chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
15 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Keishah - Keishah

Chronique

Keishah Keishah
Toute première sortie du jeune label VERSUS à qui l’on souhaite un long avenir, KEISHAH joue un style que l’on croyait mort et enterré : le néo métal. Oui oui, ce genre qui a défrayé la chronique il y a quelques années, avec toute une tripotée de groupes élevés au LIMP BIZKIT et autres CRAZY TOWN (je prend volontairement les pires exemples) : riffs simplistes, chant rappé, batterie minimaliste, mais grosse énergie et parfois des scratchs ou du moins des effets electros qui apportaient un petit quelque chose en plus.

KEISHAH s’inscrit parfaitement dans cette mouvance avec ce premier album éponyme : c’est une musique très accessible et pourtant travaillée qui se découvre ici, et loin d’être fan du genre je pense qu’on tient un groupe qui maîtrise bien son sujet. Un double chant en français rappelant un peu les fers de lance de la scène (PLEYMO, WATCHA), sans le coté crâneur du premier ou la nervosité du second : le flow de KEISHAH est beaucoup plus posé. Les ambiances proposés alternant comme on pouvait s’y attendre moments intimistes et titres plus énervés, le tout restant tout de même très easy listening. L’originalité principale de KEISHAH est d’avoir parfaitement intégré des effets électroniques dans sa musique, ainsi les inclusions sonores sur « Dans mon Repaire » sont un vrai plus qui m’a rappelé la démarche d’…AND OCEANS (qui aurait cru voir figurer ce groupe dans une chronique de néo métal ? Pas moi en tout cas) : un son électro omniprésent mais qui ne choque pas. Cette judicieuse utilisation de l’électronique permet à KEISHAH de tirer son épingle du jeu, car il faut bien avouer qu’en dehors de ça son néo métal bien conçu n’est pas non plus follement original.

Ce premier album éponyme est donc une bonne surprise qui plaira sans doute aucun aux kids en attente d’un nouvel opus de PLEYMO ou de WATCHA. Accessible, accrocheur et bien produit, KEISHAH a tout pour leur plaire.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

citer
Seb'
04/08/2008 22:46
Tiens Oo
Keishah, ici ? Draguignan, représente.
Keishah, c'est tout simplement l'ex groupe de mon oncle (Zez). (:
Enfin, mis à part ça, je préférais largement le premier CD "Trip" que celui ci..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Keishah
Néo métal
2005 - Versus
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (6)  6.46/10

plus d'infos sur
Keishah
Keishah
Néo métal - France
  

tracklist
01.   Dand mon Repaire
02.   Explose
03.   Elle s'Eveille
04.   Parasites
05.   RLX
06.   Ton Regard m'Effraie
07.   Effacée
08.   Le Sang Coule
09.   Intermede
10.   Une Journée Ordinaire
11.   Ce Pouvoir
12.   Uniforme

Essayez aussi
After Feed-back
After Feed-back
After Feed-back

2003 - Nu-Metal Records
  
Deftones
Deftones
Adrenaline

1995 - Maverick Records
  
Drowning Pool
Drowning Pool
Sinner

2003 - Wind-up Records
  
Korn
Korn
Korn

1994 - Epic Records
  
Korn
Korn
Untouchables

2002 - Elektra
  

Sepulchral
Back From The Dead (Compil.)
Lire la chronique
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique