chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
40 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Forsaken - Manifest of Hate

Chronique

The Forsaken Manifest of Hate
Septic Breed. Ce nom ne vous dira pas grand-chose, et c’est pourtant la première incarnation de ce qui deviendra plus tard The Forsaken. Et là vous m’attristez en me répétant que ce nom ne vous dit probablement rien. Ce sont pourtant de mon point de vue les élèves les plus talentueux de l’école « At the Gates fans », à des millions d’années lumières devant Dimension Zero et consorts… J’avais découvert ce groupe avec une compil de Century Media comportant le titre « Daemon Breed », qui m’avait plu du fait de sa brutalité excessive et malgré une linéarité un peu gavante sur 5 minutes. L’achat de l’album dans la foulée m’avait fait découvrir un groupe au potentiel énorme, qui gâchait malheureusement l’excellence de ses compos par une longueur excessive (ce défaut sera corrigé sur leurs réalisations suivantes déjà chroniqué dans nos pages).

Ce « Manifest of Hate » est un bon début pour un groupe qui ne jouait pas dans un style très original mais qui souhaitait l’exécuter au mieux. Bénéficiant dès le départ d’une production tout bonnement excellente, The Forsaken proposait dès ce premier album 10 brûlots de death / thrash fleurant bon le Morbid Angel et le At The Gates. C’est le chanteur d’Omnious qui assurait (et assure toujours) les vocaux, alternant chant guttural et criard sans aucune difficulté. Les compos sont dans l’ensemble excellentes sur le court terme, mais une coupe d’une minute ou deux sur certains titres n’aurait parfois pas fait de mal. Certains titres sont cependant particulièrement marquants, notamment « Collector of Thoughts » et « Incinerate », qui comportent les intros les plus agressives et percutantes que j’ai eu la chance d’entendre : il y a une telle cohésion entre les guitares et la batterie qui blaste et alterne les fills sur les 10 premières secondes de ces deux titres qu’on croirait entendre le Slayer des beaux jours (du genre « Reborn » ou « War Ensemble », vous voyez le genre de titre dont je parle). « Incinerate » est d’ailleurs considéré par le groupe comme l’un des titres les plus complexes à exécuter, et ça se comprend vu la précision que nécessitent certains passages…

Pas la peine d’en écrire des tartines non plus, cette chronique n’étant présente ici que pour boucler (à ce jour) la discographie d’un groupe que j’estime particulièrement. « Manifest of Hate » est un bon premier album, qui souffre d’une longueur un peu excessive sur certains passages et qui sera nettement surpassé par ses successeurs. Vous pouvez donc faire l’impasse sur celui-ci (quoique rien que pour « Incinerate » ou le solo de « Truth of God »…), mais ne loupez pas « Arts of Destruction » et « Traces of the Past » qui lui ont succédés !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
15/10/2009 17:21
note: 7/10
Les chansons sont un peu moins efficaces que dans les albums qui suivent. (puis BEURK ce clavier sur la chanson Manifest Of Hate). Les solos, par contre, étaient déjà vraiment pas mal!
Ander citer
Ander
04/11/2005 22:45
La pochette a trop la classe! Et le MP3 a de la gueule.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Forsaken
Death / Thrash mélodique
2000 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (10)  8.15/10

plus d'infos sur
The Forsaken
The Forsaken
Death Metal - 1999 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Seers Hatred
02.   Daemon Breed
03.   Betrayal Within Individuals
04.   Collector of Thoughts
05.   Soulshade
06.   Manifest of Hate (instrumental)
07.   Deshumanized Perspective
08.   Truth of God
09.   Incinerate
10.   Inseminated by the Beast

Durée totale: 47:29

voir aussi
The Forsaken
The Forsaken
Traces of the Past

2003 - Century Media Records
  
The Forsaken
The Forsaken
Arts of Desolation

2002 - Century Media Records
  
The Forsaken
The Forsaken
Beyond Redemption

2012 - Massacre Records
  

Essayez aussi
Revocation
Revocation
Revocation

2013 - Relapse Records
  
Night In Gales
Night In Gales
The Last Sunsets

2018 - Apostasy Records
  
Dagon
Dagon
Terraphobic

2009 - Bombworks Records
  
God Dethroned
God Dethroned
Passiondale

2009 - Metal Blade Records
  
God Dethroned
God Dethroned
The Lair of the White Worm

2004 - Metal Blade Records
  

Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report