chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
24 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Naglfar - Diabolical

Chronique

Naglfar Diabolical
Le Naglfar est selon la mythologie Nordique un navire bâti à partir des ongles des guerriers tués par les géants du Jotunheim. Dans ce parallèle, « Vittra » était la construction du navire, là ou « Diabolical » en est la foudroyante croisée sur des eaux tourmentées. Fini le jeune groupe de black métal qui s’amusait à mêler mélodies heavy et rythmiques blacks, le Naglfar de « Diabolical » a radicalement durci son propos et nous offre ici un album particulièrement furieux. Des 3 coups de sirènes stridents qui lancent « Horncrowned Majesty » au démoniaque « See the Dawn of Satan’s Rise » hurlé à cappela par un Jens Ryden déchaîné sur la conclusion de « Diabolical », aucun répit ou presque ne sera accordé à l’auditeur pendant les 45 minutes que dureront notre croisière du jour.

Une croisière offrant du pur « dark metal » comme on dit, un mélange d'ambiances sombres et de mélodies typiquement Suédoises, accompagné de ce chant toujours aussi ravageur du sieur Ryden, qu'il a bien amélioré depuis « Vittra », le rendant intelligible sans en perdre l’agressivité et la hargne qui le caractérisait. Les titres sont comme à leur habitude tous excellents, que ce soit en mid-tempo comme ce « 12th Rising » qui rappelle l’époque de « Vittra » (et qui date d'ailleurs de cette période) ou la génialissime « The Brimstone Gate » qui fait très fort dans le registre headbanguante à mort (et me rappelle quelque part le « World Below » de The Crown, bien que la chanson en question ai été composé ultérieurement) ; ou dans une optique plus radicale à la « Blades » (3 min de fureur non stop) ou la fascinante « Into the Cold Voids of Eternity », l’un des meilleurs titres de l’album avec son alternance de violence et de plages atmosphériques suggérés par des nappes de claviers et un break uniquement basé sur quelques notes diaphanes de piano : du grand art. Mais dans l’ensemble il faut bien avouer qu’on se souvient surtout au final de la "grosse baffe" qu’on se prend tout du long, et s’il n’y avait le bref instant de poésie qu’est « A Departure in Solitude » en fin de parcours (un magnifique instrumental au piano malheureusement trop court), il serait difficile de tenir la distance plus longtemps…

Cette dernière remarque sera d’autant plus vrai sur son successeur, encore plus excellent et aggressif s’il en est, en attendant « Diabolical » est un vrai tournant dans la carrière de Naglfar (2ème album et déjà un changement radical, sont fort quand même lol), accentuant la vitesse du combo sans négliger pour autant les mélodies. Un très bon album, qui souffre cependant de la comparaison avec son successeur, qui sera tout simplement encore meilleur à tous points de vue…

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
23/11/2008 03:51
note: 9.5/10
Encore plus fort que Vittra, la perfection n'est pas loin! Putain ces riffs black sur Horncrowned Majesty ou Blade... malsain, sombre ais non dénués d'une certains chaleures indescriptibles...
Je suis fan du maître Jens Rydén et de sa voix si... brrrr... Elle est si envoûtante
A part Jon Nodveit et le mec de Vinterland, j'ai rarement vécu ça!!!
Chris citer
Chris
12/09/2005 21:13
note: 8/10
faut passer à l'étape supérieure mnt: Sheol!!!
pis si t'aime Maiden, n'oublie pas d'écouter Vittra Clin d'oeil
Niktareum citer
Niktareum
12/09/2005 18:59
note: 7.5/10
bon ben maintenant j'ai "Pariah" mais je crois ke je préfère "diabolical"...normal c le 1er ke j'ai écouté
Niktareum citer
Niktareum
10/05/2005 18:58
note: 7.5/10
c'est le seul Naglfar ke j'ai pour l'instant mais je pense mettre la main sur "sheol" le plus vite possible!
en tous cas "Diabolical" est excellent!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Naglfar
Black / Dark Metal
1999 - Regain Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  8.56/10
Webzines : (12)  8.17/10

plus d'infos sur
Naglfar
Naglfar
Black / Death - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Horncrowned Majesty
02.   Embracing The Apocalypse
03.   12th Rising
04.   Into The Cold Voids Of Eternity
05.   The Brimstone Gate
06.   Blades
07.   When Autumn Storms Come
08.   A Departure In Solitude
09.   Diabolical - The Devils Child

line up
voir aussi
Naglfar
Naglfar
Téras

2012 - Century Media
  
Naglfar
Naglfar
Vittra

1995 - Regain Records
  
Naglfar
Naglfar
Pariah

2005 - Century Media
  
Naglfar
Naglfar
Harvest

2007 - Century Media
  
Naglfar
Naglfar
Sheol

2003 - New Haven Records
  

Essayez aussi
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Mörk Gryning

2005 - Black Lodge Records
  
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Songs To Leave

2002 - Selbstmord Services
  
Lord Belial
Lord Belial
The Seal Of Belial

2004 - Regain Records
  
Akhlys
Akhlys
The Dreaming I

2015 - Debemur Morti Productions
  
Vinterriket
Vinterriket
Winterschatten

2003 - Ketzer Records
  

1996-2016 20 Years Tours
Shining + Slegest + Taake
Lire le live report
Sentient Horror
Ungodly Forms
Lire la chronique
Diapsiquir
180°
Lire la chronique
Crimson Moon
Oneironaut
Lire la chronique
Dead Congregation
Sombre Doom (EP)
Lire la chronique
Venefixion
Armorican Deathrites (EP)
Lire la chronique
Okkultokrati
Raspberry Dawn
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Sun Wars
Lire le podcast
Necronautical
The Endurance at Night
Lire la chronique
Earth and Pillars
Pillars I
Lire la chronique
Brame
Basses Terres
Lire la chronique
Deicide
Once Upon The Cross
Lire la chronique
Temisto
Temisto
Lire la chronique
Testament
Brotherhood Of The Snake
Lire la chronique
GxSxD (God Send Death)
The Adversary
Lire la chronique
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Lire la chronique
Neurosis
Fires Within Fires
Lire la chronique
Cradle Of Filth
Dusk... and Her Embrace - T...
Lire la chronique
Bölzer
Hero
Lire la chronique
Ranger
Speed & Violence
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Swallow the Rumor
Lire le podcast
Mortualia
Wild, Wild Misery
Lire la chronique
Esben and the Witch
Older Terrors
Lire la chronique
Hexecutor
Poison, Lust And Damnation
Lire la chronique
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)
Lire la chronique
Motörhead
Snake Bite Love
Lire la chronique
Fluisteraars
Gelderland (EP)
Lire la chronique
Revel In Flesh
Emissary Of All Plagues
Lire la chronique
Dysylumn
Chaos Primordial (EP)
Lire la chronique
Enthroned
Prophecies Of Pagan Fire
Lire la chronique