne évoquée plus haut et repris deux ou trois fois ainsi que ce lead entamé à 3:30, les premières secondes écrasantes de "Vitiated Mortality" ainsi que cette accélération à 4:05 et enfin tout au long du terrible et menaçant "Grave Invocation"). Cette première démo est également parsemée de samples mystérieux (sous forme d’introduction sur les titres "Altar Of Decay", "Blood Chasm" et "Grave Invocation") qui viennent nourrir ces ambiances étranges et mortifères (bah oui, il fallait quand même que je le place hein).

Certes classique, aussi bien sur le fond que sur la forme, cette première démo de Mortiferum révèle pourtant bien des qualités que ce soit dans la composition des riffs, dans la gestion du rythme ou bien la place de l’atmosphère dans l’ensemble. Altar Of Decay na va ainsi rien bouleverser de notre petit univers mais risque néanmoins de rendre enthousiastes tous ceux qui poseront leurs oreilles dessus. Une preuve supplémentaire que le Death/Doom fait encore des émules et sait se montrer toujours aussi pertinent. Aussi comme pour Ossuarium, j’attends d’écouter la suite avec impatience !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mortiferum
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  3.42/5

plus d'infos sur
Mortiferum
Mortiferum
Death Metal - Etats-Unis
  

formats
  • Digital / 2017 - Autoproduction
  • Vinyl / 12/01/2018 - Profound Lore Records
  • CD / 23/03/2018 - Blood Harvest Records

tracklist
01.   Altar of Decay  (07:00)
02.   Blood Chasm  (05:27)
03.   Vitiated Mortality  (05:03)
04.   Grave Invocation  (04:55)

Durée : 22:25

line up
parution
30 Juin 2017

Essayez aussi
Behemoth
Behemoth
Evangelia Heretika (DVD)

2010 - Nuclear Blast Records
  
Vorum
Vorum
Poisoned Void

2013 - Woodcut Records
  
Vomitory
Vomitory
Carnage Euphoria

2009 - Metal Blade Records
  
Dark Millennium
Dark Millennium
Out Of The Past (Compil.)

2015 - Century Media Records
  
Luciferion
Luciferion
The Apostate

2003 - Listenable Records
  

Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique