chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
21 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Agnostic Front

Groupe

Agnostic Front

A propos de Agnostic Front

Source : Article Agnostic_Front de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Agnostic Front est un groupe de New York dans l'East Side, fondateur du punk hardcore new-yorkais. Mené depuis le début des années 1980 par Roger Miret et Vincent Cappuccio, alias Vinnie Stigma, leader spirituel du mouvement encore de nos jours. Le groupe fut un des piliers du défunt CBGB's jusqu'à sa fermeture.

Histoire

Roger Miret et Vinnie Stigma se sont réunis en 1982, et ont formé Zoo Crew avant d'appeler leur groupe Agnostic Front. Avec en complément Adam Moochie à la basse et Ray Beez à la batterie, le groupe sort un an plus tard sa première démo United Blood (désormais un album de collection) sur un label indépendant.

En 1984, Dave Jones (batteur) et Rob Kabula (basse) ont rejoint le groupe pour enregistrer Victim In Pain, considéré maintenant comme le meilleur album du groupe. Ce fut celui-ci qui les projeta au premier rang de la scène du CBGB, où ils ont joué avec des groupes comme Cro-Mags et les Murphy's Law.

Avec un nouveau line-up, Steve Martin à la guitare, Will Shepler à la batterie et Alan Peters à la basse, le groupe réalise en 1987 Liberty & Justice. Pendant ce temps, la scène hardcore s'est effondrée, et l'album est décrié à cause de son manque de thrash. C'est un échec comparé aux disques précédents. Roger Miret se fait arrêter pour détention de drogue après l'enregistrement d'un album live Live at CBGB's avec le nouveau bassiste Craig Setari (Straight Ahead, Youth Of Today, Sick Of It All). Il passe son temps en prison à écrire des chansons, tandis que Stigma et le groupe font leur première tournée en Europe.

En 1992, les chansons écrites en prison par Roger Miret deviennent les principaux morceaux de One Voice. Malgré ce nouvel album, le succès n'est toujours pas au rendez-vous et le couple Miret/Stigma décide d'arrêter en 1993 avec l'enregistrement d'un live, Last Warning. Stigma, Henderson et Shelper rejoignent Madball et Craig est recruté par Sick Of It All.

En 1997, Stigma et Miret reforment Agnostic Front avec Jim Colletti à la batterie et Rob Kabula à la basse. Ils signent chez Epitaph Records pour sortir en 1998 Something Gotta Give. Leurs anciens albums à nouveau mis en vente se sont bien écoulés et sont acclamés par la plupart des critiques de hardcore old-school. En 1999, sort Riot Riot Upstarts et en 2001, Dead Yuppies avec le bassiste Mike Gallo.

En 2002, Miret travaillait sur un projet parallèle, Roger Miret and the Disasters, et a réalisé leur premier album Roger Miret and the Disasters. La même année, la formation Agnostic Front participe au film de l'artiste vidéaste Matthew Barney "Cremaster 3", la pièce vidéo la plus longue de la série des Cremaster. On retrouve la séquence dans laquelle apparait le groupe sur la version dvd du film, sorte de ré-interprétation de la vidéo sur un format plus court, et intitulée "The order". Dans ce film, Agnostic Front fait face à Murphy's Law, autre groupe de légende. Le dvd contient par ailleurs des interprétations musicales des deux groupes en rapport avec l'ambiance du film. En 2007, Agnostic Front a sorti son dernier album Warriors", et The Disasters ont réalisé leur deuxième CD en 2005 intitulé 1984.

Composition du groupe

Line-up actuel :

  • Roger Miret - Chant (1982-1989, 1991-1993, 1995-)
  • Vinnie Stigma - Guitare (1980-1993, 1995-)
  • Mike Gallo - Basse (2001-)
  • Pokey Mo - Batterie (2009-)
  • Joe James - Guitare (2009-)

Anciens membres notoires:

  • Raymond "Raybeez" Barbieri (1982-1997) (Warzone) - Batterie (United Blood)
  • Matt Hendersen (ex-Madball) - Guitare (One Voice, Last Warning)
  • Craig Setari (Sick of it all) - Basse (Live At CBGB's, One Voice, Last Warning)
  • Will Shepler (ex-Madball) - Batterie (Liberty and Justice For... , Live At CBGB's, One Voice, Last Warning)
Discographie
  • United Blood (1983)
  • Victim in Pain (1984)
  • Cause for Alarm (1986)
  • Liberty & Justice For... (1987)
  • Live At CBGB (1989)
  • One Voice (1992)
  • Last Warning Live (1993)
  • Raw Unleashed (1995)
  • Something's Gotta Give (1998)
  • Riot, Riot Upstart (1999)
  • Dead Yuppies (2001)
  • Another Voice (2004)
  • Warriors (2007) (à noter la sortie à l'occasion de leur tournée européenne d'une édition spéciale incluant un DVD contenant 2 clips, 4 morceaux live et 1 morceau inédit )
  • My Life My Way (2011)
  • The American Dream Died (2015)


Agnostic Front
origine
Etats-Unis Etats-Unis

statut
Actif

Line up
Nucleus
Sentient
Lire la chronique
Skeleton Wolf
Skeleton Wolf
Lire la chronique
Sylvaine
Wistful
Lire la chronique
Mora Prokaza
Dark Universe
Lire la chronique
La photo mystère du 22 Juin 2016
Jouer à la Photo mystère
The Poisoned Glass
10 Swords
Lire la chronique
Forteresse
Thèmes Pour La Rébellion
Lire la chronique
Draugur
By the Rays of His Golden L...
Lire la chronique
Dux
Carnations
Lire la chronique
Vale Of Pnath
II
Lire la chronique
Cult of Luna / Julie Christmas
Mariner (Coll.)
Lire la chronique
Dream Theater
The Astonishing
Lire la chronique
Sojourner
Empires of Ash
Lire la chronique
Nuisible
Inter Feces et Urinam Nasci...
Lire la chronique
Ritual Chamber
Obscurations (To Feast On T...
Lire la chronique
Nails
You Will Never Be One Of Us
Lire la chronique
Almyrkvi
Pupil Of The Searing Maelst...
Lire la chronique
Sakrifiss en vidéo, le retour du cauchemar Part IV.
Lire le podcast
Gloomy Grim
The Age of Aquarius
Lire la chronique
Terra Tenebrosa
The Reverses
Lire la chronique
Anthrax
For All Kings
Lire la chronique
Doomed Gatherings III
Lire le dossier
Devilgroth
Morena
Lire la chronique
Candelabrum
Necrotelepathy
Lire la chronique
De Nicklas Rudolfsson à Anders Nyström
Jouer à The Small Metal World Experiment
Nocturn
Estranged Dimensions
Lire la chronique
Cave Ne Cadas + Jucifer + Torture du Sphinx
Lire le live report
Lord Vicar
Gates of Flesh
Lire la chronique
Diagor
Ненависть к живому (Hatred ...
Lire la chronique
Behexen
The Poisonous Path
Lire la chronique