chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Dossiers »

Black Metal japonais : d'A(bigail) à Y(vonxhe)

Dossier

Black Metal japonais : d'A(bigail) à Y(vonxhe)
日本人の皆さん、フランス語のテキストの後に日本語バージョンもありますので下まで見てください。

Janvier 2015... Je ne sais pas ce qui s’est passé en janvier 2015, mais voilà, je me suis réveillé, j’ai pris mon verre de lait et une voix intérieure, la même que celle qui avait parlé à notre Jeanne, m’a dit :
« Sakrifiss !
_ Oui ?
_ C’est Dieu.
_ Oh putain !
_ Non, Dieu. Sakrifiss, il est temps que tu serves à quelque chose.
_ Moi ? Mais Dieu, tu as dû te gourer parce que moi c’est Sakri, le gars qui écoute du black ! Si quelqu’un devait me visiter, j’aurais plutôt pensé à ton rival !
_ Mais justement non. Je suis là pour te faire retrouver la voie.
_ Marc ?
_ … … … J’ai une tâche pour toi. Une tâche que toi seul peut accomplir !
_ Un gangbang seul ?
_ D’abord on dit « gangband », ensuite non. Je veux que tu serves à quelque chose en présentant la scène japonaise black au monde francophone. Tu la connais bien et tu as les compétences linguistiques pour les interroger et répandre leurs paroles.
_ Répandre le black dans le monde ? Tu es pas un peu barjot ?
_ Au contraire Sakrifiss, au contraire. Une scène black qui n’a aucun lien avec le satanisme ne mérite-t-elle pas d’envahir le monde ?
_ C'est un peu tordu…

La conversation a continué et finalement j'ai accepté ma mission, parce qu’effectivement je vis au Japon depuis 2001 et je connais très bien sa scène black metal. Certes, elle n’est pas la plus créative du monde, ni la plus influente, ni même la plus active, mais elle a une aura, un charme que je dois faire partager. Tout d’abord il ne faut pas oublier que, même si beaucoup semblent faire exprès de l’ignorer, elle a ses groupes cultes, nés avant la moitié d’entre vous, connus dans le monde entier et ayant marqué l’histoire du black.

SIGH par exemple, groupe que vous connaissez tous, a ainsi été l’une des premières formations du style, signant très vite sur un label étranger. Scorn Defeat est sorti en 1993 sur Deathlike Silence, le label de feu Euronymous. Des Japonais associés dès cette période-là aux Norvégiens de MAYHEM et aux côtés de BURZUM, ABRUPTUM et MERCILESS, c’est tout de même quelque chose ! Et je ne sais pas pour vous mais cet album continue de tourner chez moi. Du black des débuts des 90’s né du thrash et avec des petits apports traditionnels japonais, Miam... Pour en savoir plus sur les débuts de SIGH, mais aussi sur ce que pense son leader de l’évolution de ses goûts et des groupes de son pays, cliquez sur le nom du groupe.



Et si l’on reste chez les pionniers toujours actifs, on a aussi SABBAT et ABIGAIL. Malgré les années qui passent, les deux groupes continuent de sévir dans le black imbibé de thrash. 30 ans d’existence pour le premier, 23 pour le deuxième. Ils ont écumé, écument et écumeront encore les scènes du monde entier, gardant encore et toujours leur caractère underground. On reste dubitatif d’ailleurs devant leur motivation qui reste intacte et leur permet à tous deux de toujours multiplier les sorties au fil des années, voire des mois. Regardez leurs discographies : splits, EP, live poussent comme des clous sur un avant bras de metalleux… Qu’est-ce qui leur a fait mettre le pied à l’étrier ? ABIGAIL y répond dans l’interview. Il y parle aussi de ses pochettes d’album, des problèmes qu’elles ont entrainés au Japon. Il a aussi une requête à vous faire pour sortir un album. Alors allez-y !

SIGH, SABBAT, ABIGAIL...

Ce sont bien les groupes japonais liés au black les plus connus. Je dis bien liés parce que SIGH a tellement évolué que seuls les plus têtus continuent de les y rattacher. Et les deux autres ont gardé des racines thrash qui ne comblent pas tous les fans de BM.








Il y a pourtant une belle colonie de groupes black au Japon, et ce depuis les années 90. Mais ils sont restés dans l’ombre jusqu’à récemment... GORUGOTH a sorti ses premières démos en 1993, MORTES SALTANTES et GNOME en 1995, HURUSOMA en 1996, INFERNAL NECROMANCY en 1997. Et CATAPLEXY, même s’il faisait d’abord du death metal, a été formé en 1993. Le trve black était juste bien caché, dans un réel underground. Les formations vivotaient et ne parvenaient pas à se faire connaître. Elles m’ont raconté leur opinion sur le sujet, tout en m’expliquant à chaque fois ce qui les avaient amené à l’époque vers ce style méconnu. Ces artistes ont été plusieurs à parler de la barrière de la langue qui les empêchait de contacter des labels étrangers, ils ont parlé d’isolement dû à des barrières naturelles et à la distance avec l’Europe. Mais ils ont également parlé d’un mépris de la part du public japonais lui-même, persuadé pendant de longues années que le black japonais ne pouvait pas être bon... C’est une façon de pensée qui ne m’a pas étonné car j’ai souvent constaté que les Japonais font parfois un réel blocage quand ils ont décidé qu’ils étaient moins bons que les autres. « Ah non, sur ce point-là, on ne peut pas rivaliser avec l’étranger »... Et puis les groupes m’ont aussi parlé du désintérêt total des médias nippons - et de la presse en particulier – à leur égard. Déjà qu’à la base le black metal n’a pas les faveurs des magazines, un groupe japonais n’a presque aucune chance d’être mis en avant dans son pays !











Il y a certes eu de légères exceptions, comme TYRANT, formé en 1994, qui avait réussi à signer lui aussi sur un label étranger... Peut-être parce qu’il jouait un genre plus adapté, plus tendance à l’époque : du black sympho. C’est d’ailleurs une des branches qui a le plus plu au Japon jusqu’à maintenant. Et certains sont toujours fans alors que les Occidentaux la trouve trop ringarde. Le Japonais aime le piano, aime les mélodies, aime les vocaux féminins qui viennent caresser l’oreille, aime l’orchestral. ANOREXIA NERVOSA est d’ailleurs l’un de leurs groupes cultes, et la bande à Hreidmarr le leur avait bien rendu en choisissant de faire une reprise de X JAPAN pour la version japonaise de Redemption Process en 2004. Il n’est donc pas surprenant de trouver des groupes japonais friands de black sympho. Vous saurez qui, comment et pourquoi en suivant les liens vers JUNO BLOODLUST, ETHEREAL SIN et dans une moindre mesure SUNGODDESS.










En parlant de piano, on ne peut pas faire l’impasse sur KANASHIMI, l’un des groupes de dépressif japonais mais aussi mondiaux à avoir trouvé une véritable personnalité. Piano, synthé et machines en tous genres avec AL-KAMAR, qui a décidé, lui, de se servir des mélodies pour faire du post black inspiré par ALCEST mais avec des ajouts de vocaux ultra kawaï... Le black japonais n’est pas composé de beaucoup de formations, mais tous les styles semblent représentés.






Enfin presque parce qu’en fait il y en a peu qui s’inspirent de leurs racines. Peu de groupes ont inclut des parties traditionnelles dans leur black. SIGH avait pourtant essayé sur son premier album, tout comme KADENZZA sur ses deux albums, mais aussi bien chez l’un que chez l’autre ces éléments étaient restés des options, des petits ajouts non prédominants. Non, il n’y a finalement que MORTES SALTANTES, rebaptisé MAGANE à la sortie de son premier album en 1999, qui misera tout sur un black metal à la japonaise, avec une façon de chanter mêlant chant black et déclamations traditionnelles. Avec des instruments traditionnels et des ambiances théâtrales personnelles. Mais au bout de deux albums, le travail accompli avait épuisé le leader de la formation qui ne voyait pas comment se surpasser. Il avait pourtant même réfléchi à un nom de genre : le Yomi metal. Il en parle en détail dans l’interview. Certains protesteront en disant que MISOGI et QUEST FOR BLOOD aussi ont suivi cette voie, mais ce sont des projets de Yomituti, membre de MAGANE... Il n’y a donc pas eu d’émules pour le Yomi Metal...











C’est parce que là encore les Japonais trouvaient ridicules de mettre en avant leur culture mais aussi parce que, comme certains musiciens l’expliquent dans leurs réponses, ils ont très peu l’occasion de découvrir leur passé. Surtout les jeunes qui ignorent et se foutent de leur histoire, de la cérémonie du thé, du théâtre ou des temples, pas assez sexy pour eux.

Il y a pourtant eu un événement qui a réussi à changer légèrement la donne et à convaincre les Japonais que leur scène valait le coup, et cet événement ça a été la sortie de Gloria Satane d’ARKHA SVA en 2007. Les témoignages que j’ai récoltés sont catégoriques, cet album a converti du monde. C’est d’ailleurs peu après que le label Zero Dimensional Records s’est monté et que la « nouvelle scène trve black » japonaise a pu exploser. Ce label a fait un travail énorme, luttant sur deux fronts : la réédition d’albums japonais méconnus des années 90 et la mise en avant de nouvelles formations. FENRISULF, AMPULHETA, FRA HEDENSK TID, FATAL DESOLATION, font partie de ses poulains aux côtés des CATAPLEXY, KANASHIMI, INFERNAL NECROMANCY déjà cités. Sans oublier YVONXHE, l’un des petits derniers qui est aussi l’un des groupes japonais les plus prometteurs et qui m’a fait des réponses très complètes, très précises sur le black au Japon.












Par contre cette mode relative ne s’est absolument pas répercutée à l’étranger, et les Japonais signés sur une label non japonais sont toujours aussi peu nombreux. Ils ont même du mal à signer sur un label japonais d’ailleurs ! Certains préfèrent même s’en passer, comme AL-KAMAR qui affirme que les réseaux sociaux sont plus efficaces. D’autres ne savent pas trop comment faire et se contentent de rester dans le trou du cul de l’underground, à faire eux-mêmes des copies limitées à 30 exemplaires de leur demo du mois, enregistrée à l’arrache et presque en improvisation. C’est bien le cas de Nocturnal Noir (SUICIDE FOREST), jeune qui se cherche à travers de nombreux projets solo et qui a répondu sans savoir se limiter à mes questions. Très dérangé il pourrait vous passionner...



Le black japonais est encore méconnu, chez nous comme chez lui. Le Japon ne s’y intéresse même pas, et le mot underground a encore un véritable sens. C’est donc passionnant de découvrir ce qui a motivé tous ces individus à écouter d’abord puis composer ensuite du black metal. Et afin que ce dossier soit complet, il fallait aussi donner la parole à un label japonais, Zero Dimensional Records allait de soi, et aussi à une boutique, S.A. Music, peut-être plus à même de nous parler de la scène japonaise dans son ensemble.

Bonne lecture !

________________________________________


日本人の皆さん、初めまして。

Sakrifissです。2001年からずっと日本に住んでいるBMファンです。

90年代からブラックメタルを聴いているけど、10年前にMaganeに出会って日本のBMに興味を持つことになりました。今年、2015年はなぜか「日本のブラックメタル特集」という企画を考えました。色々のバンドに連絡して、そしてレーベルとディストロにも連絡してインタビューをしました。目的はフランス人に日本のシーンを紹介するおとでした。

外国人として気になることが多くて日本のバンドのメンバーたちなどに聞きたいことが多かったです。だから皆さんに似ている質問をして比べてみました。

なぜ日本ではBMはあまり知られていない。

どうやってBMに出会いましたか。

日本BMの名作はなにか。

どんな人がBMを聞くのか。

日本BMの特徴があるか。

などです。

インタビューをしてたくさん学びました。日本人の皆さんのために日本語を残しました。読んでみてください。


まとめてみるとこんなことを思いました:

日本にはバンドが少ないけどジャンルはいろいろあります。90年代から活躍しているSigh, Abigail, Sabbatは世界中で有名になりましたけど、ブラックメタルだけではなくて別のジャンルも混ざった音楽をしている。20年間活躍しているバンドは他にもあるけど最近まであまり知られていなかった。その中にGorugoth, Gnome, Cataplexy, Infernal Necromancyなどです。日本人のリスナーも自分の国のバンドを応援しなかったそうです。しかしArkha Svaのファーストアルバムで状況が変わりました。多くのバンドが現れました。そしてベテランのバンドもやっとアルバムをリリースことができました。あれからZero Dimensional Recordsというレベールもできて日本のバンドのために頑張っている。

Trve Black Metalが多いけれども日本ではMelodicなサウンドは人気があります。だからフランスのバンドも人気があるそうです。Anorexia NervosaとかMutiilation、Alcest、Deathspell Omegaから影響うを受けたバンドがあります。確かにMelodicなバンドがたくさんあります。Juno Bloodlust, Ethereal Sinなど。

しかし「日本的な」ブラックメタルを作ろうと思う日本人が少ない。Mortes Saltantesぐらいです。MisogiやQuest of Bloodもあるけど、同じメンバーです。

バンドは増えている、リスナーも増えている・・・

このBM特集は既に有名なバンドからこれから話題になるかなというバンドまでいろんな人の意見が分かります。

そしてレベールとディストロの話しも面白いです。

[bすべてのインタビューの日本語版があります。インタビューのページにクリックして右上に「Version Originale」が書いてあります。それにクリックしてください。

1. Les vétérans

Abigail
Abigail
Entretien avec Yasuyuki Suzuki (2015)
  
Sigh
Sigh
Entretien avec Mirai (2015)
  

2. Les oubliés des années 90

Cataplexy
Cataplexy
Entretien avec Sadis Gordinn (2015)
  
Infernal Necromancy
Infernal Necromancy
Entretien avec Psychoblaze (2015)
  
Mortes Saltantes / Magane / Ssorc
Mortes Saltantes / Magane / Ssorc
Entretien avec Yasufiko et Yomituti (2015)
  
Koozar
Koozar
Entretien avec Kôzaburô Kojima (2015)
  

3. Les mélodiques

Ethereal Sin
Ethereal Sin
Entretien avec Yama (2015)
  
Juno Bloodlust
Juno Bloodlust
Entretien avec Juno Nitta (2015)
  
Sungoddess
Sungoddess
Entretien avec Barbados / Stolas (2015)
  

4. La nouvelle vague

Al-Kamar
Al-Kamar
Entretien avec Riuji Tsukisima (2015)
  
Kanashimi
Kanashimi
Entretien avec O. Misanthropy (2015)
  
Suicide Forest / Faith of Gestalgt
Suicide Forest / Faith of Gestalgt
Entretien avec Nocturnal Noir (2015)
  
Yvonxhe
Yvonxhe
Entretien avec Diezine / Shit-Cho / Jirolian (2015)
  

5. Distro et labels

Zero Dimensional Records
Zero Dimensional Records
Entretien avec Shôta Ôishi (2015)
  
S.A. Music, une distro au Japon
S.A. Music, une distro au Japon
Entretien avec Asaï (2015)
  

16 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
10/02/2017 18:07
J'ai changé toutes les vidéos YouTube qui avaient été supprimées, parfois par d'autres liens.
Du coup je pense que toutes les vidéos du dossier refonctionnent maintenant.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
13/04/2015 15:14
Version anglaise de l'interview de YVONXHE sur leur site. Pour ceux qui veulent voir s'ils sont bons en traduction :

http://yvonxhe.jp/interview2015.html
Sakrifiss citer
Sakrifiss
06/04/2015 18:20
Le gars de SUICIDE FOREST me fait savoir qu'il peut tirer des exemplaires en plus de ses album dans l'éventualité où quelqu'un en voudrait.
Contactez-moi si vous voulez lui acheter un exemplaire. Pas de prix pour l'instant, mais cela n'engage à rien, donc contactez-moi ou laissez un message ici.
Momos citer
Momos
04/04/2015 12:33
GG
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
04/04/2015 12:20
Sakrifiss a écrit :

Il s'agit de... ARKHA SVA !!!


Ah, cool ! Bonne nouvelle ça !
Sakrifiss citer
Sakrifiss
04/04/2015 01:44
J'ai une bonne nouvelle, puisqu'une interview que j'attendais devrait arriver et être ajoutée au dossier.

Il s'agit de... ARKHA SVA !!!
Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/04/2015 12:17
Message de JUNO BLOODLUST :

" Il me semble bien que c'est la première fois qu'il y a un tel dossier sur la scène black japonaise. Il est vraiment excellent et intéressant à lire. C'est un honneur pour JUNO BLOODLUST d'avoir pu y participer. Merci encore."

Dysthymie citer
Dysthymie
02/04/2015 13:08
En même temps, c'est amplement mérité !
J'ai appris mal de trucs sur la scène japonaise grâce à ton dossier. Je vais me pencher sur Yvonxhe (groupe qui m'a le plus parlée) en tout cas suite à l'interview et à l'écoute de l'extrait. Et beaucoup de sympathie pour Noir Nocturnal Sourire
Sakrifiss citer
Sakrifiss
02/04/2015 13:01
J'ai reçu des réactions de groupes japonais :

MORTES SALTANTES :
すごいボリュームの特集ですね。
初期の日本ブラックメタルから最近の若いバンドまで、
これだけ網羅した記事は、
日本でもなかなかないと思います。
今回は、参加させてくれてありがとうございました。

Quel dossier, ultra complet !
Même au Japon on ne trouve pas vraiment de tels articles qui couvrent aussi bien la première vague de groupes japonais que les petits nouveaux. Merci de nous avoir fait participer à ce dossier !
Kedran citer
Kedran
02/04/2015 21:17
Merci pour ce super dossier Sakrifiss.
Les entretiens sont tous intéressants et c'est passionnant de voir à quel point cette scène semble petite par rapport à ce qu'on peut connaître en Europe ou encore aux EU.
Petite mais extrêmement variée.
Il y a vraiment de quoi faire.

Bravo Sakri !
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
02/04/2015 09:19
Je viens de finir la lecture ! Il y a quelques surprises effectivement.

Le nombre de groupes qui parle de X-Japan, c'est la première chose qui m'a frappé. Je connais X-Japan puisque c'est eux qui ont produit les débuts de Dir En Grey et je sais que c'est un groupe qui était très populaire au Japon, mais je suis quand même étonné du nombre de mentions qui sont faites envers eux (en bien et en mal, visiblement...). Faut croire qu' X-Japan a marqué son temps.

Deuxième chose, amusant de voir aussi qu'Envy ou Mono ont visiblement un léger Impact sur certains. Même si ce n'est pas du Black, ce sont tout de même des valeurs sûres en ce qui concerne la scène Alternative/Metal Japonaise. De même, je ne suis pas trop surpris de voir Al-Kamar parler de Mineral ah ah !

Sinon, je trouve ça globalement surprenant de voir que les membres de groupes sont assez bavards (à deux -trois exceptions près) et qu'ils semblent plus s'occuper de l'aspect symbolique du Black que du côté terre à terre / élitiste / Satan. Ce qui change du coup des interviews de groupes TBM UG "occidentaux".

Bon sinon, encore une fois, bravo pour le boulot Sakri.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
02/04/2015 02:25
Et en plus deux groupes parlent de BABY METAL, la blague est totale !!!

von_yaourt citer
von_yaourt
02/04/2015 02:16
Haha, excellent et vachement élaboré ce poisson d'avril ! Non mais du black metal au Japon, quel déconneur ce Sakri. Mr Green
Sakrifiss citer
Sakrifiss
02/04/2015 02:08
Merci, c'est un travail qui s'est étalé sur plusieurs mois, mais c'était passionnant.
Chaque groupe est vraiment différent, tous ou presque ont quelque chose à dire alors j'espère que tout le monde prendra le temps de lire ce dossier petit à petit.
Serpent7 citer
Serpent7
02/04/2015 02:07
Merci pour le dossier, ça a du te demander énormément de temps.
Les 2 groupes qui sortent du lot pour moi c'est bien sur sigh et le petit juno
AtomicSchnitzel citer
AtomicSchnitzel
01/04/2015 23:48
Excellent ce dossier, et vraiment complet.
Beaucoup de groupes que je ne connais pas dans l'ensemble. Ça va me permettre de faire quelques découvertes sympathiques.

En tout cas, entre la chronologie, les vidéos, les interviews, la rédaction, la traduction... je n'imagine même pas toute la masse de travail que ça a demandé. Je suis assez admiratif pour le coup!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unsane
Sterilize
Lire la chronique
Dormant Ordeal
It Rains, It Pours
Lire la chronique
Full of Hell / The Body
Ascending a Mountain of Hea...
Lire la chronique
Blut Aus Nord
Deus Salutis Meæ
Lire la chronique
Gwar
The Blood of Gods
Lire la chronique
Sektarism
La mort de l'infidèle
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Kingdom Of Hatred
Lire la chronique
Mötley Crüe
Dr. Feelgood
Lire la chronique
Wampyrinacht
We Will Be Watching (Les cu...
Lire la chronique
Vaela
Corrupted Youth (EP)
Lire la chronique
Spectral Voice
Eroded Corridors Of Unbeing
Lire la chronique
Gravity
Noir
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Tetragrammacide
Primal Incinerators of Mora...
Lire la chronique
Abkehr
In Asche (EP)
Lire la chronique
Thyrgrim
Vermächtnis
Lire la chronique
With The Dead
Love from with the Dead
Lire la chronique
Dark Habits
Cave Paintings (EP)
Lire la chronique
Nazghor
Infernal Aphorism
Lire la chronique
Ritual Knife
Hate Invocation
Lire la chronique
Second Lash
Tabula Rasa
Lire la chronique
Unfragment
Les Courbures de l'Ame
Lire la chronique
Tomb Mold
Primordial Malignity
Lire la chronique
Arkhon Infaustus
Passing The Nekromanteion (EP)
Lire la chronique
Cold Insight
Further Nowhere
Lire la chronique
Soundgarden
Badmotorfinger
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit + Regarde Les Hommes Tomber
Lire le live report
Savage Annihilation
Quand S’abaisse La Croix Du...
Lire la chronique
Continental Crucifixion
Archgoat + Bölzer + Eggs Of...
Lire le live report